Test de la Xbox Series S, une excellente porte d'entrée vers les jeux next-gen

La Xbox Series S est une alternative moins chère, mais puissante.

Xbox Series S
(Image: © Future)

TechRadar Verdict

La Xbox Series S est un formidable moyen d'accéder aux jeux de nouvelle génération pour ceux qui n'hésitent pas à acheter des jeux en version numérique ou à s'abonner au Xbox Game Pass. C'est une excellente option si vous souhaitez éviter l'investissement financier considérable nécessaire pour posséder une console nouvelle génération complète, mais elle présente quelques inconvénients. Elle dispose de beaucoup moins d'espace de stockage, privilégie la résolution 1440p pour les jeux et ne dispose pas du lecteur Blu-Ray HD 4K de la Xbox Series X.

Pour

  • +

    La plus petite Xbox jamais fabriquée

  • +

    Conception compacte, caractéristiques puissantes

  • +

    Fonctionnement totalement silencieux

  • +

    Temps de chargement plus rapides

Contre

  • -

    Vise une résolution de 1440p pour les jeux

  • -

    Le SSD de 512 Go se remplit rapidement

  • -

    Pas de lecteur de disque

  • -

    L'interface utilisateur peut être difficile à comprendre au début

Pourquoi pouvez-vous faire confiance à TechRadar ? Nos examinateurs experts passent des heures à tester et à comparer les produits et services afin que vous puissiez choisir le meilleur pour vous. En savoir plus sur la façon dont nous testons.

Xbox Series S : test en deux minutes

La Xbox Series S est une alternative plus abordable à la Series X et, malgré sa taille plus petite, elle possède des capacités incroyablement impressionnantes qui ne vous ruineront pas. C'est pourquoi elle constitue une fantastique porte d'entrée vers les jeux de la nouvelle génération, sans pour autant vous coûter trop cher. 

La Xbox Series S est conçue pour franchir les mêmes étapes générationnelles que la Series X, comme le ray tracing, les temps de chargement ultra-rapides et des frame rates plus élevés, mais elle reste nettement moins chère que sa concurrente. Sa puissance et ses fonctionnalités générales en sont inévitablement impactées.

La Xbox Series S est vantée pour sa conception exclusivement numérique (pour jouer sans le support physique des jeux), mais il est surprenant de constater qu'elle dispose de beaucoup moins d'espace de stockage que la Xbox Series X. La console vise également une résolution de 1440p plutôt que 4K, avec la possibilité d'augmenter l'échelle lorsqu'elle est connectée à un écran Ultra HD. La console est toutefois conçue pour fonctionner de manière optimale à des résolutions inférieures. Vous devez donc tenir compte de votre configuration d'affichage si vous envisagez d'acheter la série S.

La Xbox la plus abordable de Microsoft ne dispose pas non plus du lecteur Blu-Ray HD 4K de la Xbox Series X, ce qui en fait une alternative exclusivement numérique. Si vous avez accumulé une vaste bibliothèque des meilleurs jeux de la Xbox Series X au fil des ans, ce seul élément pourrait être un frein à votre projet et signifie que vous serez à la merci des prix pratiqués par les magasins Microsoft pour l'achat de nouveaux titres.

Xbox Series S, trois ans après

Xbox Series S against a black background

(Image credit: Shutterstock/m.andrei)

Nous avons mis à jour notre test de la Xbox Series S pour refléter nos impressions après avoir utilisé la console pendant près de trois ans. Microsoft a apporté quelques améliorations bienvenues à la série S et nous avons enfin des titres exclusifs qui tirent pleinement parti de la puissance du matériel, comme Halo Infinite et Forza Horizon 5.

Ces limitations risquent d'être trop importantes pour certains utilisateurs, mais elles font de la Xbox Series S un appareil beaucoup moins cher et moins lourd. Et surtout capable, malgré tout, de jouer aux jeux de la nouvelle génération, ce qui en fait un excellent point d'entrée dans l'écosystème Xbox.

Lors de notre essai de la Xbox Series S, nous avons testé des dizaines de jeux, qu'il s'agisse de jeux de la dernière génération optimisés par la Xbox Series X/S, comme Halo : The Master Chief Collection, Forza Horizon 4, Doom Eternal et Gears 5, ou de titres de lancement comme Yakuza : Like a Dragon.

Chacun d'entre eux nous a impressionnés, avec des frame rates plus fluides, des résolutions plus élevées (par rapport à la Xbox One et à la Xbox One S) et des temps de chargement plus courts, même si les jeux ne se sont pas révélés aussi beaux que sur la Xbox Series X. Mais cela est principalement dû au fait que la Xbox Series S vise une résolution plus faible.

