Skip to main content

Nintendo réduit de 20% la production de consoles Switch, en raison de la pénurie de semi-conducteurs

Nintendo Switch Lite
(Crédit photo: Nintendo)

Nintendo vient de confirmer une mauvaise nouvelle : elle réduit la production mondiale de consoles Switch de 20%, en raison de la crise majeure ralentissant actuellement l’approvisionnement en semi-conducteurs de toute l’industrie high-tech.

Comme le rapporte Nikkei (relayé par Eurogamer), la société a été contrainte de modifier son calendrier de production sur le reste de cette année fiscale, s'engageant désormais à fabriquer 24 millions de consoles Switch, contre un objectif initial de 30 millions d’unités.

Dans un bref communiqué, Nintendo a déclaré qu'elle "évaluait l'impact" de la pénurie de puces sur sa production de matériel, le président Shuntaro Furukawa déplorant son incapacité à répondre à la demande actuelle, extrêmement forte.

La réduction de la production a entraîné une chute de 37% des ventes de Nintendo Switch en glissement annuel, le mois de septembre marquant le troisième mois consécutif de baisse du chiffre d’affaires de la firme. 

Depuis son lancement en 2017, la console hybride s'est vendue à plus de 89 millions d'unités. Si elle n'atteint pas encore les 102 millions d'unités Wii vendues, on pense que la Switch est en passe de dépasser ce cap à plus ou moins court terme.


Une pénurie ou des pénuries ?

Comme nous l'avons expliqué précédemment, personne ne peut vraiment prédire quand la pénurie de semi-conducteurs prendra fin. L'expression même de "pénurie mondiale de puces" est une simplification excessive, car elle n'explique pas vraiment la complexité de la chaîne d'approvisionnement en semi-conducteurs, ni la variation du type de puce dont nous parlons. Par exemple, la pénurie affecte l'industrie automobile différemment du secteur de l'électronique. 

Alan Priestley, vice-président analyste chez Gartner, a tenté de l’expliquer auprès de TechRadar Pro : "Si certaines puces peuvent être disponibles, elles nécessitent souvent d'autres puces pour être utilisables. Les processeurs ont besoin de puces de gestion de l'énergie, et si les processeurs ne sont pas en rupture de stock, les puces de gestion de l'énergie si".

Cela dit, la production actuelle a atteint sa jauge maximale et, comme rien ne laisse présager un fléchissement de la demande, il semble que les pénuries vont se poursuivre jusqu'à la construction de nouvelles usines de fabrication. Notez qu’il faut en moyenne deux ans pour qu'une usine devienne pleinement opérationnelle, autrement dit nous n’aurons pas d’éclaircie avant 2023 au plus tôt.

Nous nous attendons à ce que le Black Friday 2021 et le Cyber Monday proposent diverses offres sur les jeux et les accessoires Nintendo Switch, mais le déclin de la production pourrait signifier que la console deviendra plus difficile à trouver à l'avenir.