Skip to main content

Test de la Xbox Series X

La meilleure console jamais réalisée par Microsoft.

Xbox Series X
(Image: © Future)

Notre verdict

Avec la Xbox Series X, Microsoft a livré un véritable concentré de puissance, capable de sublimer les jeux récents comme les plus classiques - pour un temps de chargement quasi-nul. Une console bluffante qui pourrait offrir le saut générationnel que nous espérions.

Pour

  • Des performances fantastiques sur tous les jeux
  • Silencieux et super rapide
  • Plusieurs solutions de stockage

Contre

  • Émet encore un peu de chaleur
  • Un design moderne qui peut diviser

La Xbox Series X répond à toutes les promesses annoncées de Microsoft. Ni plus, ni moins. La nouvelle génération de consoles Xbox est ainsi super rapide, étonnamment silencieuse et offre des performances que nous n'avions jamais testées auparavant, si ce n’est sur des PC Gamer haut de gamme. Comparé à ces derniers, la Xbox Series X a l’avantage est un concentré de puissance pour moins de 500 €.

A ce tarif, vous aurez droit à des temps de chargement réduits de façon drastique et à des jeux classiques remis visuellement au goût du jour. De quoi garantir une durabilité impressionnante à votre bibliothèque Xbox, tout en vous fournissant une expérience de jeu plus agréable.

Combinée au service Xbox Game Pass de Microsoft, la Xbox Series X semble être une force avec laquelle il faudra compter. Et elle prouve que la compagnie a toujours le doigt sur le pouls quand il s'agit de faire passer ses joueurs en premier.

Comme pour la PS5, les stocks de Xbox Series X sont difficiles à réapprovisionner en 2021. Et cette pénurie devrait se poursuivre jusqu'aux fêtes de fin d'année. Il convient tout de même de surveiller quelques mises en rayon aléatoires. Nous remontons les propositions les plus récentes ci-dessous.

Prix et date de sortie de la Xbox Series X

Xbox Series X

(Image credit: Future)
  • La Xbox Series X est disponible depuis le 10 novembre 2020
  • Son prix de lancement est de 499,99 €

Le lancement mondial de la Xbox Series X a eu lieu le 10 novembre 2020, soit une avance de deux jours sur la PS5 de Sony, sorti le 12 novembre (mais une semaine plus tard en France).

La Xbox Series X coûte 499,99 €. Il existe également une version entièrement numérique de la console next-gen (c’est-à-dire sans lecteur de disque) : la Xbox Series S sera aussi disponible à partir du 10 novembre, au prix de 299,99 €.

Ce n'est pas donné, mais le tarif de la nouvelle Xbox reste plutôt raisonnable : il est identique à celui de la Xbox One lors de son lancement et correspond au prix de vente conseillé de la Xbox One X (désormais abandonnée), deux éditions passées loin d'être aussi puissantes que la Xbox Series X. Et, si l'on considère que les spécifications de cette dernière sont similaires à celles d'un PC Gamer, la barre des 500 euros s’avère même bon marché : vous aurez du mal, en effet, à trouver un PC Gamer décent à ce prix.

Si vous voulez profiter au maximum de votre Xbox Series X dès son achat, nous vous recommandons de prendre un abonnement Xbox Game Pass Ultimate, qui coûte 12,99 € par mois (vous pouvez essayer la plateforme le premier mois pour 1 € seulement). La formule vous donne accès à une centaine de jeux sur consoles, PC et mobiles - mais aussi à des exclusivités futures et aux titres gratuits du Xbox Live Gold. Une véritable économie en comparaison de votre budget gaming annuel.

Vous pouvez également réduire votre abonnement de 3 € par mois en choisissant la formule Console uniquement. Ce qui vous privera toutefois de parties déportées sur vos PC et smartphones et du catalogue Xbox Live Gold. A vous de voir.