Cela dit, les joueurs qui n'hésitent pas à acheter des jeux en version numérique ou à s'abonner au Xbox Game Pass bénéficient de toutes les fonctionnalités de la nouvelle génération sur la console la moins chère de Microsoft : reprise rapide, Auto HDR, 120 Hz, etc. La Xbox Series S est une excellente option pour ceux qui souhaitent découvrir les jeux de la nouvelle génération, sans avoir à débourser une somme considérable pour posséder une console complète.

Photo de la Xbox Series S

(Image credit: Future)

Comme nous l'avons déjà mentionné, il y a des inconvénients à prendre en compte. Si vous préférez acheter des jeux physiquement, ou si vous avez accumulé une grande collection de jeux Xbox One au fil des ans, l'absence de lecteur de disque de la Xbox Series S pourrait vous décourager. 

Surtout si vous disposez du disque SSD de 512 Go. Et bien que le SSD de la console soit nettement plus rapide que les anciens disques mécaniques de la Xbox One X et de la Xbox One S, il peut se remplir rapidement. Les cinq jeux mentionnés ci-dessus ont presque occupé la totalité du disque SSD de 512 Go de notre unité de test (vous ne disposez que de 364 Go d'espace utilisable), ce qui nous a laissé seulement 30 Go d'espace de stockage pour jouer. 

Cela signifie que si nous avions souhaité installer un jeu de cette taille sur le disque interne du système, nous aurions probablement dû effacer quelque chose avant (ou acheter en plus la carte d'extension de stockage Seagate Xbox, qui coûte presque autant que la Xbox Series S elle-même).

Si vous souhaitez vous éviter ce genre de tracas, tournez vous vers le modèle 1To.

Test de la Xbox Series X

Xbox Series X

(Image credit: Future)

La Xbox Series X utilise ses puissantes spécifications pour réduire considérablement les temps de chargement et augmenter les performances globales des jeux et la fidélité visuelle. Mais si des fonctionnalités telles que la reprise rapide, la livraison intelligente et la rétrocompatibilité lui donnent un coup de pouce supplémentaire, il est difficile de nier qu'elle présente des lacunes dans des domaines clés, notamment des améliorations significatives de l'interface utilisateur et des titres de lancement exclusifs captivants.

Ce qui pourrait dissuader les gens d'acheter la Xbox la plus abordable de Microsoft, c'est le fait qu'elle offre une résolution de 1440p pour les jeux. Cette résolution inférieure est l'une des préférées des joueurs sur PC en raison de la qualité d'image supérieure qu'elle offre par rapport à la résolution 1080p et de la faible puissance graphique qu'elle exige des développeurs. Cela a permis à Microsoft de créer une machine moins sophistiquée, mais dotée de fonctionnalités de nouvelle génération.

Si vous possédez une Xbox One X, la baisse à 1440p depuis la 4K native peut être perceptible. La Xbox One X pouvait proposer des jeux comme Forza Motorsport 7 à 4K/60fps et est toujours capable d'offrir des visuels somptueux. Il est donc facile de penser que la Xbox Series S constitue un pas en arrière - cependant, elle est capable de bien plus que la vieillissante Xbox One X de Microsoft, même si elle ne la bat pas toujours en termes de résolution.

En ce qui concerne les composants internes du système, la Xbox Series S se distingue de la One X par son processeur beaucoup plus puissant et son GPU plus performant, grâce à l'architecture RDNA 2 d'AMD qui permet d'utiliser des fonctions de pointe comme le ray tracing. Certes, la série S a moins de téraflops que la Xbox One X (quatre contre six), mais les téraflops ne sont plus le facteur déterminant dans la façon dont la puissance du GPU est déterminée. 

Pour les possesseurs de Xbox One qui cherchent à se mettre à niveau sans se ruiner, la Xbox Series S est une excellente option, à condition d'accepter ce pour quoi elle a été conçue. Si vous possédez déjà la Xbox One X et un écran 4K à la maison, nous vous conseillons d'opter pour la Xbox Series X. Mais lisez la suite de notre test complet de la Xbox Series S.

Vous envisagez d'opter pour la grande sœur ? Découvrez notre test de la Xbox Series X.

Xbox Series S : prix et date de sortie

  • Date de sortie de la Xbox Series S : Disponible actuellement (sortie le 10 novembre 2020)
  • Prix de la Xbox Series S : 279,99 € (512 To) ou 379,99 € (1To)
  • Peut être associée à Xbox Game Pass Ultimate pour 24,99 € par mois.

La Xbox Series S est disponible au prix de 279,99 € et a été commercialisée le 10 novembre 2020. Il s'agit de la même date de sortie que la Xbox Series X, bien que le prix soit nettement inférieur à celui de la Series X, qui est de 499,99 €. Heureusement, la Xbox ne suivra pas la PlayStation avec des hausses de prix, donc même si la Xbox n'exclut pas encore de futures hausses de prix, cela ne changera pas de sitôt. 

