Skip to main content

Test MSI MPG Trident A 11TC

La puissance compacte à un coût.

MSI MPG Trident A 11TC
(Image: © Future)

TechRadar Verdict

Le MSI MPG Trident A 11TC regroupe une combinaison de composants performants et rapides dans un espace réduit. Hélas, il ne donne pas son maximum pour les préserver au frais - et met ainsi vos oreilles à rude épreuve.

Pros

  • +

    Un PC gamer remarquable

  • +

    Beau potentiel évolutif

  • +

    Boîtier compact

Cons

  • -

    Peut être bruyant

  • -

    Le système de refroidissement est un problème

  • -

    Alimentation à revoir

Le MSI MPG Trident A 11TG en résumé

SPEC SHEET

Voici la configuration du MSI MPG Trident A 11TG évaluée par la rédaction : 

CPU : Intel Core i7-11700F (octa-core, jusqu'à 4,9 GHz)
GPU :
Nvidia GeForce RTX 3060 Ti (8 Go GDDR6)
RAM : 32 Go DDR4 (3200 MHz)
Stockage : 1x 512 Go (SSD m.2), 1x 1 To (SSD)
Ports: 2x USB 3.2 Gen 1 Type-A, 1x USB 3.2 Gen 1 Type-C, 1x USB 3.2 Gen 2 Type-C, 5x USB 2.0 Type-A, 4x prise jack, HDMI/DisplayPort, 1x HDMI/3x DisplayPort (GPU)
Connectivité : 2.5 gigabit Ethernet 2,5 Gb/s, Bluetooth 5.2, Intel Wi-Fi 6 AX200
Poids : 5,58 kg
Dimensions : 13,7 x 39,6 x 41 cm

Voici un bel objet qui va diviser l’opinion des gamers. D'un côté, le MSI Trident A 11TC se veut un parfait petit PC dédié aux jeux AAA, combinant un processeur Intel de 11ème génération hautement compétent, une carte graphique RTX 3060 véloce, beaucoup de RAM - tout cela dans un boîtier aussi soigné que compact. De l'autre, autant de compacité s’accompagne forcément de quelques faiblesses. Et c'est bien dommage.

Car s'il compartimente intelligemment chacune des pièces centrales productrices de chaleur d'un ordinateur de bureau, le Trident A 11TC semble sous-estimer les exigences thermiques de son processeur. Il est livré avec un système de refroidissement de mauvaise qualité, et surchauffe assez régulièrement. Tout cela en dépit de ventilateurs, si bruyants que l'on jurerait que le boîtier de MSI se montre prêt à décoller à tout moment.

La taille compacte - MSI l'estime à 10 litres, et il apparaît effectivement petit - ne l'empêche pas d’être évolutif, la majorité des composants s’avérant intégralement stockés. Mais là encore, nous sommes confrontés à un compromis. Pour tout faire rentrer dans un espace aussi limité, il faut composer avec une alimentation limitée - l'unité de 450 W installée ici (chargée de supporter une RTX 3060 Ti gourmande en énergie) se révèle souvent sur le fil. Il s’agira donc du premier composant qu’il vous faudra mettre à niveau.

Au moins, dans sa configuration préinstallée, le Trident A 11TC reste généreux. Nos benchmarks présentent des performances légèrement en dessous de ce qu’une telle configuration matérielle peut proposer. Un aussi petit pas en arrière est pardonnable étant donné les limites du boîtier. Dans l’exécution de jeux AAA modernes, il relève à peu près tous les défis, avec un doux bruit de fond s’imposant lorsque vous lancez des jeux en résolution 1440p. Pour le reste, il a tout ce qu'il faut là où il faut. 

Étant donné qu'il s'agit d'une solution informatique puissante à une époque où de telles choses sont difficiles à trouver, du moins difficiles à monter soi-même, le Trident A 11TC est une pièce de valeur. En particulier si vous pouvez le trouver à un prix non abusif. Procurez-vous une bonne paire d'écouteurs et une bonne dose d'indulgence pour sa ventilation - et vous disposerez de l’un des meilleurs rapports qualité-prix dans ce segment.

