Skip to main content

Les salariés d'Apple menacent de quitter l’entreprise s'ils sont contraints de retourner au bureau

Apple
(Crédit photo: Sukrita Rungroj / Shutterstock)

La possibilité de travailler à domicile indéfiniment est jugée comme cruciale pour les salariés d'Apple, selon une nouvelle enquête interne de la firme de Cupertino. Sondage qui a également révélé que certains de ses employés envisageraient même de quitter leur poste s'ils étaient contraints de retourner au bureau.

Comme le rapporte The Verge, après réception du document en juin, près de 90% des 1 749 personnes interrogées se positionnent “tout à fait d'accord” avec l'affirmation "proposer des options de travail flexibles géographiquement est un élément très important pour moi". 

Contrairement aux enquêtes précédentes rédigées par la direction d'Apple, ce sondage a été partagé via un canal Slack afin que les employés puissent discuter du télétravail entre eux. Si les résultats montrent que certains employés souhaitent continuer de travailler en distanciel, seule une fraction des 147 000 employés d’Apple a réellement participé à l’enquête.

Lorsqu'on leur a demandé leur avis sur l'affirmation "Je crains que certains de mes collègues ne soient obligés de quitter Apple en raison du manque d'options de travail flexibles", plus de la moitié (58,5%) des personnes interrogées ont déclaré être tout à fait d'accord, tandis que 36,7% ont avancé l’idée de démissionner en raison du manque de flexibilité.

Le télétravail ou la faillite

Une fois l'enquête close, les employés d'Apple ont envoyé les résultats au PDG Tim Cook et à la vice-présidente senior chargée du personnel, Deirdre O'Brien - accompagnés d'une vidéo comprenant les témoignages de 24 salariés expliquant pourquoi ils estiment que les options de travail à distance sont importantes pour eux.

À l'instar de Microsoft, Apple considère que l'avenir du travail est totalement hybride. Dans une réponse vidéo, la société affirme toutefois que la "collaboration présentielle est essentielle" à la culture et à l’avenir de l’entreprise. C'est un argument logique puisque la compagnie a dépensé un total de 5 milliards de dollars pour construire son nouveau siège Apple Park à Cupertino, en Californie.

En décembre de l'année dernière, Apple a avancé que ses employés ne retourneraient pas au bureau avant cet été, mais la société a depuis mis à jour ses plans. À partir de septembre de cette année, les employés reviendront dans les bureaux de l'entreprise trois jours par semaine, les lundis, mardis et jeudis. Ils seront autorisés à télétravailler les mercredis et vendredis.

Nous devrons attendre de voir si Apple cède aux demandes de certains de ses employés ou si elle décide de poursuivre l'introduction d'un modèle de travail hybride.

Via The Verge

Anthony Spadafora

After living and working in South Korea for seven years, Anthony now resides in Houston, Texas where he writes about a variety of technology topics for ITProPortal and TechRadar. He has been a tech enthusiast for as long as he can remember and has spent countless hours researching and tinkering with PCs, mobile phones and game consoles.