Skip to main content

Les cybercriminels ont commencé à indexer le dark web

cybercriminal
(Crédit photo: Pixabay)

Tous les sites web que vous visitez régulièrement sont faciles à trouver en ligne car ils ont été indexés par des moteurs de recherche tels que Google, alors que les sites du dark web sont souvent difficiles à dénicher sans en connaître leur adresse exacte, n'étant pas répertoriés.

Cependant, de nouvelles recherches de Digital Shadows ont permis de découvrir un service d'indexation intelligent du dark web, appelé QUO. Bien qu'il existe des services similaires, QUO s'est lentement forgé une réputation de guichet unique pour les utilisateurs, en plus des cybercriminels du dark web.

Selon le site du service, QUO est "un moteur de recherche en texte intégral sur le dark web, conçu pour créer un index de pages ".onion" continuellement mis à jour" afin de fournir à ses utilisateurs un moyen "d'explorer le dark web rapidement et anonymement, sans traces, cookies et JavaScript".

En outre, le service utilise l'IA pour vérifier la pertinence des sites qu'il indexe ainsi que le contenu illégal qui est automatiquement blacklisté.

Indexer le dark web

Au moment de la rédaction de cet article, l'index de QUO contient plus de 200 Go de données sur environ huit millions de pages provenant d'environ 20 000 000 de sites, y compris leurs URL, titres, métadonnées, mots-clés et rubriques. Le service dispose également d'une équipe de sponsors qui comprend les places de marché du dark web DarkTor, Empire Market et Imperial market, un service de mélange de bitcoins appelé BitMIx et un service de génération de cartes cadeaux illégales appelé GiftHub.

Si QUO signale chaque domaine .onion qu'il indexe comme étant en ligne, hors ligne ou sur liste noire, il dispose également d'une fonction qui permet à ses utilisateurs de signaler les domaines comportant des contenus inappropriés, qui auraient échappé à son processus de contrôle. 

Comme il y a une très forte probabilité de duplication sur le dark web avec plusieurs domaines miroirs pour un même site, le moteur miroir de QUO passe en revue toutes les pages de l'index pour identifier les sites en double. Au lieu d'éliminer simplement ces URL, le moteur regroupe les sites et les ajoute à la liste des options de miroir du domaine donné.

Bien que les services concurrents Kilos et Recon offrent déjà des fonctionnalités similaires pour la communauté des cybercriminels, QUO essaie d'indexer le plus possible le dark web pour en faire une ressource utile pour les utilisateurs du dark web, les chercheurs, les personnes curieuses et les autres.

Maintenant que QUO et d'autres services ont commencé à indexer le dark web, l'accès aux sites .onion va probablement devenir beaucoup plus facile pour les cybercriminels et les utilisateurs réguliers.