Skip to main content

Meilleurs jeux PS5 : quels titres devriez-vous lancer en priorité sur votre nouvelle console ?

Meilleurs jeux PS5
(Crédit photo: Sony)

Vous venez d’acquérir une PS5 ou vous avez prévu de le faire sous peu ? Pour exploiter pleinement son potentiel, il vous faudra également chercher les meilleurs jeux next-gen du moment. Une tâche complexe en cette année 2021, le catalogue de lancement de la PlayStation 5 restant peu fourni. Heureusement, les quelques titres disponibles ne manquent pas de qualité tant visuellement qu’au niveau de leur gameplay. La plupart mettent déjà la barre très haute pour leurs successeurs.

Quels jeux valorisent le mieux les fonctionnalités et la configuration avancées de la nouvelle console de Sony ? Par lesquels devriez-vous commencer votre exploration ? Ce sont les questions auxquelles nous avons tenté de répondre, en sélectionnant les meilleurs jeux PS5 que vous pouvez d’ores et déjà trouver dans le commerce ou depuis le PS Store.

Certains sont des exclusivités PS5, d’autres appartiennent à l’ère PS4 et ont fait récemment l’objet d’une mise à niveau - afin de bénéficier d’une résolution, d’un framerate et de temps de chargements exceptionnels.

Nous mettrons également à jour ce classement au fur et à mesure des nouvelles sorties passionnantes de titres AAA sur PS5.

Assassin's Creed Valhalla

(Image credit: Ubisoft)

Assassin's Creed Valhalla

Plusieurs jeux cohabitent dans une aventure mythique.

L’épisode le plus drôle de la série
Eivor est un protagoniste inoubliable
Un monde ouvert immense
L'intrigue ne décolle jamais
Le système de combat est quelque peu désordonné

Le nouveau chapitre de la saga Assassin's Creed est disponible sur PS5 depuis le jour 1 de la console next-gen. Dans Assassin's Creed Valhalla, les joueurs incarnent le guerrier viking Eivor, chargé de mener son clan, de sa Norvège natal aux rivages de l'Angleterre médiévale. Avec l'espoir de s'y installer définitivement. Mais la résistance saxonne ne facilitera pas vraiment les choses. Les possibilités sont ici impressionnantes : construisez et gérez des colonies entières, lancez des raids pour obtenir des ressources, formez des alliances et surtout personnalisez au détail près votre personnage.

Que vous naviguiez au large des côtes ou que vous saccagiez un village, Ubisoft Montréal a recrée scrupuleusement l’Age des Vikings et le folklore nordique qu’on lui associe. Ajoutez une bonne dose d’action et de stratégie, vous obtenez alors le premier jeu AAA incroyablement polyvalent de l’ère next-gen. Avec un mode standard affichant dignement une résolution 4K/60 images par seconde, vous risquez de repartir avec un sacré tournis en quittant chaque tournoi à boire organisé à la veillée par votre clan. C’est ça aussi le vidéo-réalisme promis par Sony.

Astro's Playroom

(Image credit: Sony)

Astro's Playroom

Le tuto parfait pour apprivoiser votre manette DualSense.

Passe en revue toutes les fonctionnalités de la DualSense
Pour tous publics
Chaque niveau est surprenant
Préinstallé gratuitement sur la console
Bien trop court

Astro's Playroom est pour ainsi dire votre premier jeu PS5 officiel. Et pour cause, il est livré directement installé sur l’interface de votre console, vous n’avez plus qu’à le lancer pour découvrir les vastes étendues de la puissance graphique délivrée par votre PlayStation toute neuve - mais aussi et surtout apprendre à maîtriser votre manette DualSense. Car l’objectif de cette suite d’Astro Bot: Rescue Mission est de vous familiariser rapidement avec la technologie de retour haptique et avec les gâchettes adaptatives du contrôleur. Avant de passer aux choses sérieuses.

Ce jeu de plates-formes, en revanche, ne se prend jamais au sérieux. Il se veut aussi stupide qu’amusant, vous plaçant face à des obstacles et des ennemis improbables - vous leur prêterez parfois moins d’attention, ébloui par les sensations inédites que vous procurera la manette, au contact d’une mitrailleuse Gatling ou d’un ressort géant. C'est une expérience surréaliste dont nous espérons des suites régulières offertes par les éditeurs de la Team Asobi.

Call of Duty: Black Ops Cold War

(Image credit: Activision)

Call of Duty: Black Ops Cold War

Vos rétines (et votre SSD) ne vont pas s’en remettre.

Les graphismes next-gen les plus sidérants
Totalement immersif
Les modes multijoueur et zombies, addictifs
Une campagne solo moins passionnante
(très) Encombrant

Avec 133 Go requis pour son installation, le dernier CoD a prévu de réquisitionner 1/5e de votre SSD avant de s’en prendre à votre temps de cerveau disponible. C’est un fait incontestable : Black Ops Cold War magnifie tous les apports de la next-gen : la direction artistique qui nous offre un film 4K à gros budget même dans les phases de pur gameplay, des temps de chargement quasi-inexistants, un mode multijoueur qui bénéficie du framerate le plus abouti sur console, puisque vous pouvez pousser vos sessions à 120 images par seconde. Et bien sûr, il y a les commandes nerveuses, mais surtout incroyablement réalistes, de la DualSense.

