Skip to main content

Test d'Apple TV Plus

Le nouveau concurrent de Netflix et d’Amazon Prime Video peut-il vraiment s’imposer en 2020 ?

Apple TV Plus
(Image: © Apple)

Notre verdict

Il n'y a rien à redire au service SVOD d’Apple. L’interface utilisateur est aussi conviviale que nous l’avions espérée. La résolution 4K des programmes nous fait sérieusement de l’œil. Et le prix de l’abonnement, qui compte parmi les plus attractifs, finit de nous convaincre. Oui mais pour voir quoi ? Hélas pour la firme de Cupertino, son catalogue de films et de séries est, aujourd’hui, l’un des plus pauvres du marché.

Pour

  • La facture mensuelle, incroyablement faible (pour un produit Apple)
  • L’interface très facile à prendre en main
  • Une programmation originale…

Contre

  • … mais très peu de contenus au final
  • Pas d’application Android

Il se sera écoulé un peu plus de sept mois entre l’annonce d’Apple TV+ par Tim Cook et sa diffusion finale dans près de 100 pays, y compris la France. Lancée le 1er novembre 2019, la plateforme de streaming vidéo a déjà des rêves de gloire et ambitionne de devenir l’égal de Netflix. Il faudra déjà passer devant Amazon Prime Video. Et surtout ne pas se faire distancer par le petit poucet du lot - qui ne souhaite pas le rester non plus : Disney Plus.

Prix de l’abonnement Apple TV Plus et offre spéciale

Pour atteindre son objectif, Apple adopte une stratégie qui lui est totalement inédite : proposer son service au prix le plus bas du marché ! Vous paierez ainsi 4,99 € par mois pour une formule unique vous donnant droit au visionnage de tous les programmes Apple TV Plus. Jusqu’à 6 appareils en simultané et sans engagement.

A titre de comparaison, Amazon Prime Vidéo coûte 5,99 € par mois pour un accès sur 3 écrans en simultané. Netflix Essentiel, la formule la plus économique de Netflix, revient à 7,99 € mensuels pour un seul écran de diffusion. Enfin, l’abonnement Disney Plus sera porté à 6,99 € par mois avec un partage sur 4 écrans simultanés.

Les productions originales Apple sont diffusés en résolution 4K / Ultra Haute Définition. Ce à quoi la version basique de Netflix ne vous donne pas droit.

Apple TV Plus : prix et promotion

(Image credit: Apple)

Apple compte bien garder un maximum d’abonnés dans sa base de données, et vient de prolonger la date d’expiration de son offre promotionnelle de 2019 - qui ouvrait un an de gratuité au service de streaming pour tout achat d’un appareil Apple. Une offre qui aurait dû expirer à partir du 1er novembre pour les premiers bénéficiaires. Désormais, si vous faites partie de ces utilisateurs chanceux, votre abonnement gratuit à Apple TV+ se retrouve élargi de trois mois. Jusqu’au 1er février 2021.

La bonne nouvelle touche aussi les abonnés Apple TV+ qui n’ont pas profité de l’offre (parce qu’ils n’ont pas acheté de nouveaux produits Apple entre novembre 2019 et aujourd’hui). En effet, toute personne ayant commencé à payer un abonnement Apple TV Plus avant le 1er novembre 2020 recevra un crédit de 4,99 € par mois appliqué automatiquement sur son compte, jusqu'en février 2021. Ce qui compensera le coût du service.

Et pour ceux qui s’abonnent dès à présent ? Les nouveaux utilisateurs disposeront d’une période d’essai gratuit de 7 jours, pas une seconde de plus. En revanche, s’ils viennent d’acheter un appareil Apple, tel que l’iPhone 12, cette période gratuite est prolongée jusqu’en novembre 2021.

Compatibilité et interface d’Apple TV Plus

Le service de streaming d’Apple est automatiquement inclus au sein de l’application Apple TV, elle-même mise à disposition sur l’ensemble des appareils iOS et MacOS. Pour viser l’audience la plus large possible, Apple TV Plus est également intégré sur de nombreuses Smart TV principalement LG, Sony et Samsung. D’autres appareils tiers s’avèrent compatibles, à l’instar de la clé HDMI Amazon Fire TV Stick.

Apple TV Plus sur ordinateur et mobiles

(Image credit: Apple)

Pour accéder à Apple TV Plus, il suffit de lancer l’application Apple TV et de repérer soit le bandeau « Découvrir Apple TV+ », soit la section Apple TV+ au milieu de l’application. Sur l’app mobile, vous avez la possibilité de zapper d’un programme à l’autre en procédant à un scrolling horizontal. Ce qui vous évitera toute crampe au pouce, devenue récurrente avec la sacro-sainte navigation verticale.

Plus simplement et si vous n’avez pas de temps à perdre, appuyez sur « Rechercher » en bas à droite de l’application. Et saisissez le titre du film ou de la série que vous aimeriez visionner. La section « Bibliothèque », elle, apparait utile - elle permettra de retrouver vos contenus préférés - mais elle est pour l’instant limitée à vos achats iTunes.

Il existe aussi de multiples catégories vous permettant d’accéder à des contenus répondant plus précisément à vos centres d’intérêts. Notons que pour chaque thématique sélectionnée, le choix proposé s’avère bien plus vaste que les listes minimalistes de Netflix. Là où le service de Reed Hastings veut vous emmener immédiatement vers un contenu, Apple vous laisse explorer son catalogue et vous invite à la découverte de nouveaux programmes.

Apple TV Plus sur smartphone

(Image credit: TechRadar)

Car l’interface utilisateur d’Apple TV Plus ne veut jamais vous forcer la main. Elle vous laisse passer d’un épisode à l’autre manuellement, personnaliser l’apparence des sous-titres comme bon vous semble, voire activer les descriptions audio d’un contenu en cours de visionnage.

