Skip to main content

Windows 10 va commencer à partager votre historique web avec d'autres applications

Microsoft Edge
(Crédit photo: Shutterstock / monticello)

Windows 10 pourrait bientôt partager plus d'informations sur votre navigation web et vos centres d’intérêts en ligne. Une version de développement anticipée du navigateur web Edge présenterait ainsi une nouvelle commande qui sous-entendrait un partage des données de navigation entre le logiciel et d'autres services Windows 10.

Bien qu'il puisse s'agir d'une simple extension du service de synchronisation Windows - permettant de bénéficier des mêmes historique et favoris de navigation sur tous vos appareils connectés au système d’exploitation -, cet ajout ressemble à une intrusion peu souhaitable dans la vie privée de l’utilisateur. Tout du moins, tant que Microsoft ne publiera aucune explication détaillée de ses intentions.

Une activation par défaut ?

Cette option intitulée “Partager les données de navigation avec d'autres fonctionnalités de Windows” est accessible depuis la rubrique Paramètres > Profils du navigateur Edge dans le canal Canary de l’application.

"Lorsqu'il est activé, Microsoft Edge connectera les données de navigation locales de ce profil avec l’ensemble des services Windows. L'activation de cette fonctionnalité vous aidera à trouver plus facilement les informations liées à votre historique, vos favoris, les meilleurs sites et onglets consultés récemment", peut-on lire comme description du nouveau paramètre.

À première vue, celui-ci permettrait aux utilisateurs Windows de retrouver plus facilement et rapidement leurs sites web favoris, à partir du bureau. Cependant, la boîte de recherche Windows n'est qu’un exemple parmi tant d’autres des services qui auront accès aux données de votre navigateur Edge. 

D'autres fonctionnalités de Windows 10, comme Cortana, impliquent le transfert d'informations vers les serveurs de Microsoft, ce qui risque d'agacer les défenseurs de la vie privée. De même, on ne sait pas si ce partage de données programmé donnera la possibilité à Microsoft d'afficher des publicités ciblées, directement sur le bureau Windows. Ce qui pourrait être pour le moins gênant et embarrassant, voire carrément dangereux si des annonceurs sans scrupules exploitaient cette ressource pour diffuser des programmes potentiellement indésirables (PUP).

D'après les captures d'écran, l’activation par défaut du nouveau paramètre, dans un avenir proche, reste floue. L'absence d'une politique de confidentialité autour de ce dernier et la manière dont il fonctionnera sur plusieurs appareils suscitent d'autres inquiétudes.

Via Techdows