Skip to main content

Test de la Nintendo Switch OLED

Une refonte agréable qui ne contentera pas tout le monde.

Nintendo Switch OLED
(Image: © Future)

Notre verdict

La Nintendo Switch OLED est une mise à jour bienvenue, mais qui séduit plus qu'elle n'impressionne. C'est un produit intrinsèquement imparfait en raison de la conception hybride originale de la console : mettez la Switch OLED sur son dock, et les avantages du nouvel écran somptueux de 7 pouces, du support redessiné et des haut-parleurs améliorés disparaissent. Si vous achetez la Switch pour la première fois, c'est sans aucun doute la meilleure édition disponible. Mais les améliorations apportées à la Switch OLED ne profiteront vraiment qu'aux utilisateurs du mode portable. Et si vous envisagez une mise à niveau, ne vous attendez pas à une Nintendo Switch Pro.

Pour

  • L'écran plus grand fait la différence
  • L'OLED offre des noirs parfaits et des couleurs précises
  • Les haut-parleurs améliorés diffusent un son fantastique

Contre

  • Pas de mise à niveau en mode TV
  • Les spécifications internes restent les mêmes
  • Les problèmes de durabilité ne sont toujours pas résolus

La Nintendo Switch OLED en résumé

La Nintendo Switch OLED délivre une première impression positive dès que vous l'allumez. Son magnifique écran agrandi de 7 pouces vous attire immédiatement avec ses bords ultra-minces, ses noirs parfaits et ses couleurs vives - à tel point que vous vous demanderez comment vous avez pu vous contenter de l'écran LCD terne de la Switch originale. 

Les haut-parleurs améliorés, qui sont maintenant soigneusement cachés sous la structure principale de la console, s’avèrent sensiblement impressionnants. Le "clic" emblématique de la Switch n'a jamais été aussi net et clair, et nous n'avons nullement ressenti le besoin d’associer un casque audio ou des écouteurs haut de gamme pour bénéficier d’une scène sonore plus agréable en exécutant nos jeux préférés.

Nous avons également apprécié la béquille entièrement redessinée de la console, qui s'étend désormais sur toute la partie arrière de l'appareil. Elle rappelle les excellents supports réglables de Microsoft au sein de sa gamme d'ordinateurs Surface. Surtout, elle surpasse confortablement la petite béquille en plastique et fragile de la Switch originale, qui peut à peine soutenir l’édition classique. Il s'agit d'une mise à niveau massive pour les utilisateurs du mode portable, et elle contribue à élever la qualité de construction globale de la console aujourd’hui.

Les 64 Go de stockage interne apportent une quatrième bonne nouvelle, car vous disposez de deux fois plus d'espace que sur les Switch originale et Nintendo Switch Lite. Cependant, c'est toujours une quantité misérable par rapport à la PS5 et la Xbox Series X, qui mettent à disposition un stockage beaucoup plus rapide et des capacités beaucoup plus élevées. Heureusement, la console est toujours équipée d'un emplacement pour carte micro SD, ce qui vous permet d’élargir votre bibliothèque de jeux dématérialisés si nécessaire.  

Jusqu'ici, tout va bien, donc... cependant Nintendo a négligé sans vergogne l'un des trois piliers fondamentaux de l'expérience Switch - le mode TV - et la nouvelle console est difficile à vendre en conséquence. La société a jugé bon de redessiner le dock classique, en ajoutant des bords plus lisses, un port LAN pour ceux qui aiment jouer en ligne, et plus d'espace pour que la console puisse reposer confortablement à l'intérieur. En revanche, vous êtes toujours limité à une sortie 1080p, car il n'y a pas d'upscaling 4K, ni aucun autre avantage pour les joueurs Switch qui préfèrent exploiter la dalle de leur téléviseur. Cela signifie qu'à chaque fois que vous placez la Nintendo Switch OLED sur ledit dock, tous les principaux arguments cités ci-dessus deviennent soudainement nuls et non avenus. 

Autre énigme : pourquoi les spécifications internes sont-elles les mêmes que celles de la Nintendo Switch originale et de la Nintendo Switch Lite ? On a l'impression d'être en contradiction totale avec l'aspect plus haut de gamme de la console, avec des téléchargements via le Nintendo Switch eShop assez lents, et d'innombrables titres qui auraient pu profiter d'un rafraîchissement bienvenu via la mise à niveau du processeur. Il est donc dommage que Nintendo n'ait pas répondu à la clameur des éditeurs comme des joueurs, à l'approche du cinquième anniversaire de la console.