Design de la Xbox Series X

Xbox Series X

(Image credit: TechRadar)
  • Moderne et épurée
  • Extrêmement silencieuse
  • Peut chauffer selon sa disposition

Le design de la Xbox Series X est très différent de ses prédécesseurs plus plats, avec une tour verticale qui rappelle davantage un PC Gamer, bien que l'on puisse aussi coucher la console à l'horizontale. Mesurant 15,1 cm x 15 cm x 30,1 cm et pesant 4,45 kg, cette grande console de forme cubique est entièrement mate, à l'exception d'une légère nuance verte à l'intérieur des grilles de refroidissement sur le dessus.

La face avant de la console est assez rudimentaire, avec un bouton d'alimentation Xbox sur le coin supérieur gauche, un disque dur (et un bouton d'éjection) en bas à gauche, un bouton d'appariement et un port USB 3.2 sur la droite. L'arrière de la console comporte les grilles de refroidissement principales ainsi qu'un port de sortie HDMI 2.1, deux ports USB 3.2, un port réseau, une extension de stockage et un port d’alimentation.

Les flancs de la console restent vierges, à l'exception d'un logo Xbox sur le côté gauche et quelques boutons en caoutchouc sur le droit - cela permet à la console de se coucher à l'horizontale. La partie inférieure de la console comporte un support en forme de disque légèrement surélevé, avec quelques grilles de refroidissement supplémentaires. Tout comme le sommet de la console.

Malgré son poids et sa taille relativement importante, la conception symétrique de la série X lui donne un aspect beaucoup plus petit que ses dimensions ne le suggèrent. Nous l'avons facilement posée sur une étagère Ikea Kallax (39 cm x 39 cm) - que ce soit à l'horizontale ou à la verticale - sans qu’elle ne perturbe notre environnement.

L'un des principaux avantages de la Xbox Series X est son silence. Nous nous sommes presque habitués à entendre les consoles « décoller » en cours de partie, mais la Xbox Series X se révèle presque muette. C’en est déconcertant. Lorsque vous arrivez sur l'écran d'accueil, la console émet un son d'environ 30 dB, ce qui correspond à peu près au niveau sonore d'un chuchotement. Et cela change très peu lorsque vous chargez un jeu et lancez une partie. En démarrant Sea of Thieves, No Man's Sky et PlayerUnknown's Battlegrounds, nous avons constaté que les décibels ne dépassaient jamais 33 dB. Cela dit, lors de l'installation d'une mise à jour plus importante, nous avons pu enregistrer des niveaux sonores montant jusqu'à 45 dB - ce qui est à peu près aussi bruyant qu'une imprimante en action. Même dans ce cas, vous ne sursauterez jamais et le son de la console est totalement étouffé par celui du jeu en action. C'est également le cas pour les titres next-gen que nous avons testés jusqu'à présent (Dirt 5 et Yakuza: Like a Dragon).

Mais qui dit calme, dit aussi émission de chaleur. La Xbox Series X est ici à égalité avec la Xbox One X. Celle-ci provient principalement des grilles de refroidissement situées au sommet de la console, et pour lesquelles nous conseillons de prévoir un espace suffisant. La console elle-même est également très chaude, sans gêner pour autant les performances sur n’importe quel jeu next-gen.

Xbox Series X

(Image credit: TechRadar)

Le design de la Xbox Series X peut s’avérer clivant. Vous l’aimez, vous le détestez, toutefois il ne laisse pas indifférent, tant il s’agit d’une révolution par rapport aux Xbox basses que nous avons connues jusqu’aujourd’hui. Nous sommes personnellement ravis de ce changement. La Xbox Series X est élégante, moderne et ne jure jamais dans le salon. Néanmoins, la conception mate signifie que la console peut être facilement rayée, bien qu'elle ne se salisse pas.

Si la conception extérieure de la série Xbox X est très différente de celle de ses prédécesseurs, l'interface utilisateur et le tableau de bord de la console ont subi des changements plus subtils.

