Skip to main content

Test MSI Clutch GM41 Lightweight Wireless

Ne jugez pas cette souris au premier regard. Au-delà de son design, elle cache des performances insoupçonnées.

MSI Clutch GM41
Simple, subtile, et ornée d'un dragon arc-en-ciel. Que peut-on demander de plus à une souris ?
(Image: © Future)

TechRadar Verdict

Sans le dragon lumineux qui orne son dos, la MSI Clutch GM41 semblerait esthétiquement fade. Pour autant, dans tous les domaines qui comptent, cette souris légère s’avère agréablement performante. Super réactive, très bien équilibrée, facile à personnaliser et d’une endurance à toute épreuve : si vous avez besoin d'une souris passe-partout dotée d’une précision maximale, voici une excellente proposition.

Pros

  • +

    Légère et bien équilibrée

  • +

    Excellente autonomie

  • +

    Résolution et latence plus qu’appréciables

Cons

  • -

    Nombre de boutons limitées

  • -

    Molette de défilement un peu saccadée

  • -

    Ce n’est pas une souris ambidextre (techniquement)

La MSI Clutch GM41 Lightweight Wireless en résumé

La MSI Clutch GM41 Lightweight Wireless se présente assez succinctement. Il s'agit de l’héritière sans fil de la GM41 standard, déjà très légère. Elle est avant tout conçue pour les joueurs qui recherchent vitesse et précision en cours de partie.

Il existe un marché plein de souris gamer sans fil - et ce modèle doit difficilement s’imposer face à des championnes ultra-plébiscitées par les joueurs PC. Elle est ainsi en concurrence directe avec la Razer Viper Ultimate - elles partagent ensemble toute une série de similitudes conceptuelles (peu fortuites) et le même poids en main. Ce qui les diffère principalement ? La souris sans fil de Razer dispose de switches sur les deux côtés, celle de MSI en compte uniquement à gauche.

La MSI Clutch GM41 Lightweight Wireless s’avère - sans surprise - plus chère que sa cousine filaire… mais son prix n’apparaît pas choquant pour l’ensemble des spécifications qu’elle propose. À 99,95 €, elle affiche le même prix que plusieurs concurrentes de prestige comme la Corsair Dark Core RGB Pro ou la HyperX Pulsefire Dart. Toutefois, nous avons eu du mal à la trouver en vente au prix conseillé même. Au contraire, attendez-vous à l’acquérir à un tarif plus réduit. 

Néanmoins, ce n'est pas non plus la souris gaming sans fil la moins chère du marché. Si vous devez composer avec un budget limité, quelque chose comme la SteelSeries Rival 3 offre des caractéristiques identiques pour 40 € de moins mais un poids plus conséquent. La Razer Viper Ultimate, mentionnée ci-dessus, peut également vous ravir, d’autant qu’elle est aujourd’hui disponible pour 10 € de moins.

MSI Clutch GM41

Le plastique présente une bonne texture, mais il s'avère trop lisse au toucher. (Image credit: Future)

En basant son argumentaire marketing simplement sur sa légèreté, on a presque l'impression que MSI se rabaisse. Avec un poids de 74 g, la Clutch GM41 Lightweight Wireless de MSI se montre un peu plus lourde que la plupart de ses concurrentes avec une coque en nid d'abeille et environ 10 g de plus que la version filaire de la même souris. Toujours est-il qu’à côté d’une référence comme la Logitech G903, déjà très légère, elle paraît beaucoup plus facile à déplacer sur un bureau.

MSI Clutch GM41

Un motif en losange recouvert de silicone offre une très bonne adhérence sur les côtés. (Image credit: Future)

Le poids qu'elle supporte est bien équilibré ; il y a un très léger surpoids à l'avant, mais si l'on pince les panneaux latéraux en diamant, légèrement siliconé au point médian naturel, elle ne s'incline ni en avant ni en arrière. Le fait de retourner la Clutch GM41 d'un côté à l'autre dans les mains met en évidence son insistance à retomber sur ses pattes, ce qui est précisément ce que l'on attend d'une souris gamer

Image 1 sur 2

MSI Clutch GM41

Les boutons latéraux ne se trouvent qu'à gauche, ce qui est dommage étant donné que la coque est par ailleurs ambidextre. (Image credit: Future)
Image 2 sur 2

