Skip to main content

Il est désormais possible d’installer et d’utiliser Linux sur les Macs Apple M1 - ou presque

Linux
(Crédit photo: Image Credit: Pixabay)

Après des mois d'attente, Linux peut enfin être exécuté sur les ordinateurs Apple alimentés par la puce maison M1, ce grâce à un projet de développement collaboratif d’ampleur colossal : Asahi Linux.  

A sa tête, Hector Martin a annoncé la bonne nouvelle dans son journal de bord, indiquant que le système d’exploitation peut désormais prendre en charge les applications basiques sous Macs M1. 

Ne sautez pas au plafond pour autant. Car bien que les développeurs d'Asahi Linux aient réussi à fusionner la plupart des pilotes Linux 5.16 nécessaires - PCIe, USB-C, Pinctrl, gestion de l'alimentation des périphériques, contrôle de l'affichage, pour n'en citer que quelques-uns -, l’OS doit composer actuellement sans accélération GPU.

"Avec ces pilotes, les Macs M1 sont réellement utilisables comme des machines Linux", peut-on lire dans la dernière entrée du journal. "S’il n’y a pas encore d'accélération GPU, les CPU du M1 sont si puissants que le rendu logiciel s’avère en réalité plus rapide ici que sur des supports Rockchip ARM64 avec accélération matérielle". 

Un déploiement progressif

Ce qui a rendu le portage de Linux sur un appareil M1 si difficile est le fait que le SoC utilise un GPU propriétaire. 

Pour que l'accélération du GPU fonctionne, les développeurs doivent créer un nouveau pilote, en partant de zéro. C'est un gros problème car certains programmes utilisent ce matériel propriétaire et sans pilote approprié, ils ne pourront pas fonctionner. En d'autres termes, même après le portage, les propriétaires d'ordinateurs Apple ne doivent pas s'attendre à une expérience Linux totalement optimale pour le moment. 

L'une des prochaines étapes consisterait à créer un installateur complet pour le projet car, pour l'instant, seuls les membres de la communauté peuvent bénéficier de cette interface Linux native depuis un Mac M1. Lors d'une interview menée par The Register, Martin a confirmé que l'installateur était en cours de réalisation.

"Une fois que nous aurons acquis une base stable pour le noyau, nous commencerons à déployer un installateur officiel qui, nous l'espérons, sera plus largement utilisé par les curieux", a-t-il déclaré. 

Via The Register

Sead Fadilpašić is a journalist - crypto, blockchain and new tech in general. He is also a hubSpot certified content creator and Writer.