Skip to main content

Faut-il résilier votre abonnement Netflix en 2021 ?

netflix
(Crédit photo: Shutterstock.com)

Les formules d’abonnement de Netflix ont considérablement augmenté au cours de ces six dernières années. En 2014, le tarif de Netflix Standard était de 9,99 € par mois pour les nouveaux abonnés. Aujourd'hui, il est de 11,99 € mensuels, tandis que Netflix Premium (qui vous permet de visionner certains programmes en 4K) est passé de 11,99 € à 15,99 € sur la même période, soit une augmentation de 48 € par an. Une hausse subie également par la concurrence, si l’on prend l’exemple de Disney Plus : presque un an après son lancement en France, vous devez ajouter 2 € par mois pour accéder au service, avec tout de même une bibliothèque de contenus doublée par l’arrivée de la section Star.

Le problème numéro un du streaming en général est la multiplication des acteurs et donc des abonnements possibles. Peu de téléspectateurs souhaitent dépenser plus de 70 euros par mois pour regarder les programmes les plus populaires du moment. Or, c’est exactement ce que vous paierez si vous décidez de cumuler les abonnements de Netflix (11,99 €), Disney Plus (8,99 €), Amazon Prime Video (5,99 €), OCS (11,99 €), Canal Plus (19,90 €), Apple TV Plus (4,99 €) ou encore Salto (6,99 €). Sans compter le lancement probable dans un avenir proche de HBO Max (15 €) et de Paramount Plus (6 €).  

Face à cette concurrence accrue, est-il nécessaire de rester fidèle à Netflix en 2021 ? Qu’est-ce qui fait la force (et les faiblesses) de la plateforme SVOD n°1 ? 

Un catalogue qui se réduit comme peau de chagrin… mais qui résiste

Friends

(Image credit: NBC Universal)

Au fil des années, Netflix a perdu certains éléments précieux de sa bibliothèque - The Office et How I Met Your Mother (18 saisons au total) en sont des exemples importants passés sous giron d’Amazon Prime Video, tandis que les films du Marvel Cinematic Universe ont été rapatriés par Disney Plus. D’autres séries “louées” par le service devraient également quitter votre vidéothèque en 2021, à l’instar de The Big Bang Theory, Gossip Girl, ou probablement Family Guy et 24 heures chrono.

Pourtant, le service propose régulièrement d'excellents films classiques issus d'autres studios (The Social Network, Batman Begins et Training Day ne sont que quelques-uns des meilleurs films que vous pouvez regarder en ce moment), et il dispose toujours d'une grande sélection de séries populaires sous licence comme The Good Place, New Girl ou Friends. La firme tente même de contrer ses concurrents en donnant la part belle à l’animation japonaise, récupérant les grands standards des studios Ghibli ou des franchises indémodables telles que Naruto et Hunter X Hunter.

Cela dit, il est difficile de ne pas regretter l'ancien monde où Netflix était le seul véritable shérif en ville.

On les aime, on les déteste : les programmes originaux font parler d’eux 

Le Jeu de la dame

(Image credit: Netflix)

Lorsque Netflix a commencé à proposer des séries originales avec Orange is the New Black et House of Cards, la plateforme adressait une véritable déclaration d'intention : devenir la première source de divertissement face aux chaînes TV traditionnelles et aux services optionnels comme HBO. Un pari gagné à la fin des années 2010, le diffuseur se permettant même d’envoyer quelques-uns de ses longs métrages aux Oscars ou au Festival de Cannes (citons Okja et Roma).

Depuis, Netflix tente de devenir un network plus global, proposant des émissions de télé-réalité comme Love is Blind ou culinaires telles que Chef’s Table, des documentaires à l’image de The Last Dance, ou même des spectacles en live. L'identité de Netflix s'est consolidée pour devenir celle d'un grand média généraliste. 

Mais cela ne veut pas dire que la compagnie renonce à sa casquette de productrice de fictions prestigieuses. The Crown continue de collectionner les récompenses critiques, à peine menacé par Le Jeu de la dame cette année. The Witcher donne l'impression d’exister uniquement comme ersatz de Game of Thrones mais reste viable pour la plateforme. Alors qu’Amazon Prime Video veut lui opposer Le Seigneur des Anneaux et Apple TV+ Foundation

Le Jeu de la dame aurait-il connu un tel plébiscite s'il n'avait pas été diffusé sur Netflix l’an dernier ? C'est possible, mais pas certain : la mini-série met en scène une étoile montante, Anya Taylor-Joy, et est réalisée par Scott Frank, un scénariste et réalisateur chevronné qui compte à son actif des films comme Get Shorty ou Logan. Mais l'énorme base d'abonnés de Netflix - 200 millions d'utilisateurs dans le monde entier - a absolument contribué à faire de cette histoire un triomphe viral instantané.  