Alors, à qui s'adresse ce modèle OLED et cela vaut-il la peine de l’acquérir si vous possédez déjà la Switch originale ou la Switch Lite ? Eh bien, si vous êtes un nouveau venu dans la communauté Nintendo, la réponse est un "oui" définitif - il s'agit de la meilleure version de la console phare de Nintendo à ce jour, et elle corrige de nombreux défauts du modèle original. Ceux qui possèdent une Switch et qui l'utilisent principalement en mode portable pourraient également y trouver un certain intérêt. Cependant, si vous comptez déjà une Switch dans votre salon ou entre vos mains, nous pouvons dire en toute confiance que la Switch OLED s’avérera une mise à niveau chère et inutile.

Prix et date de sortie de la Nintendo Switch OLED

  • Qu'est-ce que c'est ? La quatrième itération de la console hybride de Nintendo.
  • Quand sortira-t-elle ? Le 8 octobre 2021
  • Quel est son prix ? 349,99 € 

La Nintendo Switch OLED sort le 8 octobre 2021 et constitue la quatrième itération de la console hybride de Nintendo. Elle coûte 349,99 € elle est donc légèrement plus chère que la Nintendo Switch originale, qui se vend actuellement à 299,99 €. Et c'est évidemment un investissement plus important que la Nintendo Switch Lite, dont la facture s’élève à 199,99 €.

Le prix plus élevé du modèle Nintendo Switch OLED semble toutefois raisonnable. La console mise à niveau est livrée avec un écran OLED plus grand de 7 pouces, des haut-parleurs optimisés, une capacité de stockage doublée et une béquille plus large. En outre, vous obtenez un dock légèrement amélioré qui comprend un port LAN pour des parties en ligne plus stables.

Design

Nintendo Switch OLED avec Joy-Cons détachés

(Image credit: Future)
  • Trois modes : TV, portable et table
  • Mêmes manettes Joy-Con détachables
  • Elle est livrée avec divers accessoires 

Si ce n'est l'écran plus grand et les nouvelles manettes Joy-Con d'un blanc immaculé, vous aurez du mal à remarquer les différences de conception entre la Switch OLED et la Switch originale. Cependant, si vous regardez d'un peu plus près, vous constaterez plusieurs changements. 

Le nouvel écran OLED de 7 pouces représente l’évolution la plus importante, bien qu'il enregistre un écart de taille minime de 0,8 pouce - celui de la Switch classique mesurant 6,2 pouces. En conséquence, la Switch OLED est légèrement plus grande que l’édition originale (de 3 mm), tout en restant aisément manipulable et familière à l’usage en mode portable.

La Switch OLED est surtout un peu plus lourde. Elle pèse 422 grammes avec les Joy-Con attachés, soit environ 22 grammes de plus que la Nintendo Switch. Nous n'avons pas trouvé ce poids supplémentaire perturbant ou fatiguant.  

Dans la boîte, vous trouverez les mêmes accessoires Nintendo Switch usuels : deux manettes Joy-Con, une paire de sangles et une poignée pour ces dernières. Vous recevez également le dock Nintendo Switch redessiné, qui inclut le nouveau port LAN, et qui est légèrement plus long mais pas aussi profond que le dock original. Il y a également un peu plus d'espace à l'intérieur, ce qui devrait permettre une circulation d'air plus efficace et réduire le risque de rayer progressivement l'écran de la Switch (en l'insérant et en l'extrayant de manière répétée). Le dock lui-même est également un peu plus léger et il contient un port USB 2.0 de moins.

Nintendo Switch OLED sur son dock

(Image credit: Future)

Il est de même intéressant de noter que la Nintendo Switch OLED peut être supportée par l'ancien dock, tandis que la Nintendo Switch originale reste compatible avec le nouveau - les deux peuvent nécessiter une mise à jour du firmware, suite à quoi vous obtenez une station de secours fort pratique.

Les autres modifications apportées au design de la Switch OLED comprennent un emplacement pour carte micro SD repositionné - il se trouve derrière la béquille -, un bouton d'alimentation plus en retrait et maintenant de forme ovale, ainsi qu’une bascule de volume plus large. Par ailleurs, la console présente des fentes plus petites pour que les ventilateurs puissent évacuer l'air chaud, ce qui contribue à donner à la Switch OLED une apparence modernisée. Vous disposez enfin d'une prise casque, comme sur les modèles Switch antérieurs.