MSI Clutch GM41

Il existe plusieurs modes d'éclairage, sélectionnables à l'aide du bouton DPI comme touche de modification. (Image credit: Future)

Les souris légères (et, dans une certaine mesure, peu coûteuses) ont tendance à donner une impression de fragilité. Ce n'est pas (tout à fait) le cas ici. Le corps principal de la GM41 est solide comme le roc et stable, mais les boutons supérieurs auraient besoin d'être renforcés. Le bouton droit, en particulier, se révèle un peu bruyant sur notre modèle de test - et il s’avère très peu probable que ce soit la faute du switch Omicron situé en dessous. 

Il n'y a pas non plus une abondance de boutons supplémentaires, bien que vous ayez droit à une paire de switches fonctionnels sur le côté gauche, positionnés de telle sorte que la Clutch GM41 reste ambidextre - du moins tant que les gauchers intéressés se montrent prêts à faire preuve d'un peu de fantaisie avec leur annulaire. Le contrôle du DPI se trouve en dessous, sur un interrupteur encastré qui sert également de touche de fonction pour régler l'éclairage RVB de la paume.

MSI Clutch GM41

Le dock magnétique du GM41 comprend une extension USB, parfaite pour le dongle requis. (Image credit: Future)

Si vous pouvez brancher un câble micro USB directement sur la face avant de la Clutch GM41 - pour la charger pendant que vous l'utilisez -, vous pouvez également choisir de la réalimenter de nuit via un dock USB inclus. Celui-ci s'enclenche avec une précision magnétique satisfaisante. 

La station d'accueil comprend également une passerelle USB, dont un autocollant indique qu'il est "réservé à l'utilisation du dongle MSI". Bien que ce soit un endroit pratique pour placer le minuscule dongle sans fil, vous pouvez l'insérer dans n'importe quel port.

MSI Clutch GM41

La molette de défilement est plus rigide et plus grosse que nous le souhaiterions. Vous pouvez ressentir une différence. (Image credit: Future)

Alors, comment fonctionne la souris ? Très bien, si tant est que votre style de jeu corresponde à sa conception particulière. Si vous recherchez une sensation de légèreté en priorité, la pression nécessaire pour enclencher le bouton supérieur pourrait ne pas être à votre goût ; nous apprécions qu'il empêche efficacement les clics accidentels, mais la rigidité (particulièrement évidente dans la tenue de la griffe) apparaît en contradiction avec la sensibilité outrageuse du capteur. Et il est vraiment sensible. 

Une mise à niveau du capteur optique de 16 000 DPI dans la version filaire de la Clutch GM41, le PixArt PAW-3370 peut atteindre jusqu'à 20 000 DPI. Ce n'est pas le niveau maximum : le dernier capteur HERO de Logitech offrant une résolution de 24K. Ceci dit, c'est toujours bien au-delà de ce dont le joueur pro de StarCraft le plus nerveux pourrait avoir besoin. Étant donné qu'elle se connecte à un dongle de 2,4 GHz et que sa vitesse d’interrogation atteint 1 ms, elle s’impose comme une souris agréablement rapide et réactive. 

Comme on pouvait s'y attendre, elle peut devenir un peu trop sensible si vous la poussez dans ses retranchements. Vous pouvez évidemment réduire sa sensibilité, si vous balayez ses mouvements davantage avec votre bras qu’avec votre poignet. 

Le logiciel de MSI est rudimentaire et truffé de fautes d'orthographe - il ne semble pas reconnaître qu'il existe d'autres boutons de souris que le gauche, le droit et le milieu, ce qui vous oblige à faire de la gymnastique intellectuelle si vous voulez réaffecter la paire de boutons latéraux pour optimiser les commandes de votre FPS favori. Rassurez-vous : ce programme répond tout de même à vos besoins, et enregistre les profils avec lesquels vous êtes le plus à l’aise. Ce qui vous permet de les transférer d’un appareil à l’autre, si vous avez pour habitude d’emporter votre souris au bureau par exemple. 