Le tableau de bord de la Xbox Series X est à peu près le même que celui de la Xbox One. La raison principale en est que Microsoft a lancé une mise à jour importante de la Xbox One en août dernier pour rationaliser son interface utilisateur et la faire converger avec celle de la Xbox Series X. Cette dernière a toujours une disposition en carreaux, avec des broches personnalisables pour que vous puissiez choisir les jeux et les applications que vous voulez voir apparaître en premier plan sur votre écran d'accueil. Ainsi qu’un accès facile aux jeux, aux applications, au chat et à d'autres fonctionnalités, simplement en appuyant sur le bouton Xbox de votre manette. L'interface utilisateur est assez standard et délivre de nombreuses options de personnalisation, en plus d’une navigation aisée.

La personnalisation semble être au cœur de la Series X. Vous pouvez vous déplacer plus rapidement entre vos jeux et applications épinglés, tandis que Microsoft a inclus de multiples thèmes inédits pour enrichir votre page profil. De plus, les joueurs peuvent désormais utiliser des arrière-plans dynamiques, pour ceux qui en ont assez de l'offre statique de la Xbox One.

Performances de la Xbox Series X

Xbox Series X

(Image credit: TechRadar)
  • Des temps de chargement rapides
  • Capacité de stockage facilement extensible
  • Des images plus nettes et plus claires

La Xbox Series X est extrêmement puissante. Avec un processeur AMD Zen 2 à huit cœurs cadencé à 3,8 GHz, une carte graphique AMD RDNA 2 customisée qui offre une puissance de traitement de 12 TFLOPs, 16 Go de mémoire GDDR6 et un SSD NVME de 1 To.

Qu'est-ce que cela signifie en termes de performances réelles ? Eh bien, pour commencer, la Series X est super rapide grâce à son nouveau SSD. Nous avons vu la Xbox Series X réduire le temps de chargement de quelques secondes par rapport à la Xbox One S, en évaluant ledit temps sur les mêmes jeux. Par rapport aux temps de chargement de ces titres sur la Xbox One S, la Xbox Series X se chargeait toujours plus vite - parfois en réduisant presque de moitié le temps de chargement.

Pour vous donner une idée de ces gains, nous avons enregistré le temps nécessaire pour charger un jeu, depuis l’écran d’accueil de la Xbox One S et celui de la Xbox Series X. Pour Two Point Hospital, il a fallu 6 secondes pour charger la carte sur la Xbox Series X, contre 9 secondes sur la Xbox One S. Pour charger le niveau Duckworth-Upon-Bilge, il a fallu 15,8 secondes sur la Xbox Series X, mais 37,26 secondes sur la Xbox One - c'est moins de la moitié.

Vous pouvez consulter ci-dessous les temps de chargement des jeux que nous avons testés, pour voir comment ils se comparent d'une génération à l'autre.

  • Two Point Hospital : 9 secondes sur la Xbox One - 6 secondes sur la Series X
  • Fable Anniversary : 32,97 secondes sur Xbox One - 21,62 secondes sur Series X
  • Alan Wake : 7,95 secondes sur Xbox One - 4,49 secondes sur Series X
  • Ori and The Blind Forest : 4,47 secondes sur Xbox One - 4 secondes sur Series X
  • A Plague Tale : 66 secondes sur Xbox One - 53 secondes sur Series X
  • Sea of Thieves : 100 secondes sur Xbox One - 35 secondes sur Series X

Les jeux ne se chargent pas seulement plus vite sur Xbox Series X, ils sont aussi plus beaux. Microsoft visant le 4K/60 FPS comme standard. Avec la possibilité de pousser la console jusqu'à 120 FPS sur certains titres. Les jeux apparaissent plus clairs, plus nets et avec beaucoup plus de détails.

