Skip to main content

Les performances annoncées des futurs processeurs Intel Alder Lake sont-elles décevantes ?

processeurs Intel i9-11900K
(Crédit photo: Intel)

Un benchmark évaluant le processeur Intel Alder Lake Core i9-12900K fait le tour des réseaux sociaux cette semaine. Il alimente de ce fait les spéculations selon lesquelles Alder Lake-S ne serait pas à la hauteur des gains de performances promis par Intel lors de son événement spécial Architecture Day. Il faut pourtant lire ce document avec une extrême prudence. 

Le benchmark, localisé dans la base de données PugetBench par le leaker Benchleaks, montre que le Intel Core i9-12900K - le processeur phare de la série Alder Lake-S d'Intel - atteint son score le plus élevé de 1575 points sur le benchmark Adobe After Effects de Puget System. Ce qui se présente comme 11,5% plus élevé que le score du CPU Intel Core i9-11900K, au sein du même benchmark. 

See more

Intel a déclaré dernièrement qu'Intel Alder Lake améliorera la fréquence d’horloge de son nouveau processeur de 19% par rapport à la génération précédente (Rocket Lake-S). Le benchmark ci-dessus contredit l’affirmation de l’entreprise, avec une certaine marge.

Nous avons contacté Intel pour obtenir des commentaires suite au partage dudit benchmark. Un porte-parole de la société nous a poliment laissé entendre que la société ne commentait aucune spéculation. 

Comme le note VideoCardz, cependant, le benchmark en question n'est pas un benchmark CPU standard - il montre comment la configuration intégrale performe, pas seulement le CPU. Il s’agit, pour autant, du premier benchmark incluant un processeur Intel Core i9-12900K, avec des comparatifs prenant en compte des modèles antérieurs.

Il est important de déterminer si ces comparatifs s’avèrent légitimes, en plaçant les deux pourcentages énoncés (19% pour Intel, 11,5% pour le benchmark partagé) dans leur contexte le plus précis.


Des disparités importantes

Ici, chez TechRadar, nous exécutons toutes sortes de benchmarks pour pousser les CPU, les GPU, les batteries et d'autres composants pour évaluer la qualité globale d’une configuration et donner une mesure objective de la façon dont ces systèmes devraient fonctionner.

Les benchmarks sont particulièrement importants pour comparer différents systèmes, en prenant en compte le fait que les performances globales d’un ordinateur varie selon les choix de conception du fabricant. En tant que tel, il est tout à fait adéquat de comparer des systèmes de différentes générations ou utilisant des composants rivaux distincts. Comme une carte graphique RTX 3080 contre une carte RX 6800 XT. Le tout en indiquant des scores de performances relatifs.

Ce que vous ne pouvez pas faire, en revanche, c'est comparer des pommes avec des poires et faire comme si vous obteniez les mêmes mesures à l'œil nu.

Le benchmark PugetBench Adobe After Effects mentionné ici vise à mesurer l'ensemble d’une configuration PC par rapport à un système de référence utilisé par Puget Systems pour calculer un score global. Les tests de PugetBench indiquent dans quelle mesure un ordinateur peut mieux exécuter une application Adobe donnée versus le système référent.

Dans le cas présent, nous pouvons dire qu'Adobe After Effects est jusqu'à 11,5% plus performant sur le système équipé d'un Intel Core i9-12900K que sur celui équipé d'un Intel Core i9-11900K. Par rapport à un système référent moins performant. 

Les configurations Alder Lake et Rocket Lake évaluées utilisent, toutes deux, une RTX 3090 avec la même version de pilote. Néanmoins, elles intègrent des cartes mères différentes, avec différents types de RAM fonctionnant à des vitesses différentes, sans mention du type de solutions de refroidissement du CPU prises en charge. 

Ceci a son importance, puisque nous voyons le même matériel produire des résultats de benchmark CPU très divergents lorsqu'il s’insère dans différentes configurations. 

Il y a aussi une question légitime sur la façon dont un benchmark tiers va mesurer des composants matériels qui n'ont pas encore été commercialisés. La nature de son optimisation, sans support officiel, peut marquer une réelle différence dans son score. C'est une des raisons pour lesquelles tout benchmark réalisé avant le lancement du composant doit être pris avec d’énormes pincettes.

Intel Core i9-11900K

(Image credit: Future)

Pour vérifier si le Core i9-12900K d'Intel Alder Lake exécute réellement 19 % d'instructions de plus par cycle d'horloge qu'un Core i9-11900K, vous devez en fin de compte exécuter un benchmark de CPU conçu pour mesurer les instructions par horloge d'un CPU. Il existe des benchmarks qui opèrent ce type d’exercice, mais le benchmark PugetBench After Effects ne donne pas de score propre à cette mesure, si tant est qu'il l’analyse distinctement.

Au lieu de cela, vous obtenez un score global des performances du système, et vous pouvez toujours obtenir un nombre d'instructions par horloge supérieur de 19% sans que cela se traduise directement par des performances supérieures de 19%. Intel ne revendique que le premier chiffre, pas le second.

De plus, cette donnée citée par Intel est le résultat de très nombreux tests, avec une moyenne calculée. Ce qui signifie que vous pouvez obtenir des tests exposant une augmentation de 11,5% des instructions par horloge et des tests affichant une augmentation de 26,5%, le tout présentant une moyenne de 19%. Il faut plus que quelques benchmarks isolés pour affirmer qu'un processeur donné ne répond pas aux attentes.

Nous avons toujours été critiques à l'égard des processeurs d'Intel lorsque la situation le justifiait, et le Core i9-12900K pourrait finir par nous décevoir encore plus que le Core i9-11900K. Toutefois, ces comparatifs limités ne nous en disent pas assez pour affirmer que le i9-12900K est en dessous de l'amélioration communiquée par Intel.

À mesure que la sortie d'Alder Lake se rapproche, nous verrons davantage de benchmarks pertinents apparaître en ligne et nous serons en mesure de déterminer un aperçu plus précis des gains des nouveaux processeurs Intel. 

John Loeffler

John (He / Him / His) is TechRadar's Computing Staff Writer and is also a programmer, gamer, activist, and Brooklyn College alum currently living in Brooklyn, NY. Named by the CTA as a CES 2020 Media Trailblazer for his science and technology reporting, John specializes in all areas of computer science, including industry news, hardware reviews, PC gaming, as well as general science writing and the social impact of the tech industry.


You can find him online on Twitter at @thisdotjohn


Currently playing: Valheim, Darkest Dungeon, Satisfactory