Skip to main content

Nintendo Switch : le bug du Joy-Con Drift enfin résolu, avec un simple morceau de papier

Joy-Con pour Nintendo Switch
(Crédit photo: Nintendo)

Les manettes Joy-Con sont constituent le meilleur argument de vente de la Nintendo Switch encore aujourd’hui, permettant des sessions multijoueurs locales et improvisées. Mais elles sont aussi le talon d'Achille de la console portable, car elles s’usent très rapidement.

Si vous possédez une Nintendo Switch ou une Nintendo Switch Lite, il est fort probable que vous ayez déjà été confronté au bug appelé Joy-Con Drift, une anomalie qui risque de toucher également la Nintendo Switch OLED. 

Il s’agit d’un problème matériel qui perturbe le stick analogique et l’oblige à enregistrer des commandes fantômes. Dès lors, votre personnage ou votre visée à l'écran va se déplacer automatiquement sur l’écran, sans action de votre part. tout seul. Dans le pire des cas, cela peut rendre un titre totalement injouable, car vous devrez constamment compenser les actions factices provoquées par le stick.

Pendant des années, aucune solution au Joy-Con Drift ne s’est avérée satisfaisante. Deux alternatives s’offrant alors à vous : soit acheter une nouvelle paire de Joy-Con (loin d’être abordable), soit renvoyer vos Joy-Con défectueux à Nintendo pour réparation (ou la console entière si le problème survient sur une Switch Lite). Certaines astuces permettent cependant de résoudre le bug par vous-même. 

Des utilisateurs débrouillards ont ainsi utilisé de l'alcool à friction ou de l'air comprimé pour enlever la saleté et la poussière coincées dans le capteur du stick analogique, ce qui semble soulager temporairement le Joy-Con Drift. 

Régler définitivement le Joy-Con Drift

Heureusement, une solution permanente pourrait depuis avoir été trouvée par le YouTubeur VK. D'une simplicité déconcertante, elle a pourtant nécessité des mois de tests, d'enquêtes et de tâtonnements (passez à 5:55 pour obtenir le début du processus).

Il s'avère que VK a découvert que le Joy-Con Drift peut être corrigé en appliquant une pression sur l'extérieur du Joy-Con, ce qui suggère que le point de contact entre le capteur du stick et le pouce se desserre progressivement. Cela crée un espace entre les broches métalliques et les coussinets de contact, entraînant une dérive et des commandes erronées. Si l'on ajoute à cela la poussière et les autres saletés qui s'accumulent avec le temps, le problème s'aggrave. 

Sa résolution consiste donc à ajouter un morceau de papier (ou de carton) de 1 mm de hauteur. S’il est plus grand, il ne tiendra pas - assurez-vous d'utiliser la bonne taille si vous souhaitez tester cette solution par vous-même.

Attention danger ! 

Il y a tout de même quelques précautions à prendre en compte. L'ouverture de vos manettes Joy-Con annulera la garantie de celles-ci, donc si vous n'êtes pas à l'aise avec le démontage de votre matériel, nous vous déconseillons ce tuto. Vous devrez également posséder un tournevis à trois branches de 1,5 mm, car la Switch comporte quatre petites vis qu'il faut retirer avant de pouvoir enlever le boîtier en plastique. Cette solution fonctionnera également sur la Nintendo Switch Lite, mais sera plus difficile, car vous ne pouvez pas retirer les Joy-Con de la structure principale. 

Enfin, il n'y a aucune garantie que la solution de VK élimine définitivement le Joy-Con Drift, bien que les signes soient extrêmement positifs. VK conseille à Nintendo de résoudre ce problème lui-même en ajoutant une vis pour maintenir la plaque métallique sur la partie supérieure du capteur de la manette. Ou peut-être en ajoutant un élément en relief sur la section médiane de la coque du Joy-Con, pour simuler la pression de la carte.

Adam Vjestica

Adam is a Senior Gaming Writer at TechRadar. A law graduate with an exceptional track record in content creation and online engagement, Adam has penned scintillating copy for various technology sites and also established his very own award-nominated video games website. He’s previously worked at Nintendo of Europe as a Content Marketing Editor and once played Halo 5: Guardians for over 51 hours for charity. (He’s still recovering to this day.)