MSI MPG Trident A 11TC

(Image credit: Future)

Prix et disponibilité

Il n'est pas difficile de trouver le MSI MPG Trident A 11TC en rayon aujourd’hui. MSI l'a expédié à un large éventail de détaillants, dont certains ne sont pas forcément des spécialistes high-tech. Il n’est pas onéreux, du moins dans un contexte où le prix des cartes graphiques Nvidia comme AMD continue de flamber. Vous le trouverez à partir de 1699 €, moyennant un CPU Intel Core i5-11400F, une RTX 3060, 16 Go de RAM DDR4 et un SSD M.2 de 1 To. Ajoutez 300 € et vous obtenez un Core i7-11700F, une RTX 3060 Ti, 32 Go de RAM DDR4, un disque dur de 1 To plus un SSD de 512 Go.

Est-il cher ? Tout est relatif. Vous pourriez probablement monter une configuration similaire en économisant quelques centaines d’euros. Seulement voilà, il faudrait avoir la capacité de vous procurer lesdites pièces séparément. Ce qui se révèle impossible actuellement, rien que le coût des RTX 3060 équivalant aujourd’hui la moitié de celui du Trident A 11TC.

MSI MPG Trident A 11TC

(Image credit: Future)

Design

Un design compact et des composants haut de gamme peuvent-ils vraiment faire bon ménage ? Oui : le Corsair One, pour ne citer qu'un exemple, fait magnifiquement l'affaire, et il y a un énorme secteur du marché composé de passionnés qui apprécie la possibilité de bénéficier d’autant de puissance sans encombrer leur bureau, leur salon ou leur chambre. 

Le MSI MPG Trident A 11TC peut satisfaire cette catégorie. Avec ses bords réduits, il apparaît plus fin que compact. En outre, il n'est pas super léger, ni particulièrement esthétique - du moins, de l’avis de votre serviteur - avec trop d’angles inutiles et un éclairage RVB plus que basique pour se faire apprécier des hardcore gamers. Le Trident A 11TC, lui, va essentiellement chercher les joueurs PC qui évoluent dans un espace restreint et qui ont besoin d’optimiser ce dernier au maximum.

La conception comprimée du MSI MPG Trident A 11TG s'accompagne d'un certain nombre de compromis. Il s'agit d'un PC à l'alignement horizontal forcé dans une coque verticale, ce qui signifie que tous les ports sont également alignés verticalement, y compris l'E/S frontale. Certes, ce n'est pas un problème, et MSI a été assez avisé pour placer un port Type-C très apprécié à l'avant, aux côtés d'une paire de ports USB Type-A. 

La nature compacte du boîtier ne nuit pas à la surface disponible pour les entrées/sorties arrière, avec une sélection généreuse de cinq ports USB Type-A, un deuxième Type-C, un port Ethernet 2,5 giga, HDMI et DisplayPort intégrés et trois prises audio. La RTX 3060 alignée verticalement ici offre trois prises DisplayPort et une seule HDMI.

Un voyage à l'intérieur montre les lueurs de génie qui ont frappé les ingénieurs en charge de ce produit. Chacun des composants clés possède sa propre section dans le boîtier. Par exemple, le GPU (dans ce cas une RTX 3060) se situe dans le compartiment supérieur tirant l'air de la droite, et l’alimentation ainsi que la carte mère se tassent dans la moitié inférieure, le CPU tirant l'air de la gauche et l’alimentation de la droite. Il y a aussi un emplacement de rechange pour la RAM et un espace pour un SSD de 2,5 pouces, mais c'est à peu près tout - vous ne trouverez pratiquement aucun espace supplémentaire à occuper.

MSI MPG Trident A 11TC

(Image credit: Future)

Il demeure toutefois positif que le MSI MPG Trident A 11TC soit vendu comme une configuration évolutive. Il existe à l’heure actuelle de nombreux CPU et GPU next-gen au format compatible, ce qui lui assure une longévité certaine. Seul son bloc d’alimentation de 450 W noircit le tableau - vous aurez probablement besoin de dénicher une centrale d'alimentation boostée et suffisamment compacte avant d’envisager la mise à niveau de vos composants principaux.

Une remarque ici sur un aspect qui n'a pas affecté le score du Trident mais qui mérite vraiment d'être mentionné : à la sortie de la boîte, notre unité de test sentait très fortement le sucre brûlé. Heureusement, cette odeur s’est dissipée rapidement, mais cet incident vaut la peine d'être mentionné.