Call of Duty: Black Ops Cold War ne serait pas complet sans son mode Zombies. Or Sony a décidé de vous gâter ici en vous proposant l’extension classique Die Maschine, ainsi qu’une exclusivité PS4 / PS5 : Carnage Zombie. Un survival horror en co-op dont le rythme effréné vous fera très vite oublier la campagne solo, hélas moins immersive.

Control PS5

(Image credit: 505 Games)

Control: Ultimate Edition

Libérez votre esprit.

Direction artistique inspirée
Un gameplay tout aussi original
DLC inclus
Assez lent

Il n’est pas difficile de comprendre pourquoi Control a pris d'assaut et emballer les critiques jeux vidéo aux quatre coins du globe. L'équipe créatrice de Remedy Entertainment a présenté - une fois n’est pas coutume – un jeu d’action-aventure résolument tourné vers le cinéma. Avec une mise en scène époustouflante, un découpage scénaristique complexe et des performances d’acteurs brillantes tout comme leur numérisation sans faille. La mise à niveau PS5 lui rend d'ailleurs justice avec la possibilité d'activer le ray tracing.

Control vous place aux commandes de Jesse Faden, directrice tout juste nommée du Bureau Fédéral du Contrôle. Menacée par une entité surnaturelle qui semble increvable, vous allez devoir combattre vos ex-collègues, mettre de l’ordre dans votre vie, sauver New-York et retrouver votre frère disparu. Pas forcément dans cet ordre. Bourré de rebondissements, Control ne cesse de jouer avec votre perception de la réalité et vous perturbera pendant de multiples heures de jeu. Et bien après.

Demon's Souls

(Image credit: Sony Interactive Entertainment)

Demon's Souls

Délicieusement diabolique.

Une mise à niveau remarquable
Des temps de chargement ultra-rapides
Le Royaume de Bolétaria est inoubliable
L’environnement sonore, aussi angoissant que sublime
La difficulté extrême rebutera de nombreux joueurs

En voulant réactualiser l’un des plus beaux chefs d’œuvre de l’époque PS3, le studio BluePoint Games a accepté une mission des plus périlleuses. Bien lui en a pris puisque ce remake PS5 frôle l’excellence à tous les niveaux. Nous avons réellement l’impression d’errer dans le Royaume brumeux de Bolétaria, les transitions entre chaque zone n’excédant jamais trois secondes contribuent grandement au réalisme de la carte. L’environnement se fait, lui, de plus en plus oppressant et monopolise presque tous vos sens (nos tympans ne s’en remettent toujours pas).

Nous espérons que vous vous êtes longuement entrainé sur la trilogie Dark Souls, son héritière, car la difficulté est toujours plus redoutable, à chaque niveau passé. Les boss sont spectaculaires et vous devrez faire preuve de beaucoup de persévérance pour arriver au bout des 15 heures de jeu conseillées. Préparez-vous à mourir des centaines de fois avant de ressortir éreinté mais satisfait de cette grande épopée.

Ghost of Tsushima

(Image credit: Sony)

Ghost of Tsushima

Le meilleur monde ouvert sur PS5

Une carte incroyable à explorer
Temps de chargement réduits
Une histoire épique et rythmée
Quelques quêtes trop anecdotiques

Sony a mis à niveau l’une de ses plus belles exclusivités de 2020. Avec The Last of Us 2, Ghost of Tsushima a fédéré les joueurs PlayStation autour d’une aventure féodale dense – tant par sa carte ouverte que par son récit plein de rebondissements et son gameplay mêlant phases de combat (à l’épée) et d’infiltration. Les studios Sucker Punch ont livré un travail admirable, concevant une île aux paysages magnifiques et dont vous aurez du mal à achever le tour en quelques heures. Ce titre a été merveilleusement mis à niveau sur PS5, avec un patch gratuit permettant de doubler le framerate de 30 à 60 images par seconde et de réduire drastiquement les temps de chargement. Si vous possédez déjà un téléviseur gaming, c’est assurément ce titre qui le mettra en valeur.

God of War

(Image credit: Sony)

God of War

Le Dieu de la Guerre est-il aussi celui de la next-gen ?

Kratos, encore plus impressionnant en 4K
Une histoire captivante et touchante
Des personnages profonds
Un monde qui offre beaucoup à explorer

God of War était déjà l'un des meilleurs jeux PS4, sa mise à jour PS5 le rend plus sublime que jamais - et c’est peu dire. En lançant la version next-gen, vous bénéficierez de nouveau d’un framerate de 60 images par seconde, mais - c’est inédit -, cela ne se fera pas au détriment de la résolution : vous pourrez explorer ce monde semi-ouvert en 4K (2160p) et non plus en Full HD. C’est une excellente excuse pour démarrer la plus touchante des aventures de Kratos, en attendant la sortie de sa suite, God of War: Ragnarok, prévue pour cette fin d’année. 