Le seul élément que nous avons trouvé vraiment étouffant est la molette de défilement, qui parcourt une certaine distance entre les encoches et n'enregistre le mouvement que lorsqu'elle se met en place à chaque encoche. Là encore, il s'agit d'une question de préférence : si vous recherchez une molette plus lâche, ou une molette qui continuera à se déplacer si vous lui donnez un bon coup de pouce, passez votre tour. Le côté positif est qu'elle reste adhérente, recouverte de silicone qui reproduit la texture des panneaux latéraux… et que les encoches conservent une forme bien définie.

Nous n'avons vraiment pas pu trouver de fausses notes dans le jeu de la GM41. En lançant une partie multijoueur de Quake (le meilleur titre eSport au monde, pas de discussion possible), nous avons trouvé qu'il était facile d'adapter ses tirs et d’envoyer des roquettes sur vos adversaires ultra-rapidement. Il manque des boutons macro supplémentaires, si on la compare aux souris sans fil plus complexes et polyvalentes de Logitech. Mais si vous êtes plus habitué à la simplicité brute d’un périphérique affilié à votre main droite, alors que la gauche balaie les possibilités étendues de votre clavier gamer, vous serez satisfait par cette édition sans fil.

La batterie se révèle assez puissante, avec une autonomie de 200 heures. Nous ne sommes pas tout à fait sûrs de la précision de cette affirmation, mais après plus d'un mois d'utilisation quotidienne, nous n’avons eu à la recharger qu’à deux reprises seulement. Sans compter que ce produit se met en veille assez rapidement et se réactive immédiatement lorsqu'on le déplace.

La MSI Clutch GM41 Lightweight Wireless est donc, à tous égards, assez bonne. Disons-le autrement : elle ne risque pas d'évincer la Logitech G903 de notre bureau, mais nous ne nous plaindrions pas si nous étions obligés de la sortir en cas d’urgence. En tant que souris gamer simple, fonctionnelle, fiable et confortable, elle fait son travail avec aplomb.

MSI Clutch GM41

Vous pouvez, si nécessaire, jouer et charger en même temps votre souris, via une prise micro-USB située à l'avant du périphérique. (Image credit: Future)

Achetez-la si...

Vous streamez vos parties sur Twitch
Bien qu'il y ait toujours un contingent d'irréductibles qui ne jurent que par les souris filaires, la MSI Clutch GM41 Lightweight Wireless leur donne tort. Sa vitesse d'interrogation de 1 ms et le DPI maximal démesuré rendent les temps de réaction de ce périphérique absolument imperceptibles par rapport à ceux d'une souris filaire.

Votre bras (droit) s’affaiblit vite en cours de partie
Avec un poids d'environ 74 g, cette souris est nettement plus légère que la plupart de ses concurrentes, sans pour autant perdre de sa stabilité structurelle. Les sessions prolongées ne posent aucun problème et elle tient bien en main, que ce soit dans la paume ou en position d’agrippement. 

Vous avez peu de prises secteur
Oui, oui, c'est une souris sans fil. Mais c'est une souris qui dure et dure encore, et le chargement (grâce au dock magnétique) n'est jamais une corvée tant que vous n'oubliez pas de la remettre à sa place une fois la journée terminée.

Ne l'achetez pas si...

Vous avez besoin de macros
Le logiciel de MSI n'est pas génial, et bien que vous puissiez personnaliser chacun des cinq boutons proposés, c'est tout ce que vous obtenez ici. Pas de déplacement latéral de la molette de défilement, pas d'options reprogrammables, juste cinq boutons - et pour les gauchers, c'est comme s’il n’y en avait que trois.

Vous disposez d’un budget limité
Elle n'est pas diaboliquement chère, certes, mais son rapport qualité-prix laisse un peu plus à désirer. Il existe des souris moins chères qui s’avèrent fonctionnellement aussi bonnes, et un petit investissement supplémentaire pourrait vous permettre d'obtenir une vraie championne.

Il vous faut une souris plus lourde
La légèreté n'est pas l’alpha et l’oméga dans le choix d’une souris gamer. Certains préfèrent une souris plus lourde qui aide à garder la main droite plus fermement ancrée dans le feu de l'action, et le manque remarquable de poids de la GM41 ne conviendra pas à tous les poignets.