Pour nous assurer que nous pourrions profiter des performances graphiques de la Series X de façon optimale, nous avons utilisé un téléviseur Samsung Q80T QLED 4K HDR Smart de 55 pouces. Nous nous sommes assurés que le mode jeu du téléviseur était activé, puis nous avons réglé les paramètres du téléviseur pour qu'il autorise un affichage 4K UHD et 120 FPS, ce qui n'est possible que sur un écran compatible HDMI 2.1 comme celui de Samsung ici.

Comme la Xbox One, la Series X permet de calibrer le mode HDR pour les jeux. Nous vous conseillons de le faire avant de lancer m’importe quel jeu, car il permet d'assurer un contraste parfaitement équilibré, ce qui vous donne le meilleur affichage possible.

(Image credit: Rare)

Le SSD NVME de 1 To de la Xbox Series X garantit 802 Go de stockage en usage réel, 198 Go étant réservés aux fichiers système et au système d'exploitation Xbox. Nous avons pu télécharger 18 jeux de tailles différentes avant de devoir passer sur la mémoire extensible de la console.

Nous vous conseillons sérieusement d’investir dans une carte d’extension de stockage Xbox, afin de profiter pleinement de la fonctionnalité Quick Resume et de la pléthore de titres disponibles via le Xbox Game Pass. Notez par ailleurs que nous avons testé uniquement des titres rétrocompatibles, et que les jeux next-gen s’afficheront autrement plus gourmands en espace (avec des packs textures taille XXL).

Nous avons pu insérer la carte d'extension de stockage Seagate de 1 To sur notre Xbox Series X - cette dernière s’avère extrêmement facile à paramétrer mais, à 269,99 €, elle n'est pas bon marché du tout. Nous avons simplement inclus la carte à l'arrière de la Xbox pour accéder au téraoctet supplémentaire. Lorsque la console dispose d'une capacité de stockage limitée, elle vous demande si vous souhaitez passer sur le volume de ladite carte, tout en vous offrant la possibilité de supprimer expressément des jeux pour libérer de l'espace.

Si la carte d'extension de stockage dépasse votre budget initial, vous pouvez toujours brancher un disque dur externe ou un SSD via le port USB 3.1 de la console. Toutefois, il convient de noter que ces derniers n’égaleront pas les temps de chargement ultra-rapides du SSD natif. Nous n'avons pas encore testé les temps de chargement opérés avec un disque externe - nous le ferons avant la sortie de la console.

Un point fort appréciable de cette nouvelle génération est la possibilité de calibrer l’installation (ou la désinstallation) de vos jeux, en sélectionnant des fichiers particuliers à installer plutôt que la totalité d’entre eux. Ainsi, par exemple, vous pouvez télécharger le mode multijoueur de Doom Eternal mais pas la campagne solo, ou vice-versa. Nous sommes curieux de voir combien de jeux prendront en charge ce type d’installation inédite, car c'est une fonctionnalité incroyablement bienvenue.

Manette de la Xbox Series X

Xbox Series X

(Image credit: TechRadar)
  • Facile à manipuler
  • Compatible avec toute une série d'appareils
  • Des commandes plus rapides et confortables

La manette de la Xbox Series X se pose naturellement entre vos paumes et dispose d’une géométrie plus raffinée, avec des commandes tactiles améliorées (et plus confortable à l’usage).

À première vue, la manette de la Series X ne semble pas s'écarter radicalement de celle de la Xbox One. Elle présente une forme similaire et conserve la disposition traditionnelle des boutons et des gâchettes. Mais en y regardant de plus près, on commence à remarquer quelques différences subtiles mises en œuvre par Microsoft.

Pour commencer, l'extérieur de la manette, auparavant brillant, devient mat pour s’accorder parfaitement avec le nouveau design de la console. Bien que cette finition soit très élégante, elle présente des inconvénients. Ainsi, la manette de jeu est très sensible aux éraflures et pourrait très vite afficher un sentiment d’usure. Il existe cependant d'autres coloris (non inclus dans la boîte), moins exposés aux rayures : Robot White (blanc) et Shock Blue (bleu).