Gardez toutefois à l'esprit que, sans lecteur de disque, vous ne pourrez pas acheter de jeux d'occasion ou échanger des jeux avec vos amis : vous dépendrez du Xbox Store pour tout achat, ce qui signifie que vous n'obtiendrez pas toujours la meilleure offre.

Ce problème est quelque peu atténué si vous vous abonnez au Xbox Game Pass (une dépense distincte, mais une valeur exceptionnelle néanmoins), ou si vous n'achetez qu'occasionnellement un jeu au prix fort à l'approche du lancement. Néanmoins, ce n'est pas l'idéal pour ceux qui comptent sur les ventes ou les échanges de jeux physiques pour financer leur passe-temps favori.

La Xbox Series S est également disponible sur le service d'abonnement Xbox All Access de Microsoft dans certaines régions, notamment en France. Xbox All Access regroupe la console et Xbox Game Pass Ultimate sur une offre de 24 mois (vous donnant accès à ce dernier pendant toute la durée) pour 24,99 € par mois, sans frais initiaux - c'est une bonne affaire qui s'avère moins chère que l'achat séparé de la console et de 24 mois de Xbox Game Pass Ultimate.

Bien entendu, Microsoft n'est pas le seul à proposer du matériel plus récent. Sony a sorti la PS5 et la PS5 Digital Edition peu après la sortie des Xbox Series S et Series X. Si vous hésitez encore, nous vous conseillons de lire notre test de la PS5 avant de vous engager.

Xbox Series S à la verticale à côté d'un téléviseur

(Image credit: Future)

Xbox Series S : design

  • Très jolie lorsqu'elle est placée à l'horizontale ou à la verticale
  • Peut s'intégrer facilement dans n'importe quel environnement
  • La console et la manette sont magnifiques en blanc

Si le matériel qui alimente la Xbox Series S est tout nouveau, le design de la Xbox Series S rappelle celui de la Xbox One S All-Digital Edition, aujourd'hui abandonnée.

La Xbox Series S est dotée d'un ventilateur noir distinctif, presque comme une grille de haut-parleur, sur le dessus, qui rompt avec la bande blanche qui entoure le reste de la console, et c'est là que la plus grande partie de la chaleur est évacuée. C'est la plus petite Xbox jamais fabriquée par Microsoft, avec une face avant sobre qui ne comporte qu'un seul port USB et un bouton d'alimentation. Il s'agit d'un design épuré, sobre et fonctionnel.

En ce qui concerne les ports, vous trouverez une sortie HDMI 2.1, deux ports USB 3.2, un port Ethernet, un emplacement d'extension de stockage et une entrée CA. Sans surprise, la Xbox Series S n'a pas de port pour Kinect, la défunte caméra à détection de mouvement de Microsoft, ni d'entrée HDMI pour les boîtiers de câblage. Toutefois, la Xbox Series S n'est livrée qu'avec un câble HDMI haut débit, et non avec un câble HDMI ultra-haut débit.

En ce qui concerne le poids et la taille, la Xbox Series S mesure 6,5 x 15,1 x 27,5 cm et pèse environ 2 kg. Sa taille devrait lui permettre de trouver sa place facilement sur les meubles de salon et les meubles TV, et elle est suffisamment légère pour être emportée chez des amis ou en vacances.

Comme nous l'avons mentionné plus haut, la Xbox Series S est plus petite que la Xbox One S. C'est un exploit impressionnant si l'on considère qu'elle embarque un GPU de 4 TFLOP et un CPU octa-core Custom Zen 2 qui a besoin d'être refroidi.

Si certains n'apprécient pas la façon dont Microsoft a repris le design de la génération précédente, pour notre part nous n'y voyons pas d'inconvénient. Il est bon d'avoir une certaine continuité, en particulier dans les produits qui sont annoncés comme une famille d'appareils, même si son apparence est assez simple et industrielle.

Xbox Series S montrant les ports arrière et le ventilateur supérieur

(Image credit: Future)

Xbox Series S : performances

  • La conversion en 4K est superbe, et la résolution native de 1440p est un bon compromis.
  • Un gameplay fluide à 120 images/seconde
  • L'architecture Xbox Velocity est rapide, mais pas instantanée.

Le point fort de la Xbox Series S est son offre de qualité - c'est une console compacte. Elle peut offrir des jeux en 4K, une résolution native de 1440p ou une image en 1080p. 

Son GPU, bien que moins puissant que celui de la Xbox Series X, peut convertir les jeux en 4K (de la même manière que la Xbox One S) et continuer à les faire tourner à 120 images par seconde en 1440p, mais vous aurez besoin d'un téléviseur compatible HDMI 2.1 si vous souhaitez conserver la résolution en 1440p. Elle est également capable de faire du ray tracing et de charger les jeux plus rapidement que jamais, grâce à l'architecture Xbox Velocity de Microsoft. 

