Test de la Suunto Race : une montre de fitness abordable avec quelques compromis

C'est la meilleure montre de Suunto depuis longtemps et le prix est correct, mais il y a encore des compromis à faire.

Montre Suunto Race portée au poignet
(Image: © Future)

TechRadar Verdict

Suunto a amélioré son offre de smartwatch avec la sortie de la Suunto Vertical et a poursuivi avec ce modèle Race, plus orienté vers le sport et la forme. L'écran est net, la qualité de fabrication solide et le prix très attractif. Cependant, les informations ne sont pas aussi efficaces que celles des modèles Garmin et Polar, et le système d'exploitation laisse à désirer. Un bon début, mais une marge d'amélioration.

Pour

  • +

    Moins cher que ses concurrents

  • +

    Ecran large et net

  • +

    Sensation de qualité supérieure

Contre

  • -

    Le suivi de la fréquence cardiaque n'est pas le meilleur

  • -

    Les informations sur la condition physique ne sont pas aussi détaillées que celles de Garmin

  • -

    UX encombrant

Pourquoi pouvez-vous faire confiance à TechRadar ? Nos examinateurs experts passent des heures à tester et à comparer les produits et services afin que vous puissiez choisir le meilleur pour vous. En savoir plus sur la façon dont nous testons.

Test de la Suunto Race : Revue en une minute

La marque finlandaise spécialisée dans le matériel de plein air, Suunto, est reconnue pour ses appareils de navigation robustes et ses montres de plongée. Toutefois, elle peine à rivaliser avec la concurrence dans le domaine des montres intelligentes dédiées au fitness de haute qualité.

Le marché atteint presque le point de saturation. Garmin semble lancer un nouveau modèle tous les quelques mois, couvrant chaque niche d'exercice imaginable, tandis que des concurrents tels que Polar et Coros, avec leurs modèles Pace 3 et Apex Pro, ont introduit de sérieux concurrents équipés d'écrans tactiles ces derniers mois.

Les fabricants traditionnels de montres intelligentes comme Apple et Samsung proposent désormais des modèles qui s'inscrivent également dans l'univers du fitness et des activités en plein air, avec l'Apple Watch Ultra 2 et la Samsung Galaxy Watch 5 Pro, offrant un excellent suivi des entraînements, une navigation et toutes les commandes et notifications de smartphones pratiques que vous utiliserez véritablement chaque jour. En fait, l'Apple Watch ne cesse de s'améliorer en tant que partenaire de fitness à chaque mise à jour de watchOS.

Mode course de la montre Suunto Race

(Image credit: Future)

Dans un souci de concision, la Suunto Race Titanium (la version premium testée) est la meilleure montre jamais conçue par la marque, avec un écran AMOLED d'une clarté cristalline, un design premium et une multitude de fonctionnalités de suivi de fitness qui peuvent véritablement rivaliser avec celles proposées par Garmin et les autres.

Cependant, elle n'est pas sans défauts. Plusieurs améliorations pourraient être facilement apportées, notamment le réveil par élévation extrêmement lent, le système d'exploitation parfois capricieux, et le fait que le téléchargement et le transfert des cartes hors ligne prennent un temps interminable.

En essence, Garmin reste incontournable pour ceux qui cherchent le nec plus ultra en termes d'analytiques d'entraînement, de récupération et d'analyse de performance, mais Suunto se rapproche sérieusement. Associée à un suivi GPS solide, une autonomie impressionnante et une application smartphone facile à naviguer, elle constitue une offre alléchante à ce prix.

Suunto Race porté au poignet avec cadran d'horloge

(Image credit: Future)

Test de la Suunto Race : spécifications

Swipe to scroll horizontally
Dimensions49 x 49 x 13.3 mm
Poids69 g
Monture et lunettePolyamide renforcé de fibres de verre, titane Grade 5
Affichage 466 x 466 px AMOLED
Autonomie de la batterie26 jours, 40 heures (GPS)
ConnectivitéBluetooth
CapteursFréquence cardiaque optique, GPS, altimètre, baromètre
Stockage32Go (modèle Titanium, 16Go dans la version Steel)
Résistance à l'eauJusqu'à 100 m

Test de la Suunto Race : prix et disponibilité

Cadran de la montre Suunto Race en gros plan

(Image credit: Future)
  • 449,00 € en France

La Suunto Race est proposée à deux niveaux de prix. La version en acier inoxydable la plus abordable coûte 449,00 €, tandis que le modèle plus onéreux habillé de titane est à 549,00 €.