Xbox Series X

(Image credit: TechRadar)

La nouvelle manette Xbox ajoute une couche de revêtement sur les gâchettes, les bumpers et les poignées. Une mise à niveau qui rend les commandes principales plus fluides, sans sensation de glissement ou d’accrochage. De plus, alors que cette manette est de la même taille que la dernière Elire, les bumpers et les gâchettes ont été arrondis tandis que leur course a été raccourcie - nous obtenons dès lors une manette moins encombrante. Pratique si vous avez de petites mains.

Les changements les plus notables sont peut-être l'ajout du bouton Partage et du D-pad hybride. Le bouton Partage vous permet essentiellement de faire des captures d'écran de vos jeux via une pression instantanée, alors qu’une pression prolongée entraîne l’enregistrement d’une vidéo de 15 secondes - vous pouvez toutefois régler la durée de la capture dans les paramètres. Nous gagnons de précieuses secondes, en comparaison du chemin tortueux imposé par la Xbox One (pression sur le bouton d’accueil puis sur les boutons X ou Y). Le D-pad hybride, d'autre part, mixe le D-pad des manettes Xbox classiques et celui en forme de disque de la Xbox Elite Serie 2 sans fil. Une modification mineure qui vous donnera plus de contrôle sur les déplacements pris en charge par la croix multidirectionnelle.

Mais il y a aussi beaucoup d’éléments qui n'ont pas évolué dans la conception du contrôleur. La manette Xbox Series X conserve par exemple sa prise jack 3,5 mm et son port d'extension à la base, son port de charge USB et son bouton d'appairage au sommet, ses boutons Vue, Menu et Xbox sur la face avant.

Hormis son design industriel, la manette Xbox Series X jouit d’une plus grande réactivité (la latence a été clairement réduite entre les deux générations) et d’une connectivité Bluetooth plus large – il est possible de l’appairer à de multiples appareils dont la Xbox One, l’iPhone 11 ou un Mac.

Il est à noter que la manette de la Series X fonctionne encore avec des piles AA (ou un chargeur acheté séparément). Notre manette de test est tombée à court de jus après 10 jours de parties intensives. Ce n'est pas l'idéal pour les gamers écolos qui détestent collectionner les piles. Mieux vaut envisager l’achat de piles rechargeables.

Fonctionnalités principales de la Xbox Series X

Fable Anniversary

(Image credit: Microsoft)
  • Quick Resume, le vrai plus de la Series X
  • Le rétro est le nouveau chic
  • Options multimédia satisfaisantes

La Xbox Series X présente un certain nombre de caractéristiques utiles. La plus appréciée d'entre elles est peut-être le Quick Resume. Grâce à cette option, vous pouvez continuer une partie après l’avoir mise en pause quasi-instantanément (et sans sauvegarde). En quelques secondes, vous relancez votre jeu là où vous l'aviez laissé, comme si vous n'aviez jamais cessé de jouer - et ce, sans avoir à repasser par un écran de chargement. En outre, Quick Resume permet de passer d’un titre à l’autre, sans perdre son avancée… sur l’ensemble des jeux suspendus !

Nous avons pu migrer d'Alan Wake à Tell Me Why en 11,4 secondes, simplement en appuyant sur le bouton Xbox de la manette et en sélectionnant le jeu depuis la barre latérale. S’il n’y a qu’un seul jeu en pause, comme ici Tell Me Why, la transition entre l’écran d’accueil Xbox et la partie relancée se limite à 2,7 secondes. Microsoft n'a pas indiqué de limite de titres pouvant être placés en état de suspension, mais en pratique il est difficile d’en sélectionner plus de quatre sous peine de ralentir la machine. Ou de lui infliger un redémarrage, en fonction des jeux supportés.