Combinez l'architecture Velocity avec les 10 Go de mémoire GDDR6 et le disque SSD intégré, et vous obtenez tous les éléments d'une console puissante. Mieux encore, Microsoft a récemment augmenté les performances des jeux Xbox Series S, ce qui libère des centaines de mégaoctets de mémoire supplémentaires. Cela devrait notamment permettre d'améliorer les performances graphiques.

Caractéristiques de la Xbox Series S

CPU : 8 cœurs à 3,6 GHz (3,4 GHz avec SMT) customisés AMD 7nm
GPU : 4 téraflops à 1,565 GHz
RAM : 10GB GDDR6
Frame rate : Jusqu'à 120 images par seconde
Résolution : 1440p avec upscaling 4K
Optique : Pas de lecteur de disque
Stockage :
512GB NVMe SSD ou 1To

Mais avez-vous vraiment besoin d'un téléviseur 4K ? Et en plus, avez-vous besoin d'un téléviseur qui supporte le HDMI 2.1 pour son taux de rafraîchissement de 120 Hz ? Passons en revue tous les scénarios possibles.

Si vous utilisez un téléviseur 1080p, la Xbox Series S utilise une technique appelée suréchantillonnage pour créer des images de meilleure qualité, même sur des écrans moins performants. Le suréchantillonnage est un processus complexe, mais l'idée de base est que le jeu est rendu à une résolution plus élevée, puis la console réduit l'image pour qu'elle corresponde à la sortie de votre téléviseur. 

Le résultat final est une amélioration notable de la clarté de l'image et de l'anticrénelage (suppression des irrégularités et des bords pixélisés). Les joueurs qui n'utilisent pas un écran compatible 4K ou 1440p bénéficieront d'une meilleure qualité d'image grâce à la Xbox Series S.

Cependant, nous pensons que la plupart des gens associeront la Xbox Series S à un téléviseur HDR 4K - potentiellement un téléviseur avec un taux de rafraîchissement natif de 120 Hz, bien que la majorité des écrans vendus ces dernières années ne prennent probablement en charge que 60 Hz en 4K et 1440p. Si vous disposez d'un écran compatible, voici comment activer la fréquence de rafraîchissement de 120 Hz sur la Xbox Series S.

Branchez la Xbox Series S sur un écran 4K et la console utilise une technique appelée upscaling pour convertir un signal 4K non natif en 4K. Bien qu'il y ait une grande différence entre le rendu en 4K et le rendu en 1440p puis la conversion en 4K - surtout si vous avez un sens aigu du détail - les jeux sur la Xbox Series S sont plus beaux que si la console était bloquée sur une sortie 1440p.

Il convient de noter que la Xbox Series S peut rendre certains jeux en 4K native si un développeur choisit d'activer cette option. Il faut savoir que cela se fait jeu par jeu et que ce n'est pas quelque chose que vous verrez sur tous les jeux de la console.

Le résultat est que la console peut utiliser le HDR (high dynamic range), ce qui permet d'élargir la palette de couleurs, d'augmenter la luminosité maximale et d'améliorer les niveaux de contraste. Le ciel est plus bleu, l'herbe plus verte et les couleurs éclatent dans toutes les scènes. Si vous n'avez pas encore eu l'occasion de jouer en HDR, vous allez vous régaler.

Si vous avez la chance d'avoir un écran compatible avec HDMI 2.1, vous pouvez activer 120 images par seconde à 1440p sans avoir à descendre à la résolution 1080p. Pour activer les 120 images par seconde, il vous suffit de vous rendre dans les paramètres audio et visuels de la console, où vous pourrez choisir parmi différentes options de fréquence d'images et de résolution.

C'est assez simple, mais il convient de noter que tous les jeux ne peuvent pas atteindre 120 images par seconde, même si Microsoft a rassemblé une belle collection de titres depuis le lancement, notamment Halo Infinite, le multijoueur de Gears 5 et Call of Duty : Vanguard. Consultez la liste complète des jeux Xbox Series S prenant en charge 120 images par seconde

Même si vous n'investissez pas dans un nouveau téléviseur, vous bénéficierez des avantages du nouveau SSD et de l'architecture Xbox Velocity de Microsoft. Cette dernière est une solution en plusieurs étapes qui associe le SSD NVMe personnalisé de la série S, des blocs de décompression accélérés au niveau matériel, une toute nouvelle couche API DirectStorage et le Sampler Feedback Streaming (SFS).

Cela fait beaucoup à analyser, mais l'essentiel est que les données sont stockées de manière plus efficace et peuvent être chargées en mémoire plus rapidement grâce au support de stockage physique et aux algorithmes logiciels que Microsoft a mis en œuvre pour charger les données.