Nintendo Switch OLED superposée sur la Switch classique

(Image credit: Future)

Si nous accueillons favorablement ces petites touches de changement esthétique, nous n’apprécions pas du tout le nouvel emplacement pour les cartouches de jeux. Le petit renfoncement présent sur la Switch originale a disparu, ce qui rend l'ouverture presque impossible si vous n'avez pas d'ongles. Nous nous sommes retrouvés à gratter la nouvelle fente un nombre incalculable de fois pour tenter de l'ouvrir. Une modification frustrante et incompréhensible.

Mode portable

Celeste sur Nintendo Switch OLED

(Image credit: Future)

La Nintendo Switch OLED brille en mode portable grâce au nouvel écran éclatant de la console. La dalle OLED de 7 pouces permet de suivre plus facilement l'action des jeux les plus véloces comme Super Smash Bros. Ultimate. L'affichage à fort contraste donne également un souffle neuf à des titres tels que Mario Kart 8 Deluxe. Metroid Dread, de son côté, est une excellente vitrine pour l'écran, car ses niveaux faiblement éclairés et sa palette de couleurs extraterrestres bénéficient vraiment de l'incroyable taux de contraste de l'OLED. 

Lorsqu'on le compare au nouvel écran, l'écran LCD de la Switch originale semble presque terne en comparaison. Tout a l'air vif et séduisant sur le modèle OLED - les noirs, en particulier, sont vifs et détaillés, alors qu’ils virent au gris sur l'original.

La résolution de la Switch OLED n'est toujours que de 720p ; cependant, nous avons trouvé que les jeux et le texte apparaissent toujours très nets et lisibles. Nous n'avons subi aucun flou de mouvement, et le niveau de luminosité n’a jamais failli y compris en situation de haute lumière. 

Nous ne pensons toujours pas que la Nintendo Switch OLED soit la console de jeu la plus ergonomique que nous ayons jamais utilisée. La forme plate et large de la console peut engendrer des crampes aux mains lors de longues sessions de jeu. Les contrôleurs Joy-Con, eux, recyclent leur design original qui a maintenant quatre ans. Et ils peinent encore à se clipser solidement sur la console.

Mode TV

Nintendo Switch OLED et son dock vus de dos

(Image credit: Future)

Malheureusement, la Nintendo Switch OLED n'offre absolument aucune amélioration par rapport à l’édition précédente en mode TV. Oui, le nouveau dock comprend un port LAN pour des parties en ligne plus stables par rapport à la connexion Wi-Fi proposée jusqu’ici. Mais vous obtenez toujours la même interface utilisateur 720p et une résolution de sortie maximale de 1080p.

Les téléviseurs 4K étant désormais monnaie courante dans la plupart des foyers, il semble que ce soit un oubli massif de ne pas prendre en charge l’Ultra Haute Définition avec la Switch OLED. Même la Xbox One S, une console sortie en 2016, est capable de la supporter.

Nintendo Switch OLED à côté du dock standard

(Image credit: Future)

La Nintendo Switch OLED snobe également la gamme dynamique élevée, ou HDR comme on l'appelle communément. Encore une fois, nous avons vu des consoles plus datées, comme la PS4 et la Xbox One, offrir cette fonctionnalité depuis des années maintenant. C’est une occasion ratée qui pose une certaine pression sur le développement des prochaines consoles Nintendo.

Mode table

Nintendo Switch OLED et sa béquille ajustable

(Image credit: Future)

Un autre point positif de la Nintendo Switch OLED est son évolution performante en mode table. Grâce à sa béquille plus large et redessinée, il est désormais beaucoup plus facile (et plus sûr) d'utiliser la Switch dans cette configuration - un vrai plus pour les sessions multijoueurs improvisées. La charnière est beaucoup plus robuste et émet un bruit sourd satisfaisant lorsqu'elle est verrouillée. Nous ne craignons pas qu'elle se desserre avec le temps, à l’inverse de l'ancienne béquille. 

Comme sur la Switch originale, les manettes Joy-Con peuvent être détachées sur le côté de l'appareil, ce qui vous permet de poser la console sur une table ou une autre surface pour jouer avec un ami. Mais là où l'ancienne béquille vous limitait à un seul angle de vue, la béquille réglable de la Switch OLED peut être positionnée de plusieurs façons. Cela rend l'expérience visuelle beaucoup plus agréable, et les excellents angles de vision de l'écran OLED font que vous n'avez jamais besoin de vous serrer les uns contre les autres pour vous affronter sur Mario Kart 8 Deluxe.