En effet, où que vous soyez dans le monde, vous pouvez vous procurer Netflix, et sa bibliothèque de contenus originaux vous suivra partout. Cela permet de zapper les accords de diffusion ou les législations limitantes comme la chronologie des médias en France. Nous sommes loin de l'époque où des séries comme Desperate Housewives ou Lost étaient diffusées sur les chaînes américaines et où les autres pays devaient attendre qu'un distributeur local ne les reprenne.

Ainsi, Netflix n’a beau ne pas avoir à disposition de grandes propriétés telles que Star Wars ou Marvel, le service de streaming vidéo a tout de même prouvé qu'il était capable de dominer le marché de la pop culture sans difficulté majeure. D’autre part, l’inclusion et la production de programmes locaux (coucou Lupin) permet à la plateforme de s’enraciner dans n’importe quel pays - et ce pour longtemps.

La pandémie mondiale et les périodes successives de confinement / couvre-feu ont également “profité” au service, capable de proposer de multiples contenus inédits, à une époque où les cinémas sont fermés et les tournages souvent suspendus.

La meilleure application du genre, encore en 2021

Netflix

(Image credit: Future)

Lorsqu'un nouveau service SVOD est lancé - ce qui s'est produit la semaine dernière aux Etats-Unis avec Paramount Plus -, notre réflexe immédiat est de comparer les caractéristiques de la plateforme à celles de Netflix. En effet, cette dernière reste la référence en matière de conception d'une application de streaming et d'étendue de ses fonctionnalités. 

Tout le monde n'aime pas l'approche algorithmique de Netflix pour mettre en avant le contenu, ce qui explique probablement pourquoi des concurrents comme Disney Plus ont adopté des bibliothèques plus soignées et des sections de marque sur leurs applications. 

Mais en réalité, pour un service proposant autant de contenus que Netflix, la façon dont il se hasarde à deviner ce que vous pourriez aimer est plutôt novatrice - d’ailleurs, vous pouvez toujours rejeter les suggestions et regarder autre chose. Avec Netflix, votre abonnement vous permet toujours de bénéficier d'une expérience technique de qualité supérieure.

Alors, devez-vous annuler votre abonnement Netflix aujourd’hui ? 

Non, nous ne le pensons pas. Il est certainement facile d'imaginer qu'il y aura des mois où vous ne serez pas satisfaits du contenu proposé par Netflix, mais en général, nous sommes plutôt satisfaits du volume de programmes originaux proposés par le service. Rien que cette année, nous sommes impatients de voir arriver sur le service la saison 2 de The Witcher, la saison 3 de Sex Education et la saison 4 de Stranger Things, qui seront toutes au centre des conversations lorsqu'elles sortiront.

Cela dit, les services de streaming sont un luxe. Et nous vivons une période économiquement difficile pour beaucoup de gens - donc si vous considérez sans le catalogue de Netflix pendant quelques mois, l'annuler n'est peut-être pas la pire des décisions. En France, il existe de nombreuses options de streaming gratuites - vous pouvez ainsi accéder gratuitement au replay de nombreuses fictions sur MyTF1, France TV, 6Play ou encore Arte. Et puis, il y a le nouveau service gratuit (financé par la publicité) Pluto TV, avec quelques films, séries et dessins animés datés à redécouvrir.

Netflix demeure tout de même au centre de l’écosystème streaming, et ça n’est pas prêt de changer au cours de cette décennie.

Samuel Roberts

Formerly of PC Gamer, Samuel is TechRadar's senior entertainment editor, and writes about everything to do with TV and movies. He enhances TechRadar's entertainment output, focusing on the biggest TV shows and movies that are relevant to this enormous site's audience. His publishing expertise is a great fit as we define this new direction for the site. Within months, Samuel added millions more sessions per month to the site, made enormous strides in ecommerce revenue and applied his expertise in SEO and passion for media to this fast-growing tech brand.