Xbox Series S avec Xbox Series X et manettes

(Image credit: Future)

Il en résulte des temps de chargement nettement plus rapides par rapport à la Xbox One X - nous parlons de jeux qui se chargent désormais en quelques secondes. Le SSD permet également des fonctions telles que la reprise rapide, sur laquelle nous reviendrons prochainement.  Bien sûr, le point le moins impressionnant est la maigre capacité de stockage de 512 Go, que la plupart des gens utiliseront rapidement. 

Alors que 500 Go étaient suffisants au début de la dernière génération de consoles, la taille des fichiers de jeu a augmenté de façon exponentielle au cours des années qui ont suivi, ce qui fait que moins de 1 To de stockage semble être une mauvais plan. La situation est encore pire lorsque l'on se rend compte que l'on ne peut pas accéder à l'intégralité des 512 Go de stockage. Le système d'exploitation occupe 148 Go d'espace, ce qui signifie que vous ne disposez que de 364 Go d'espace de stockage utilisable dès le départ.

Lorsque vous aurez installé quatre ou cinq jeux, vous devrez commencer à réfléchir à ce qu'il faut désinstaller, ce qui n'est jamais une expérience agréable. Microsoft affirme que les jeux sur Xbox Series S seront jusqu'à 30 % plus petits en raison de l'absence de fichiers de texture 4K, mais cela n'empêchera pas le disque interne du système de se remplir rapidement.

La bonne nouvelle, c'est que Microsoft a lancé une solution de stockage supplémentaire au lancement, en partenariat avec Seagate, qui permet d'ajouter 2 To, 1 To ou 500 Go de stockage supplémentaire si vous manquez d'espace. La mauvaise nouvelle ? La carte d'extension de stockage Seagate de 1 To coûte 269,99 €. 

Heureusement, il existe désormais le modèle Carbon Black 1To, disponible pour 349,99 €, qui vous permettra de moins vous soucier de l'espace. 

Xbox Series S : la manette

  • Plus tactile qu'auparavant grâce à un affinage minutieux
  • Les gâchettes sont plus courtes et la manette est plus facile à prendre en main grâce à la nouvelle finition texturée. 
  • Le bouton de partage est un ajout bienvenu, et le D-pad à 360 degrés est très agréable à utiliser.
  • Utilise toujours des piles AA, malheureusement

Après la manette de la Xbox One, on pourrait penser que la manette sans fil Xbox pour la série X/S n'est pas très différente. Pourtant, elle est désormais plus confortable et plus facile à utiliser qu'auparavant, grâce à de subtiles modifications de son ergonomie. 

Ses dimensions générales ont été légèrement modifiées, réduisant la taille de la manette dans son ensemble, mais pas au point d'être perceptible pour l'utilisateur moyen. Cela signifie que des mains de tailles différentes peuvent utiliser confortablement la nouvelle manette Xbox. Parmi les autres modifications, citons la finition texturée et mate des poignées, des gâchettes et des pare-chocs, qui permet d'obtenir une meilleure adhérence à la manette lors des sessions de jeu intensives.

Le changement le plus important pour la manette elle-même est probablement le nouveau D-pad, qui a été revu pour devenir un pad à 360 degrés qui repose parfaitement sur le pouce. Chaque direction s'enclenche avec un son satisfaisant et un retour tactile (bien que certains puissent le trouver plus bruyant qu'ils ne le souhaiteraient). Sa finition lisse permet d'effectuer des balayages en demi-cercle dans les jeux de combat avec un réel plaisir.

Autre changement mineur, les gâchettes ont été raccourcies pour s'adapter aux petites mains. Ces gâchettes sont toujours dotées d'un retour haptique sous la forme de moteurs de vibration, mais ce n'est pas la même chose que les gâchettes adaptatives de la manette DualSense de la PS5, qui peuvent modifier la résistance en temps réel.

Le nouveau bouton Partager fait exactement ce à quoi vous vous attendez : il capture et partage des moments de votre jeu pour les publier dans votre fil Xbox ou sur les réseaux sociaux. Un clic suffit pour prendre une photo, tandis qu'un appui prolongé sur le bouton permet de capturer une vidéo de 15 secondes (vous pouvez ajuster la durée dans les paramètres de capture). 

C'est beaucoup plus facile que sur la Xbox One, où il fallait appuyer deux fois sur le bouton d'accueil, puis sur X ou Y, mais il faut un peu de temps pour s'y familiariser si l'on est habitué à l'ancienne méthode.

Manette Xbox Series S posée sur la console

(Image credit: Future)

Dans l'ensemble, cependant, c'est principalement ce dont vous vous souvenez, avec deux sticks analogiques asymétriques, les boutons de menu et de visualisation qui remplacent le démarrage et la sélection, et les quatre boutons de visage (A, B, X, Y).