Hitman 3

(Image credit: IO Interactive)

Hitman 3

Parfaitement exécuté.

Des niveaux riches et variés
Belle rejouabilité
Conclusion sans fausse note
Le nouvel outil caméra n'ajoute pas grand chose

Hitman 3 clôt la trilogie World of Assassination relancée en 2016, et le moins que l’on puisse dire, c’est que le studio IO Interactive a définitivement réussi à faire oublier l'œuvre originale. Bien sûr, le gameplay ne change pas et vous serez toujours amené à parcourir les quatre coins du monde, de Dubaï à la Chine, pour remplir vos contrats. Reste qu’ici, les missions se révèlent nettement moins scriptés, la liberté de mouvement plus conséquente et sublimée par les framerates époustouflants de la PS5. Et que dire du nouveau moteur graphique impressionnant de réalisme ?

Si vous découvrez pour la première fois le background de cette série, vous allez vous régaler. Dans le smoking de l'Agent 47, vous incarnez un tueur à gages froid et calculateur qui ne s’amusera jamais à tirer dans la foule ou maximiser ses dégâts comme dans tout FPS classique. Au lieu de cela, vous devrez vous infiltrer le plus discrètement possible derrière les lignes ennemies, puis éliminer vos cibles en rivalisant d’ingéniosité. Il existe une multitude de possibilités pour achever chaque niveau, ce qui rend Hitman 3 rejouable presque à perpétuité. 

Marvel's Spider-Man: Miles Morales PS5

(Image credit: Sony)

Marvel's Spider-Man: Miles Morales

L’élève n’a rien à envier au maître.

Qu’il est bon de survoler New York à nouveau
Ray tracing pris en charge
Des nouvelles capacités grisantes
Plus une extension qu’un jeu à part entière
Les défis peuvent être répétitifs

Ovationné après la sortie de Marvel’s Spider-Man sur PS4 il y a deux ans, le studio Insomniac Games nous offre aujourd’hui Spider-Man: Miles Morales sur PS5. Bien qu'il s'agisse davantage d'un spin-off que d'une suite à part entière, avec une campagne solo de moindre envergure, cet épisode 1.5 fourmille d’innovations. Galerie affolante de costumes et de super-pouvoirs inédits, les rues de New York parcourues à vitesse grand V - et en toute fluidité, grâce aux temps de chargement oubliés ainsi qu’à la fréquence d’images poussée à 60 fps en mode performance.

Si vous lui préférez le mode fidélité, alors la PS5 vous exposera ses capacités en matière de ray tracing. Admirez les reflets de l’Araignée sympa du quartier dans les flaques d’eau ou les vitres des buildings et profitez des somptueux couchers de soleil. Miles Morales, justicier remplaçant déjà rencontré dans le premier opus PS4, devient ici titulaire avec les honneurs. De quoi signer une pétition massive pour inciter Sony à sortir rapidement une suite plus conséquente. Avec Peter Parker… dans le rôle du sidekick.

Sackboy: A Big Adventure

(Image credit: Sony Interactive Entertainment)

Sackboy: A Big Adventure

La magie opère toujours.

Des niveaux à la pelle
Coopération à quatre joueurs bien pensée
Des challenges qui savent se réinventer
Les boss, trop prévisibles
Le mode multijoueur se fait désirer

Cette cinquième déclinaison de la franchise Little Big Planet peut sembler anecdotique dans ce classement recensant les plus gros blockbusters PlayStation 5. Et pourtant, Sackboy: A Big Adventure est probablement la production next-gen la plus importante du lot. D’abord parce que c’est un titre qui conviendra à tous les membres de la famille - et en cela, c’est un parfait alibi pour réunir tous vos proches autour d’un gameplay riche, intelligent et plus que tout amusant. On se croirait presque dans un ersatz de l'impressionnant Super Mario 3D World.

Reste que le retour de Sackboy est assez original pour développer son propre univers. C’est un jeu de plates-formes qui a pour lui une belle longévité, des niveaux qui se suivent mais ne se ressemblent pas et un gameplay qui donne la part belle à la coopération. La difficulté est progressive, ce qui fait qu’il plaira également aux joueurs plus âgés. Ne lui manque plus qu’un mode multijoueur pour devenir le classique PS5 absolu.

Les meilleurs jeux PS5, en un clin d'œil :

  • Assassin's Creed Valhalla
  • Astro's Playroom
  • Call of Duty: Black Ops Cold War
  • Control: Ultimate Edition
  • Demon's Souls
  • Ghost of Tsushima
  • God of War
  • Hitman 3
  • Marvel's Spider-Man: Miles Morales 
  • Sackboy: A Big Adventure