Skip to main content

Google veut supprimer définitivement les cookies laissés par les sites web que vous visitez

Google
(Crédit photo: Shutterstock / Tero Vesalainen)

Les fenêtres d'avertissement vous demandant l’autorisation de déposer (et d’exploiter) des cookies sur votre ordinateur ou votre smartphone pourraient bientôt appartenir au passé. Google souhaite en effet remplacer le ciblage des annonces publicitaires basé sur ces cookies par une toute nouvelle technologie plus efficace et moins invasive.

Les cookies sont employés depuis plus de 25 ans pour collecter des données tiers, en fonction des sites web sur lesquels chaque internaute navigue. Ces données sont ensuite vendues à des spécialistes du marketing et aux annonceurs par le biais d'enchères ou de partenariats directs.

Google n'est pas le seul géant de la data à vouloir éliminer progressivement les cookies. Apple et Mozilla ont également introduit des modifications importantes en matière de confidentialité, afin de rendre plus difficile le suivi de leurs utilisateurs en ligne à l'aide de cookies. Cependant, le remplacement des cookies par un nouveau système est une entreprise de grande envergure, car l'écosystème publicitaire numérique - qui pèse actuellement 330 milliards de dollars (environ 272 millions d’euros) - s'appuie sur eux depuis des années.

Au bénéfice des internautes, comme des entreprises

Afin de se substituer rapidement aux cookies tiers, Google a commencé à tester une nouvelle API appelée « Federated Learning of Cohorts » (FLoC). Celle-ci existe aujourd’hui sous la forme d'une extension du navigateur Google Chrome.

En se servant d’algorithmes d'apprentissage automatique, FLoC analyse les données des utilisateurs et crée ensuite des groupes précis de milliers de personnes à partir des sites qu'elles visitent. Contrairement aux cookies, les données individuelles recueillies localement par l'extension ne sont jamais partagées. Au lieu de cela, Google se repose sur des datas collectives que la société partage et exploite afin de cibler plus efficacement les publicités.

Chetna Bindra, responsable des politiques de confidentialité chez Google, explique dans un article récent comment FloC parvient à préserver plus efficacement la vie privée des internautes :

« Federated Learning of Cohorts (FLoC) propose une nouvelle façon pour les entreprises d'atteindre des clients avec un contenu et des annonces pertinents,  en regroupant de grands groupes d’individus partageant des intérêts similaires. Cette approche permet de cacher chaque individu derrière la foule, et fait en sorte que l'historique web de ce dernier demeure totalement privé ».

Jusqu'à présent, les tests de FloC effectués par Google montrent que les annonceurs peuvent s'attendre à voir chaque dollar dépensé pour de la publicité en ligne convertir 95 % de prospects supplémentaires par rapport à la publicité traditionnelle basée sur les cookies.

Via Axios

Anthony Spadafora

After living and working in South Korea for seven years, Anthony now resides in Houston, Texas where he writes about a variety of technology topics for ITProPortal and TechRadar. He has been a tech enthusiast for as long as he can remember and has spent countless hours researching and tinkering with PCs, mobile phones and game consoles.