Skip to main content

Après une belle croissance auprès des entreprises, Windows 11 peine à recruter de nouveaux utilisateurs

Windows 11
(Crédit photo: Microsoft)

La croissance explosive de l’ultime système d'exploitation de Microsoft, Windows 11, commence à ralentir au cours des derniers mois.

Le dernier rapport d'AdDuplex (opens in new tab) montre, en effet, que le nombre d'utilisateurs de Windows 11 se stabilise. Ce qui suggère que la firme de Redmond devrait prochainement enrichir son offre, en proposant de nouvelles fonctionnalités plus attractives.

Durant le mois de mars 2022, Windows 11 n'a pris que 0,1% de part de marché aux autres éditions de l’OS de Microsoft. L’ultime version concentre ainsi 19,4% des usagers de Windows, auxquels nous pouvons ajouter 0,6% de bêta-testeurs présents sur Windows Insider.

Mise à niveau vers Windows 11 : ce qu’il reste à faire

Ces données montrent que, malgré les efforts déployés par Microsoft pour inciter les détenteurs d’une licence Windows 10 à passer sous Windows 11, l'édition précédente reste très populaire aujourd’hui.

Sur les 80% d’utilisateurs de Windows 10, la plus grande partie (28,5%) navigue sur la mise à jour la plus récente, Windows 10 N21U (21H2), publiée en novembre 2021. Tandis que son aînée, Windows 10 M21U (21H1), déployée en mars 2021, représente 26,5% du marché global.

Le dernier quart demeure bloqué sur des builds antérieures datant de 2018. Autrement dit, Microsoft a encore beaucoup à faire pour convaincre la majorité de ses fidèles à mettre à jour leurs appareils vers les versions Windows les plus sûres.

AdDuplex a collecté ces chiffres à partir de 5 000 applications Windows Store, donc les résultats peuvent ne pas être entièrement représentatifs. Toutefois, ils semblent corroborer les récentes conclusions de Microsoft en interne.

La société a récemment révélé que 1,4 milliard d'appareils exécutent aujourd'hui Windows 10 et Windows 11 dans le monde (simultanément). 

Cela pose néanmoins problème pour certains utilisateurs professionnels, car une étude récente (menée par Riverbed) a révélé que près d'un tiers des ordinateurs portables ou des PC de bureau ne répondent pas aux exigences minimales pour exécuter Windows 11. L'absence de TPM 2.0 étant le principal coupable.

Riverbed ajoute que 19,45% des appareils auront besoin d'une mise à niveau du stockage, 11% d'une mise à niveau vers TPM 2.0 et 8% d'une mise à niveau vers UEFI. Enfin, 12% des PC professionnels devront être entièrement remplacés.

Via OnMSFT (opens in new tab)

Mike Moore is Deputy Editor at TechRadar Pro. He has worked as a B2B and B2C tech journalist for nearly a decade, including at one of the UK's leading national newspapers and fellow Future title ITProPortal, and when he's not keeping track of all the latest enterprise and workplace trends, can most likely be found watching, following or taking part in some kind of sport.