La manette Xbox Series S conserve sa prise audio de 3,5 mm et son port d'extension en bas, mais elle utilise désormais un port de charge USB Type-C au lieu du microUSB. Vous trouverez également le bouton d'appairage en haut, que vous utilisez pour synchroniser la manette avec la console, ou pour l'appairage lorsque vous utilisez le Bluetooth.

Le nouveau pad Xbox est toujours une manette confortable pour jouer, mais sa plus grande faiblesse est le fait qu'elle utilise toujours des piles AA. Au lieu d'une cellule lithium-ion rechargeable comme celle de la manette sans fil Xbox Elite ou de la manette sans fil Xbox Elite Series 2, elle utilise des piles AA. Nous avons constaté qu'une paire de piles AA durait environ 10 jours de jeu intensif.

Si l'idée d'une manette utilisant des piles AA en 2020 vous consterne, vous pouvez également vous procurer le kit play-and-charge de Microsoft, qui comprend une batterie rechargeable et un câble USB-C, pour 24,99 € afin d'économiser de l'argent sur le long terme (vous pouvez également utiliser des AA rechargeables).

Si le kit est évidemment une dépense supplémentaire qui peut en agacer certains, il y a au moins un élément de flexibilité - et vous n'êtes pas non plus à la merci d'une batterie à cellules lithium-ion, qui peut se dégrader avec le temps, et qui est plus coûteuse à remplacer en cas de problème.

Notre conseil ? Procurez-vous des batteries rechargeables ou le kit de jeu et de recharge de Microsoft si vous prévoyez de jouer plus de 40 heures par semaine.

Xbox Series S : fonctionnalités

  • L'interface utilisateur semble un peu surchargée et à certains endroits lente.
  • La reprise rapide semble vraiment à la pointe de la technologie
  • La livraison intelligente vous permet d'obtenir la meilleure version possible d'un jeu.
  • Bonne sélection d'applications de streaming et prise en charge de Dolby Vision et Atmos

Si cela fait quelques années que vous n'avez pas acheté de console Xbox et que vous craignez que le processus de configuration soit confus, ne vous inquiétez pas. La configuration de la Xbox Series S s'est avérée être un processus simplifié, en grande partie grâce à la nouvelle application Xbox améliorée pour Android et iOS. Nous avons même vu Discord devenir disponible pour tous les joueurs de la Xbox Series S.

Vous devez télécharger l'application Xbox à partir de l'App Store pour iOS ou du Google Play Store pour les appareils Android, et vous connecter à votre compte Microsoft. Une fois connecté, allumez la console et tapez le code que vous voyez dans l'application et qui s'affiche sur l'écran de votre téléviseur : vous récupérez ainsi toutes vos données sans avoir à les saisir. Vous devrez encore saisir quelques informations sur la console, comme le mot de passe Wi-Fi, mais vous pourrez ensuite attendre la mise à jour pour vous lancer dans la course.

L'interface utilisateur qui vous accueille lorsque vous avez fini de configurer la Xbox Series S sera immédiatement familière à tous ceux qui ont utilisé une Xbox One au cours des trois derniers mois. Le "nouveau" tableau de bord Xbox a été lancé en août 2020 et est le même pour les séries X et S de la Xbox et pour le matériel plus ancien. Ce n'est pourtant pas l'interface la plus intuitive qui soit.

Il y a beaucoup d'informations affichées en même temps, et il est juste de dire qu'il y a un petit temps d'apprentissage lorsqu'il s'agit de comprendre comment naviguer efficacement dans l'interface utilisateur.  L'inconvénient des nouvelles consoles qui ont la même interface utilisateur que la série One, c'est que la Xbox Series S ne semble pas différente au premier abord. Elle ne donne pas l'impression d'être nouvelle, même si la navigation sur le tableau de bord semble plus rapide qu'auparavant grâce à la puissance supplémentaire sous le capot.

De plus, la nouvelle interface utilisateur présente toujours les mêmes problèmes que nous avons remarqués dans le passé avec l'interface de la Xbox One : certaines images à l'écran prennent quelques secondes à se charger lorsque le contenu est tiré d'Internet, et elle est généralement un peu trop chargée pour la plupart des gens, avec beaucoup plus d'informations à l'écran que ce dont vous avez réellement besoin simultanément. Cependant, au-delà de l'interface, vous commencerez à voir quelques domaines dans lesquels la Xbox Series S innove vraiment, même si c'est de manière plus subtile.

Manette sans fil Xbox posée sur la Xbox Series S

(Image credit: Future)

La livraison intelligente du Xbox Store signifie que vous obtiendrez toujours la meilleure version possible d'un jeu lorsque vous le téléchargez, ou s'il est mis à jour à l'avenir. Vos données de sauvegarde sont également conservées de manière transparente, même si vous passez de votre ancienne Xbox One / One X / One S à la nouvelle Xbox Series S. Il s'agit d'une compatibilité ascendante et descendante simultanée, ce qui est rassurant.