Sachez enfin que si l’application Apple TV Plus vous semble trop vaste et longue à explorer, la version navigateur devrait vous satisfaire. Elle offre un accès direct aux contenus Apple TV Plus que vous aurez ajoutés préalablement à vos favoris.

Films, séries, émissions et autres exclusivités Apple TV Plus

Films et séries sur Apple TV Plus

(Image credit: Apple)

En parlant de contenus justement, que propose Apple TV+ d’innovant par rapport à Netflix et Amazon Prime Vidéo ? Une collection originale de films, de séries et d’émissions de type talk-show. Avec une contrainte supplémentaire : fidéliser ses abonnés en imposant un rythme de diffusion hebdomadaire. Un nouvel épisode par semaine comme sur la bonne vieille télévision des années 2000. Et si ça fonctionnait ?

Pour l’aider à remporter ce pari, Apple peut compter sur des ambassadeurs talentueux et de renommée internationale. Le premier d’entre eux est Steven Spielberg qui ressuscitera, sur la plateforme, Histoires Fantastiques : une série de courts-métrages horreur et SF, dans la veine de Black Mirror et de The Twilight Zone, qui a connu son heure de gloire dans les années 80. Autre réalisateur imparable d’Apple TV+ : M. Night Shyamalan qui, après Split et Glass, nous livre Servant - un thriller psychologique en 10 épisodes. Un projet mystérieux dirigé par Damien Chazelle (La La Land, First Man) devrait également voir le jour prochainement.

Côté acteurs, il y a aussi du beau monde. Jason Momoa, vu dans Game of Thrones et Aquaman, porte à bout de bras See, une série dystopique et écolo, renouvelée pour une saison 2. Tandis que Jennifer Aniston, Reese Witherspoon et Steve Carell s’échangent des répliques cinglantes au générique de The Morning Show. A noter également la présence de transfuges Netflix, comme Jane Krakowski (Unbreakable Kimmy Schmidt) dans le teen drama Dickinson. Ou encore Joel Kinnaman, inoubliable tête d’affiche de The Killing US et d’Altered Carbon qui revient représenter For All Mankind, une épopée spatiale à très gros potentiel.

Enfin, Oprah Winfrey, nommée meilleure animatrice de talk-shows US des décennies durant, vient apporter son savoir-faire en matière d’émissions sociétales et de divertissement dans la grille d’Apple. De plus, se présentant comme potentielle candidate à la présidence des Etats-Unis face à Donald Trump en 2020, elle pourrait créer un buzz (in)volontaire favorable à la plateforme de streaming vidéo.

Au rayon jeunesse, nous retrouvons quelques ersatz de séries passées à l’instar d’Helpsters, sorte d’1 rue Sésame modernisé. Mais aussi de Snoopy signant son grand retour et Le secret de la plume, reboot d’une série concurrente de Fais-moi peur dans les années 90.

Sur le papier, l’offre est plus qu’alléchante. Au visionnage aussi. Cependant, le catalogue d’Apple TV+ est constitué d’une majorité de programmes non renouvelés. Il s’avère donc impossible de s’attacher à des personnages tels que la bande de gamins intrépides de Stranger Things ou du cheval détestable Bojack Horseman sur Netflix. En outre, Apple TV+ reste dans la fiction lisse et politiquement correcte. Loin du trash médiatique d’Amazon Prime Video avec The Boys ou de Hulu / OCS avec The Handmaid’s Tale. Une stratégie fédératrice proche de Disney+. Sauf que Disney+ dispose déjà de mastodontes comme les univers Marvel et Star Wars.

Difficile à Apple TV+ d’exister alors dans un écosystème de contenus bien trop restreint. En 2020, nous avons pu tout de même ajouter trois séries cultes au catalogue : Mythic Quest : Le Festin du Corbeau, Ted Lasso et Défendre Jacob

Qualité vidéo sur Apple TV Plus

Apple TV Plus en résolution 4K UHD

(Image credit: Apple)

Peu de contenus certes. Mais des contenus diffusés avec une qualité vidéo bien supérieure à la moyenne. Car Apple TV Plus prend en charge le streaming 4K et la norme HDR sur la majeure partie de ses programmes. Une qualité dont vous pourrez bénéficier si vous possédez le matériel adéquat : un excellent téléviseur 4K et une connexion fibre optique.

Si vous avez l’habitude de visionner vos contenus streaming sur smartphone, une option facultative vous permet d’optimiser la qualité vidéo afin de ne pas vous retrouver à court de data mobile dès le 5 du mois.

Pour conclure…

Apple TV Plus verdict

(Image credit: TechRadar)

Le service de streaming Apple TV Plus est un très bel essai critique qui a pour seul tort d’arriver un peu tardivement. Son arrivée fait écho à celle d’Amazon Prime Video il y a quatre ans : une plateforme proposant du contenu inédit à faible coût pour inciter l’utilisateur à consommer du contenu payant (dans le cas d’Apple TV+, les programmes proposés sur iTunes). Le dernier bastion d’Apple s’immisce hélas dans un marché devenu très concurrentiel. Avec des nouveaux acteurs aussi agressifs que la firme de Cupertino. Citons essentiellement Disney Plus.

Apple TV Plus n’est pas vaincu pour autant. Son interface jouit de l’élégance, de la simplicité et surtout de la qualité coutumières d’Apple. L’industrie du divertissement semble suivre le pari fou de la société à la Pomme - même si Disney cloisonne aujourd’hui cette dernière. Reste qu’il faudra un effort colossal en matière de production de contenus originaux, et encore plus en investissement dans des franchises cultes, pour espérer survivre à Netflix et à la télévision de Mickey.