Skip to main content

Samsung admet avoir divulgué les données personnelles de ses utilisateurs

Samsung Galaxy S20 Ultra
(Crédit photo: Future)

En fin de semaine dernière, les possesseurs d’un smartphone Samsung Galaxy ont commencé à recevoir d’étranges notifications provenant de l’application Find My Mobile. Vous l’avez peut-être reçue ? Le message est sommaire, comprenant juste le nombre 1 en double. La firme sud-coréenne a depuis reconnu un envoi accidentel à ses utilisateurs du monde entier, lors d’un test interne. Celui-ci serait sans incident pour les appareils mobiles destinataires.

Aujourd'hui, le constructeur admet la responsabilité d’une autre bévue beaucoup plus embarrassante. Pendant un laps de temps, un groupe restreint d’utilisateurs des services Samsung ont pu accéder à une vaste base de données personnelles comprenant les noms, adresses et quatre derniers chiffres des cartes de paiement appartenant à leurs pairs.

Dans une déclaration faite au site SamMobile, Samsung affirme que les deux problèmes ne sont pas liés même s’ils ont eu lieu sur une fenêtre de temps identique. Le géant mobile a en outre précisé que cette fuite involontaire résultait d'une erreur technique propre au site web de la société. Elle ne concernerait que 150 clients, exclusivement au Royaume-Uni.

Des problèmes techniques qui tombent mal

Un porte-parole de Samsung s'est entretenu avec le magazine The Register et a fourni quelques détails supplémentaires sur la résolution de l’affaire : « Dès que nous avons eu connaissance de l'incident, nous avons supprimé la possibilité pour quiconque de se connecter à notre boutique en ligne. Jusqu'à ce que le problème technique soit résolu. Nous contacterons les personnes concernées directement, pour leur fournir de plus amples informations ».

Cette déclaration fait écho à celle relative aux notifications « 1-1 ». Selon Samsung, elle aussi n'aurait touché qu'un « nombre limité » de smartphones Galaxy. Toutefois, d'après un sondage interne informel au sein de TechRadar, la réalité semble démontrée que chaque utilisateur d’un appareil de la marque a reçu le message.

Même sans lien direct avec la maladresse précédente, les révélations autour de cette nouvelle fuite sont préoccupantes en raison du type de données concernées. Une mauvaise publicité à quelques jours du lancement de la prochaine gamme de smartphones Galaxy S20.