Il est désormais possible de passer d'un jeu à l'autre grâce à la reprise rapide, une nouvelle fonctionnalité qui permet à la Xbox Series S de conserver en mémoire plusieurs états de jeu à la fois, afin que vous puissiez passer d'un jeu à l'autre sans avoir à les recharger.

Le nombre de jeux pouvant être suspendus varie - nous en avons eu jusqu'à huit en rotation à un moment donné - et cela ne fonctionnera pas avec tous les titres, en particulier ceux dont les mondes en ligne changent constamment, comme Sea of Thieves. C'est une fonction pratique qui permet de gagner du temps et qui n'est possible que grâce au SSD de la console, et les états des jeux sont préservés même si la console est complètement éteinte. 

Enfin, il faut parler des capacités multimédias de la console. En tant qu'appareil de streaming, la Xbox Series S propose la plupart des services majeurs : Netflix, Amazon Prime Video, Disney+ et d'autres services disponibles sur les consoles Xbox One existantes, ainsi que certains services nouveaux pour la plateforme, notamment Apple TV+. Il existe également des applications spécifiques à certaines régions, comme Hulu aux États-Unis et Sky Go au Royaume-Uni.

Pour y accéder, vous devez vous rendre dans la section Apps de votre bibliothèque. Si vous utilisez fréquemment certaines applications, vous pouvez les épingler à l'écran d'accueil ou créer un groupe spécifique accessible à partir du guide Xbox. Nous avons remarqué que, comme pour les jeux, les applications restaient suspendues lorsque nous passions de l'une à l'autre.

Il est important de noter que si la Xbox Series S n'offre qu'une résolution de 1440p lorsque vous jouez, la console est capable d'afficher des applications de streaming en 4K HDR. Cela signifie que les applications telles que Netflix, Disney+ et Apple TV+ s'afficheront en 4K si vous utilisez un écran compatible.

Comme sur la Xbox One X, certains de ces services sont disponibles en Dolby Vision et Dolby Atmos, ce qui vous donne accès respectivement au HDR avancé et au son surround 3D, mais vous devrez peut-être payer un abonnement plus élevé pour accéder à ces formats.

Xbox Series S : la ludothèque

  • Une gamme de lancement restreinte avec peu d'exclusivités
  • Rétrocompatibilité avec trois générations de consoles Xbox
  • Le Xbox Game Pass est un excellent moyen d'enrichir instantanément sa bibliothèque

On ne va pas se mentir : la ludothèque de la Xbox Series S a mal démarré. Avec le retard de Halo Infinite, il n'y avait pas de jeux exclusifs disponibles au lancement de la Xbox Series S, à l'exception des titres déjà disponibles sur Xbox. 

D'autres exclusivités sont arrivées depuis, comme The Medium et Microsoft Flight Simulator, mais la production de Microsoft rattrape lentement son retard. Halo Infinite, Forza Horizon 5, Psychonauts 2, Grounded et As Dusk Falls sont désormais disponibles.

Au lieu de proposer de nouvelles expériences dès le premier jour, Microsoft a principalement opté pour l'amélioration de la bibliothèque de jeux existante via les optimisations de la série S de la Xbox. Des jeux comme Gears 5, Forza Horizon 4, Ori and the Will of the Wisps et Sea of Thieves ont tous été optimisés pour augmenter leur résolution de base ou leur taux de rafraîchissement, ou pour offrir une plus grande fidélité visuelle.

Si vous souhaitez voir rapidement quels jeux ont été optimisés pour la Xbox Series S, rendez-vous dans "Mes jeux et applications" > "Jeux" > puis sélectionnez "Grouper par type de console". Vous pourrez alors voir tous les jeux optimisés pour la Xbox Series X/S en un coup d'œil.

Si vous aimez avoir accès à l'ensemble de la bibliothèque de jeux Xbox d'hier et d'aujourd'hui, la Xbox Series S vous intéressera car elle prend en charge quatre générations de titres Xbox, qui remontent jusqu'à la Xbox originale. Il est réconfortant de pouvoir passer des classiques de la Xbox 360, comme Viva Piñata et Red Dead Redemption, à des superproductions plus modernes.

C'est agréable de ne pas avoir à sortir le vieux matériel ou à retrouver une vieille télévision à tube cathodique, mais la mise en garde est de taille. La Xbox Series S n'ayant pas de lecteur de disque, vous aurez besoin des versions numériques de ces jeux plus anciens pour pouvoir y jouer. 

Vous y trouverez plus de 100 jeux à télécharger sur la Xbox Series S, avec un mélange de nouveaux titres comme Halo : The Master Chief Collection, Gears 5 et Forza 7, et quelques perles indé de l'ère Xbox 360. Si vous aimez le programme Xbox Games with Gold mais que vous auriez aimé avoir un peu plus d'options à télécharger, le Game Pass est vraiment satisfaisant.