Il n'y a aucune différence entre les composants qui alimentent ces montres : tout est une question de finition et de l'opulence que vous souhaitez pour votre montre. Pour nous, le modèle en titane rehausse la qualité de construction générale, grâce à sa finition Charcoal contrastante. La lunette du modèle en acier inoxydable est entièrement noire, ce qui lui donne immédiatement un aspect un peu moins cher.

Les deux modèles peuvent être achetés directement sur le site de Suunto. À ce niveau de prix, la comparaison avec ses concurrents les plus proches, comme le Garmin Forerunner 965 nettement plus cher, est assez favorable. Un excellent rapport qualité-prix.

Score du prix : 5/5

Gros plan sur la montre Suunto Race

(Image credit: Future)

Test de la Suunto Race : design et écran

Écran de la montre Suunto Race

(Image credit: Future)
  • Excellente qualité de fabrication, en particulier pour le modèle en titane
  • Taille unique
  • Couronne digitale de type Apple

Certains horlogers peuvent souvent se moquer du design basique des montres intelligentes de fitness d'aujourd'hui, car elles tendent à présenter un grand affichage circulaire entouré d'un type de métal ou de plastique pour tout protéger. Mais c'est un design gagnant et pratique, et la Suunto Race ne réinvente pas la roue.

La Suunto Race Titanium comprend une lunette considérable de 49 mm qui abrite 1,43 pouces d'écran tactile AMOLED, affichant une résolution de 466 x 466. Elle n'est pas destinée aux poignets fins et se porte fièrement même sur les bras plus épais. Le fait que Suunto n'offre pas d'autres tailles est un peu un oubli : tout le monde ne voudra pas d'une montre aussi imposante.

La qualité de construction est bonne et la montre semble solide, la finition en titane ajoutant une belle touche de couleur contrastante qui la fait se démarquer. Le nombre de cadrans de montre numériques préchargés est limité, allant de répliques de montres analogiques à des affichages entièrement numériques avec des touches de couleur ajustables.

Montre de course Suunto, bracelet en silicone

(Image credit: Future)

Dans l'ensemble, l'aspect est séduisant, mais on ne trouve pas la diversité proposée par l'application ConnectIQ de Garmin (bien que beaucoup de ces options soient peu convaincantes), ni l'excitation ou l'interactivité de ce que l'on trouve sur une Apple Watch Series 9 ou la dernière Google Pixel Watch. Cependant, cela est attendu d'outils d'entraînement plutôt que de montres intelligentes.

Des aérations gravées sur la lunette en titane ajoutent un peu de texture, tandis que le bracelet en silicone inclus est ventilé pour une meilleure respirabilité et comporte un petit mécanisme de pression qui facilite son ajustement. C'est un choix polyvalent excellent qui convient à la plupart des activités.

La robustesse est intégrée grâce à un boîtier renforcé en polyamide à fibre de verre et un verre en cristal de saphir protégeant l'affichage délicat en dessous. Lors des tests, elle a bien résisté, éliminant facilement les rayures et les coups. L'ensemble est ergonomique et facile à utiliser pendant les séances d'entraînement. L'interaction avec la Suunto Race se fait soit par toucher et glisser sur l'écran, soit par l'utilisation des boutons disposés à la manière d'un chronographe sur le côté droit.

Le bouton du milieu est une "couronne numérique" qui peut être utilisée pour naviguer rapidement dans les menus ou pour zoomer sur les cartes. Pensez-y comme à une sorte de configuration lite de l'Apple Watch Ultra, tandis qu'un appui long sur les boutons du haut ou du bas donne accès à divers raccourcis vers les menus.

Score du design : 4/5

Test de la Suunto Race : fonctionnalités

Montre Suunto Race et ses trois boutons latéraux

(Image credit: Future)
  • GPS précis
  • VRC et informations sur la récupération
  • Pas de paiement NFC

D'une manière générale, il y a beaucoup de choses à aimer dans l'ensemble des fonctionnalités proposées ici. Vous pouvez contrôler la musique diffusée sur votre téléphone avec la montre et recevoir des notifications lorsque vous recevez un appel. Vous pouvez faire plus de choses avec les appareils Android qu'avec Apple, comme envoyer des réponses prédéfinies aux messages entrants depuis la montre.

La montre est dotée d'une série complète de capteurs, désormais omniprésents sur les appareils de fitness, qui vont de la mesure de la fréquence cardiaque au poignet à un altimètre et un gyroscope qui lui permettent de savoir exactement quand vous vous déplacez.