Les jeux multijoueurs réagissent un peu différemment des autres titres. Il n’est pas possible de permettre aux joueurs de suspendre une partie à mi-parcours, ce qui s’avère logique si on ne souhaite pas subir un tas de joueurs AFK sur les serveurs. Les parties rapides, en revanche, autorisent la fonction Quick Resume, sans déconnexion express des serveurs.

Alan Wake

(Image credit: Remedy Entertainment)

La seconde caractéristique platinium de la Xbox Series X est l'étendue de sa rétrocompatibilité. À l'époque où nous testions la console, le catalogue Xbox comptait environ 1000 titres rétrocompatibles disponibles - mais gardez à l'esprit que cela n'est pas représentatif de l'offre finale déployée le 10 novembre. Comme nous l'avons déjà mentionné, nous avons constaté que ces titres se chargeaient plus rapidement avec une véritable fluidité en cours d’exécution. Nous observons moins de chutes de framerate et une grande stabilité sur ces jeux classiques - certes moins photoréalistes que leurs pairs next-gen.

Cette rétrocompatibilité s'étend de même aux accessoires de la Xbox. Nous avons constaté que nous pouvions facilement connecter la manette Bluetooth Xbox originale et la manette Bluetooth Xbox Elite Serie 2 à la Xbox Series X, sans aucun problème. Nous pouvons aussi connecter nos vieux casques à la console. Cependant, alors que le Turtle Beach Recon Spark (qui se connecte par prise jack) se branche facilement sur la manette Series X, la liaison se révèle plus complexe avec le SteelArctis Arctis 5.

En plus de ces fonctions pratiques, la Series X offre des options multimédia agréables. D'une part, la console est équipée d'un lecteur Blu-ray 4K intégré, simple et facile à utiliser. Vous avez ensuite accès à une gamme de services de streaming comprenant Netflix, Amazon Prime Video et Disney Plus (pour n'en citer que quelques-uns). Tous ces services peuvent profiter de la résolution 4K de la console, à condition de posséder un débit internet décent.

Une amélioration fulgurante du gameplay

(Image credit: Sega)

Même si vous n'êtes pas quelqu'un qui prête attention ou identifie aisément les fluctuations du framerate, vous remarquerez une réelle évolution dans les performances attribués aux jeux de la Xbox Series X.

Les gameplays de Yakuza: Like A Dragon et Dirt 5 sont ici bluffants de puissance. Nous les avons comparés à leurs prédécesseurs sur Xbox One : Yakuza Kiwami 2 et Dirt 4. Dirt 4 n'a rien à envier à Dirt 5 en termes de performances, ce qui n'est pas surprenant vu qu'il s'agit d'un jeu de dernière génération plus ancien. Dirt 4 souffre occasionnellement d’une baisse du taux d'images par seconde sur Xbox One et les graphismes s’avèrent loin d'être nets - même si, avec une simulation de course, c'est sans doute moins une priorité. Sur l’autre bord, le gameplay de Dirt 5 se montre fluide, réactif et les visuels sont tout bonnement époustouflants depuis la Xbox Series X.

Le jeu dispose de trois modes vidéo, qui privilégient soit le 120hz, soit la qualité d'image, soit le framerate. La priorité est donnée à la qualité vidéo, néanmoins les autres modes vidéo demeurent fantastiques et ne freinent nullement la fluidité de la console. Les temps de chargement demeurent rapides, tout comme la navigation.

Nous avons connu une expérience similaire avec Yakuza: Like A Dragon. Les écrans de chargement subsistent quelques secondes avant de nous replonger dans l'action. Bien que Yakuza Kiwami 2 ne soit pas inondé d'écrans de chargement, nous avons remarqué que certains s’éternisaient pendant 24 secondes entre deux scènes - ce qui est beaucoup plus long qu'avec Like a Dragon. Ne parlons pas des fameux taxis qui vous transportent d’un point à l’autre dans chaque jeu Yakuza, ceux de Like a Dragon le font en moins de cinq secondes. Un record.