Bien que le Game Pass ne puisse pas compenser le manque d'exclusivités, il vous permet de compléter votre bibliothèque et vous donne l'occasion de découvrir certains des meilleurs jeux de la génération précédente sous un nouveau jour. 

Les abonnés au Xbox Game Pass Ultimate peuvent également jouer en streaming via le Xbox Cloud Gaming. Cela signifie qu'au lieu d'utiliser de l'espace de stockage, vous pouvez jouer instantanément à des jeux sans avoir à attendre. C'est une excellente option si vous voulez simplement essayer quelque chose, mais nous préférons toujours jouer en mode natif plutôt que via le cloud en raison de la latence accrue des données et des problèmes d'image qui peuvent survenir.

Devrais-je acheter la Xbox Series S ?

Manette sur le dessus de la console Xbox Series S

(Image credit: Future)

Achetez-la si...

Vous disposez d'un budget limité, mais vous souhaitez tout de même profiter des jeux de nouvelle génération.
Pour les propriétaires de Xbox One, la Xbox Series S est une recommandation facile. Elle permet de jouer en 1440p natif avec une prise en charge jusqu'à 120 images par seconde. Ce n'est pas la meilleure console du marché, bien sûr, mais elle représente une amélioration considérable par rapport à ses prédécesseurs.

Vous prévoyez de vous procurer principalement des jeux grâce au Xbox Game Pass et au Xbox Live Gold
Comme vous obtiendrez tous vos jeux en version numérique sur la Xbox Series S, nous vous recommandons d'ajouter à votre achat un abonnement Xbox Game Pass et Xbox Live Gold. Vous aurez accès aux derniers jeux dès leur sortie, ainsi qu'au jeu en ligne - et vous obtiendrez également deux jeux gratuits chaque mois avec Xbox Live Gold.

Vous en avez assez des longs écrans de chargement.
Les principales caractéristiques de la Xbox Series S sont le SSD et l'architecture Xbox Velocity de Microsoft. La possibilité de passer d'un jeu à l'autre grâce à la reprise rapide signifie que vous ne perdrez pas de temps à attendre que les jeux démarrent, tandis que le disque SSD réduit de moitié les temps de chargement par rapport à la génération précédente.

Ne l'achetez pas si...

Vous aimez avoir une bibliothèque de jeux installée en permanence.
Le SSD est certes assez rapide, mais au détriment de l'espace de stockage total. Si vous souhaitez conserver des jeux installés sur votre console, vous devrez soit passer à la Xbox Series X, soit investir dans une solution de stockage externe.

Vous disposez d'une grande bibliothèque de jeux physiques ou de Blu-ray.
L'autre grand inconvénient de la Xbox Series S est qu'elle ne possède pas de lecteur de disque. Cela signifie que vous ne pourrez pas utiliser vos anciens jeux Xbox 360 ou Xbox One avec la nouvelle console, ni l'utiliser comme lecteur Blu-ray 4K UHD, comme c'est le cas avec les Series X, One X et One S.

Vous exigez une expérience next-gen sans compromis
Avec la reprise rapide, le ray tracing et la prise en charge des jeux à 120 images par seconde, la Xbox Series S remplit la plupart des fonctions de la console phare de Microsoft. Cependant, l'absence de résolution 4K native dans la majorité des jeux et d'un lecteur de disque, ainsi qu'une maigre quantité de stockage SSD, signifie que la Série S ne brille tout simplement pas vraiment par sa qualité et son efficacité.

À considérer également 

Image

Xbox Series X
La console Xbox Series X est la version supérieure de la console Xbox Series S de Microsoft. Elle est capable de jouer en 4K et comprend un lecteur Blu-Ray HD 4K.

Image

PS5
Si vous souhaitez jouer à toutes les fantastiques exclusivités de Sony, vous aurez besoin d'une PS5 pour le faire. Nous sommes de grands fans de la PlayStation 5, en particulier de sa manette intelligente, la DualSense.

Image

Nintendo Switch OLED
Parfois, le jeu est tout simplement meilleur en déplacement, et la Nintendo Switch OLED est la meilleure version de la console portable hybride de la société japonaise à ce jour. Avec une incroyable bibliothèque de jeux et un écran magnifique, la Switch OLED vaut la peine d'être envisagée.

Première révision : Novembre 2020.

Rédactrice, TechRadar France

La globe-trotteuse de l’équipe. Clio se dévoue toujours pour analyser la qualité des réseaux 5G et Wi-Fi aux quatre coins du monde. Elle peut classer les hotspots comme les VPN les plus fiables, les applications indispensables pour anticiper la météo, les retards de vol ou la flambée du cours d’une devise. Mais surtout, elle adore comparer les gadgets domotiques qu’il est bon d’activer quand on rentre à la maison. 

Avec la contribution de