Mode sport de la montre Suunto Race

(Image credit: Future)

Il y a le suivi du sommeil, un GPS précis grâce à la compatibilité avec cinq systèmes de satellites, et les choses évidentes, comme le suivi des pas, le tout soigneusement intégré à l'appareil relativement petit que vous portez au poignet.

Dès que vous ajoutez un logiciel au mélange, vous commencez à vous plonger dans des choses telles que la variabilité de la fréquence cardiaque, la détection des cycles de sommeil et l'état de stress et de récupération délivré directement sur le cadran AMOLED de la montre. La Garmin Forerunner 265 et la Garmin Venu 3, moins chères, se distinguent par des offres lifestyle telles que Garmin Pay, qui permet de synchroniser les cartes bancaires avec la montre et d'effectuer des paiements à partir du poignet. Garmin propose également des séances d'entraînement guidées, accompagnées de guides d'exercices animés sur certains modèles.

En ce qui concerne les fonctionnalités, d'autres montres comme la Polar Vantage V3 sont dotées d'un ensemble d'équipements de biodétection très avancés qui permettent d'obtenir une fréquence cardiaque exceptionnellement précise à partir du poignet. Pour l'instant, Suunto n'est pas tout à fait à la hauteur. 

Score pour les fonctionnalités : 3,5/5

Test de la Suunto Race : Performance

Montre Suunto Race et application mobile

(Image credit: Future)

La configuration initiale de la montre est simple. Il suffit de télécharger l'application smartphone accompagnatrice, de renseigner quelques informations personnelles et de commencer à l'utiliser.

Cependant, si vous souhaitez naviguer depuis le poignet, vous devez d'abord télécharger des cartes hors ligne sur votre téléphone, puis sur la montre. Ce processus est extrêmement lent et ennuyeux en comparaison avec quelque chose comme le Garmin Epix Pro, mais vital si vous souhaitez voir une carte apparaître lors de vos sorties de course, de vélo ou de marche. Heureusement, une fois installées, elles sont superbes et très faciles à parcourir.

Concernant l'exercice, plus de 95 profils couvrent le spectre complet des sports et entraînements, chaque profil ajustant l'écran AMOLED pour afficher les statistiques les plus importantes pour chaque activité. Bien sûr, vous pouvez plonger dans les paramètres et modifier tout cela pour voir ce qui est le plus important pour vous.

Pour les profils spécifiques, cette montre semble principalement conçue pour la course à pied, le cyclisme et la natation, mais n'est-ce pas le cas de toutes ? La profondeur des données pour chacune de ces activités est impressionnante, avec la capacité de détecter automatiquement les segments dans un triathlon et même de reconnaître différents styles de nage et d'enregistrer les statistiques pour chacun.

Concernant la course à pied, la montre offre une puissance de course basée sur le poignet, tandis que les cyclistes peuvent ajouter des capteurs de puissance Bluetooth (et des ceintures de fréquence cardiaque) rapidement et facilement. Cependant, il est seulement possible d'ajouter un capteur de chaque type, ce qui pourrait frustrer les cyclistes en salle ardents ou les triathlètes, qui pourraient vouloir des options à la fois pour la fréquence cardiaque et la puissance.

Au sein de l'application, vous pouvez créer des entraînements structurés ou intégrer des services existants, tels que Strava, Adidas Running ou Training Peaks, si ceux-ci correspondent à vos méthodes d'entraînement préférées.

Mode course de la montre Suunto Race

(Image credit: Future)

Il semble que Garmin offre davantage dans son écosystème, avec un nombre de plans d'entraînement disponibles pour vous aider à courir un 5K ou même un marathon, accompagnés de conseils sur la préparation, le repos et la récupération.

Certes, Race intègre Suunto Coach, qui approfondit des aspects tels que la Charge d'Entraînement Chronique (son indicateur de votre condition physique globale), ainsi qu'un aperçu de l'équilibre du stress d'entraînement. Cela prend en compte la variabilité de la fréquence cardiaque (VFC) et la qualité du sommeil comme facteurs de votre préparation globale à l'entraînement.

Comme avec de nombreuses montres intelligentes dédiées au fitness, il faut du temps pour que ces informations s'accumulent et la Suunto Race ne fait que s'améliorer au fur et à mesure que vous la portez. Mais, comme beaucoup de ses concurrents, elle tend à favoriser les activités cardio et d'endurance, plutôt que l'entraînement de force.

