Skip to main content

Netflix part en guerre contre le partage de compte - que risque les abonnés ?

le partage de compte Netflix bientôt interdit ?
(Crédit photo: Red Granite Pictures)

Alors que le partage d’un compte Netflix entre plusieurs foyers est depuis longtemps une réalité acceptée par la plateforme n°1 de streaming vidéo, celle-ci a récemment commencé à tester un système visant à empêcher ses abonnés de profiter de ce genre d'avantages gratuits.

Comme l'a repéré GammaWire, un certain nombre d'utilisateurs de Netflix ont reçu des avertissements parfaitement explicites. “Si vous ne cohabitez pas avec le propriétaire initial de ce compte, vous devez disposer de votre propre compte pour continuer à regarder Netflix", peut-on lire sur les messages adressés aux comptes associés et suspectés. En complément, ces derniers sont invités sur la page d’abonnement Netflix, avec la possibilité de bénéficier d’un essai gratuit de 30 jours.

Pour déterminer qui est le véritable titulaire d’un compte (et quels sont les comptes “parasites”), Netflix a décidé d’envoyer ledit message contenant un code de vérification, aux adresses mail ou numéros de téléphone fournis par ses abonnés. Actuellement, seuls les utilisateurs se connectant régulièrement à un autre endroit que leur foyer sont visés.

Ainsi, un téléspectateur exploitant le compte d’un abonné Netflix à son insu sera immédiatement exclu et convié à renseigner ses coordonnées bancaires - ou à quitter les lieux. Mais dans la grande majorité des cas (vraisemblablement), si l’opération se fait avec la bénédiction dudit abonné, il suffira pour ce dernier de valider l’ensemble des profils liés à son compte. 

Une question de sécurité avant tout

En 2016, Netflix a non seulement déclaré qu'il était au courant du procédé populaire de partage de compte, mais aussi qu’il l’approuvait sans volonté d’y mettre fin. Cinq ans plus tard, avec une concurrence de plus en plus féroce et Disney Plus occupant toujours davantage de terrain sur le marché du streaming, la société souhaite, semble-t-il, faire marche arrière.

L'intention a été confirmée auprès de The Hollywood Reporter par un porte-parole de Netflix, témoignant que "ce test est conçu pour s'assurer que les personnes utilisant des comptes Netflix soient autorisées à le faire". Il est fait ici référence aux problèmes de sécurité inhérents au partage des mots de passe et prenant de l’ampleur si l’on en croit le volume de plaintes adressées au service.

Le nouveau processus de contrôle est actuellement en phase d'essai, et selon le porte-parole, il entrera en vigueur à différents degrés en fonction des législations nationales. Autrement dit, il n'y a aucune garantie que le partage de compte prenne fin à l’échelle internationale. Un cliffhanger à suivre dans les semaines à venir...

Harry Domanski
Harry is an Australian Journalist for TechRadar with an ear to the ground for future tech, and the other in front of a vintage amplifier. He likes stories told in charming ways, and content consumed through massive screens. He also likes to get his hands dirty with the ethics of the tech.