MSI MPG Trident A 11TC

(Image credit: Future)

Performances

Benchmarks

Voici comment le MSI MPG Trident A 11TC s'est comporté dans notre série de benchmarks :
3DMark Night Raid : 49,463 ; Fire Strike : 20,870 ; Time Spy : 10,232
Cinebench R20 Multicoeur :
3319 points
GeekBench 5 : 1528 (monocoeur) ; 6257 (multicoeur)
PCMark 10 (Home Test) :
6658 points
Total War: Three Kingdoms (1080p, Ultra): 87.0 fps ; (1080p, Bas) : 232.8 fps
Metro Exodus (1080p, Ultra): 76.09 fps ; (1080p, Bas): 148.26 fps

Le MSI Trident A 11TC constitue un petit ordinateur très performant. C'est à peu près tout ce que vous avez besoin de savoir. La RTX 3060 Ti est parfaitement compétente en termes de performances graphiques, le processeur Core i7 de 11ème génération offre une réponse rapide à n’importe quelle tâche entreprise, il y a plus qu'assez de RAM et peut-être pas assez de stockage. Tout fonctionne à merveille. Mais il n'est pas vraiment silencieux. 

Cette machine gémit beaucoup. Même au repos, le bruit du ventilateur se fait remarquer - probablement à cause du potentiel limité de circulation d'air dans son boîtier compact. Lorsqu'il s’active à plein régime, il devient beaucoup plus bruyant ; pas au point de vous rappeler un ordinateur portable gaming de milieu de gamme, mais vous le remarquerez si vous y prêtez attention.

Les ventilateurs représentent un problème à plusieurs égards. Tandis que le GPU est capable de se réguler, le CPU ne dispose que d’un ventirad basique - un complément qui ne peut pas assumer de lourdes charges. Dans nos benchmarks, il a fait office de véritable goulot d'étranglement, atteignant le point thermique extrême lors des tests monocoeur et tournant parfois au ralenti à près de 65 degrés Celsius. A l'inverse, certaines zones sont dépourvues de ventilateur. Il n'y a pas de flux d'air dans le boîtier en dehors des ventilateurs fixés directement sur les composants, et donc pas de véritable évacuation. La chaleur flotte tout simplement vers le haut. 

MSI MPG Trident A 11TC

(Image credit: Future)

En dehors de cette faiblesse embarrassante, le MSI Trident A 11TC peut vraiment gérer chaque jeu AAA que vous lancerez. Jouer en résolution 1080p s’avère très fluide, et le mode 1440p demeure tout à fait décent quel que soit le titre que vous lui imposerez.  

Son ensemble d'options de communication, du Wi-Fi 6E à l'Ethernet 2,5 Gigabit, paraît suffisamment rapide pour que vous ne ressentiez aucune lenteur pendant la durée de vie de cette machine, à moins que vous ne décidiez de l'utiliser comme un serveur pur et dur (ce que vous ne devriez vraiment pas faire). La capacité de stockage se veut raisonnable, avec une réactivité appréciable ; l'unique barrette de RAM de 32 Go est généreuse et laisse un emplacement ouvert pour une extension. 

Enfin, il s'agit d'un PC de bureau entièrement fonctionnel à un moment où il n'est pas toujours possible de monter son propre ordinateur, ni même souhaitable de le faire. Si un peu de bruit n'est pas un problème pour vous - ou si vous êtes prêt à trouver les bons composants low profile pour refroidir efficacement cette machine sans la faire hurler - alors les performances pourraient se révéler meilleures que ce que vous pourriez espérer tirer d’un PC tout aussi compact.

Achetez-le si...

Vous avez besoin d’une puissance de jeu conséquente
La RTX 3060 Ti n'est pas la carte graphique la plus rapide du marché, mais ses sœurs haut de gamme sont bien plus difficiles (et onéreuses) à trouver sur le marché. Si vous passez d'une machine équipée d'un GPU Pascal à celle-ci, ce sera une révélation. 

Vous manquez d'espace
Le boîtier du Trident A est de petite taille - peut-être qu'avec un sac à dos assez grand, il serait possible de l’embarquer avec vous - mais il n'est pas super léger non plus. Si le fait de gagner quelques centimètres sur votre bureau est crucial, il s’y placera à la verticale, à côté de votre moniteur, sans gêner.

Vous n'êtes pas prêt à construire votre propre boîtier
Oui, il s'agit d'un PC pré-monté. Il n'est évidemment pas destiné aux monteurs chevronnés. Néanmoins, à l'heure actuelle, il y a toutes les raisons d'opter pour un tel produit : tout le travail est réalisé, toutes les pièces indispensables sont fournies, et vous vous retrouvez avec un ordinateur puissant que vous pourrez faire évoluer ultérieurement.