Lors des tests, il a été constaté que le travail de force en salle de sport perturbait le suivi de la fréquence cardiaque basé sur le poignet, qui s'était déjà avéré peu précis lors de quelques courses et séances de vélo test. Avec une Apple Watch Ultra 2 attachée à l'autre poignet et connectée à une ceinture HRM, il a été noté que la Suunto était lente à réagir et souvent décalée de quelques bpm à la plupart des points.

De même, l'ensemble du système d'exploitation semble lent et encombré, régulièrement déconcerté par trop d'entrées rapides. Il y a un retard notable lors du passage d'un écran de menu à l'autre et des hésitations lors du soulèvement de la montre pour activer l'écran. Vous pouvez désactiver cette fonction, mais cela affecte ensuite la durée de vie de la batterie.

Heureusement, l'autonomie de la batterie est absolument massive, avec un énorme 26 jours en mode montre, 12 jours avec un suivi 24/7 et des notifications intelligentes. Le minimum absolu que vous obtiendrez est de 40 heures avec le GPS activé à plein régime, mais c'est un seul entraînement massif.

En réalité, il a été possible de tirer environ une semaine de batterie en la portant constamment (y compris au lit), en s'entraînant trois ou quatre fois par semaine pendant environ une heure et en l'utilisant occasionnellement pour naviguer lors d'une promenade le week-end.

Score de performance : 3/5

Test de la Suunto Race : carte des scores

Mode triathlon de la montre Suunto Race

(Image credit: Future)
Swipe to scroll horizontally
AttributsNotesScores
PrixElle est légèrement inférieure à celle de ses plus proches rivaux.5/5
Design et affichage Un aspect net, mais un peu lent4/5
FonctionnalitésElle couvre la plupart des bases mais pourrait être plus complète3.5/5
Performance Pas la plus réactive3/5

Suunto Race : Faut-il l'acheter ?

Achetez-la si...

Vous voulez un prix abordable
La Suunto Race fait la plupart des choses que ses concurrentes les plus proches (et souvent plus chères) peuvent faire, mais avec des économies significatives.

Vous voulez un écran super lumineux et une grande autonomie de batterie
La Suunto Race offre un écran AMOLED graphiquement très net.

Vous voulez une grande autonomie
La Suunto Race dispose d'une excellente autonomie, qui lui permettra de tenir un week-end et plus d'aventures GPS. 

Ne l'achetez pas si...

Vous avez besoin d'une précision supérieure de la fréquence cardiaque
Le capteur optique de la Suunto Race n'est pas le meilleur, et sa précision a été assez irrégulière lors de divers entraînements.

Vous avez besoin de rapidité
L'interface utilisateur de Suunto n'est pas des plus agréables et peut avoir tendance à ralentir lorsqu'elle est encombrée de trop nombreuses commandes rapides.

Suunto Race : Considérer également

Swipe to scroll horizontally
ComposantsSuunto RaceGarmin Forerunner 265Apple Watch Ultra 2
Dimensions49 x 49 x 13.3 mm46.1 x 46.1 x 12.9 mm49 x 41 x 14 mm
Poids69 g47 g61 g
Boîtier et lunettePolyamide renforcé de fibres de verre, titane Grade 5Polymère renforcé par des fibresTitane
Affichage AMOLED 466 x 466 pxAMOLED 416 x 416 px, verre Gorilla CorningÉcran OLED Retina 502 x 410 px en poly-silicium toujours allumé
Autonomie de la batterie26 jours, 40 heures (GPS) 13 jours, 20 heures GPS36 heures
ConnectivitéBluetoothBluetooth, ANT+, Wi-FiBluetooth 5.3, Wi-Fi, LTE
Résistance à l'eauJusqu'à 100 mJusqu'à 50mWR100 (étanche à la plongée)
Image

Garmin Forerunner 265

Probablement la meilleure montre de course à pied pour la plupart des gens.

<a href="https://www.techradar.com/reviews/garmin-forerunner-265s-review" data-link-merchant="techradar.com"">Lire notre avis complet [en anglais]

Image

Apple Watch Ultra 2

La meilleure smartwatch de notre liste. 

<a href="https://global.techradar.com/fr-fr/health-fitness/smartwatches/test-apple-watch-ultra-2-lecran-le-plus-performant-de-lhistoire-de-la-smartwatch" data-link-merchant="global.techradar.com"">Lire notre avis complet

Adrien Bar Hiyé
Senior Editor

Quand je ne suis pas en train de plonger dans le monde fascinant de la finance et des nouvelles technologies, vous me trouverez probablement en train de parcourir le globe ou de conquérir de nouveaux mondes virtuels sur ma console de jeux.

Avec la contribution de