Rien ne surpasse pour autant le glow up en termes de performances graphiques. Alors que Kiwami 2 présentent des halos flous autour des textures, Like A Dragon est super net à regarder, avec plus de détails et des couleurs extrêmement vives. Par ailleurs, les mouvements sont incroyablement fluides. Ce qui est de bon augure pour les futurs titres.

Faut-il acheter la Xbox Series X ?

Xbox Series X

(Image credit: TechRadar)

Achetez-la si...

Vous aimez jouer sans temps mort et entrer directement dans l’action
Le SSD ultra-rapide de la Xbox Series X réduit considérablement les temps de chargement des jeux - anciens et nouveaux - tandis que sa carte graphique RDNA 2 personnalisée permet de jouer en résolution 4K/60 fps (voire 120 images par seconde sur certains titres). Si vous en avez assez de devoir faire des compromis entre un framerate fluide et la qualité visuelle, vous serez heureux de savoir que vous pouvez composer avec les deux ici.

Vous voulez vivre une expérience audiovisuelle exceptionnelle
Un lecteur Blu-ray 4K intégré, l'accès à une multitude de services de streaming et la prise en charge des formats Dolby Atmos et Dolby Vision font de la Xbox Series X un outil idéal pour ceux qui se servent de leur console comme centre multimédia à part entière, et qui souhaitent bénéficier de spécifications audiovisuelles solides.

Vous souhaitez conserver l'accès à vos anciens jeux et accessoires Xbox
La Xbox Series X est rétrocompatible avec les trois générations précédentes de jeux Xbox, ce qui signifie que vous n'aurez pas à vous soucier des mises à niveau nécessaires, ou du rachat d’éditions remasterisées de vos titres préférés. Plus de 1 000 jeux rétrocompatibles sont disponibles dès le lancement de la console, et de nombreux accessoires Xbox One pourront être réutilisés sur votre matériel tout neuf. En outre, grâce à la fonction Smart Delivery, vous pourrez facilement passer de votre ancienne à votre nouvelle console.

Vous avez besoin de contrôler votre capacité de stockage
Grâce à la possibilité d’installer les fichiers de jeux de votre choix, soit via la console elle-même, soit via l'application Xbox, il n'a jamais été aussi facile de gérer l’espace disponible de votre console. En outre, bien que coûteuse, la carte d’extension de stockage Seagate permet de disposer instantanément d’1 To supplémentaire.

Xbox Series X

(Image credit: Future)

Ne l'achetez pas si...

Vous comptez commencer votre collection de jeux next-gen tout de suite
La bibliothèque de la Xbox Series X laisse encore à désirer - elle est principalement composée de versions optimisées des jeux Xbox One, et de titres disponibles sur d'autres plateformes. Nous nous attendons à ce que cette bibliothèque s'agrandisse avec le temps, mais ne vous attendez pas à être épatés tout de suite.

Vous n'avez pas le budget ou l’envie d'acheter un téléviseur 4K (au minimum)
Bien que la série Xbox X offre des temps de chargement réduits et de nombreuses fonctions de qualité, sans un téléviseur 4K / 8K, vous ne pourrez pas tirer le meilleur parti des améliorations visuelles de la console. En outre, sans un écran compatible HDMI 2.1, vous n'aurez pas accès à un framerate fantastique de 120 images/seconde.

Vous vous attendez à une refonte complète de l'interface utilisateur
L'interface de la Xbox Series X ne diffère pas beaucoup de celle de la génération précédente. Donc, à part des arrière-plans dynamiques et une vitesse de navigation améliorée, ne vous attendez pas à tirer la langue en vous y attardant.

Vic Hood

Vic is an award-winning games journalist, bringing experience from IGN, Eurogamer and more to the TechRadar table.