Nintendo Switch OLED et originale dos à dos

(Image credit: Future)

Les haut-parleurs améliorés de la Nintendo Switch OLED prennent aussi vie en mode table. Nous avons constaté que nos jeux préférés diffusaient un son plus impactant et clair, sans aucune distorsion à des volumes plus élevés. Ce qui reste indispensable lorsque vous ne possédez ni écouteurs, ni casque.

La béquille de la Nintendo Switch OLED réglée au plus bas

(Image credit: Future)

Performances

Nintendo Switch OLED vs Nintendo Switch classique

(Image credit: Future)

Même si la Nintendo Switch originale approche de son cinquième anniversaire, l’édition Nintendo Switch OLED n'offre aucune amélioration des performances. L'écran amélioré mis à part, les meilleurs jeux Switch ont le même aspect et le même gameplay qu'auparavant, la nouvelle console conservant le processeur Nvidia Custom Tegra X1 et les 4 Go de RAM de la version précédente. Ce qui décevra les Nintendophiles en quête d’une console plus puissante. 

La plupart des jeux Switch sont parfaitement accueillis bien sûr, mais il ne fait aucun doute que la configuration matérielle de la console commence à subir son âge avancé, surtout maintenant que la PS5 et la Xbox Series X sont en circulation. 

Les jeux seront au moins plus beaux grâce au nouvel écran à haut contraste de la console, et pour certains, cela pourrait être suffisant - mais nous espérions plus ici. Heureusement, la durée de vie de la batterie est équivalente à celle du modèle de 2019. Aussi, attendez-vous à une autonomie comprise entre 4,5 heures et neuf heures entre deux charges. Selon le jeu que vous avez décidé de lancer.

Bibliothèque de jeux

Celeste sur Nintendo Switch OLED et Sonic Mania sur la Switch classique

(Image credit: Future)

Bien sûr, la principale raison d'acheter une Nintendo Switch OLED, ce sont les jeux disponibles. Et c'est là que la Switch excelle. 

La bibliothèque de jeux de la Switch est remplie de grands classiques indémodables, comme The Legend of Zelda: Breath of the Wild, Super Mario Odyssey, Mario Kart 8 Deluxe, Animal Crossing: New Horizons, et Super Smash Bros. Ultimate

Ce n'est pas seulement la gamme de jeux exclusifs Nintendo qui fait de la Switch une perspective attrayante ; la console abrite également de fantastiques jeux indépendants tels que Hades, Celeste et Spelunky 2. Dont la plupart sont bien plus agréables à lancer, sans les associer à l’écran large de votre téléviseur.

Il y a forcément un jeu (au minimum) qui répond aux goûts de pratiquement tous les joueurs. Alors que de nombreux titres très attendus devraient rejoindre le catalogue ultérieurement - notamment Breath of the Wild 2, Pokemon Legends: Arceus, et Splatoon 3. Vous aurez ainsi de multiples titres à tester sur la Nintendo Switch OLED.

Faut-il acheter la Nintendo Switch OLED ?

Achetez-la si...

Vous jouez presque exclusivement en mode portable et sur table
Les améliorations les plus significatives de la Nintendo Switch OLED se manifestent lorsque vous jouez en mode portable ou sur table. Le magnifique écran OLED, la béquille plus large et les haut-parleurs améliorés se combinent pour offrir une expérience beaucoup plus conviviale.

Vous achetez une Switch pour la première fois
Son écran, sa béquille et ses haut-parleurs font de la Switch OLED la meilleure version de la console hybride Nintendo à ce jour. Il est facile de la recommander par rapport au modèle original, malgré son prix plus élevé.

Ne l'achetez pas si...

Vous jouez principalement en mode TV
Presque tous les nouveaux avantages de la console disparaissent une fois que la Nintendo Switch OLED est placée sur son dock. La console affiche essentiellement une résolution Full HD, ce qui peut paraître sensiblement mou sur les écrans 4K. D’autant qu’il n'y a pas de prise en charge des modes HDR, VRR ou ALLM. 

Vous recherchez désespérément une Switch plus puissante
Le boost de la capacité stockage mis à part, la Switch OLED a exactement les mêmes spécifications techniques que le modèle original, donc vous ne ressentirez aucune amélioration de la résolution ou de la fréquence d'images par rapport à la Switch originale. 

Offres du jour

Adam Vjestica

Adam is a Senior Gaming Writer at TechRadar. A law graduate with an exceptional track record in content creation and online engagement, Adam has penned scintillating copy for various technology sites and also established his very own award-nominated video games website. He’s previously worked at Nintendo of Europe as a Content Marketing Editor and once played Halo 5: Guardians for over 51 hours for charity. (He’s still recovering to this day.)