Skip to main content

Le nouveau MacBook d'Apple avec processeur ARM pourrait arriver en novembre

MacBook 2020
(Crédit photo: Future)

Le premier Mac d'Apple doté d'un processeur ARM sera un ordinateur portable, et il sera lancé en novembre, selon la rumeur la plus récente. Nous devons celle-ci à Mark Gurman, un célèbre leaker relayé par Bloomberg. Nous devrions nous préparer donc à une autre inauguration exceptionnelle propulsée par la firme de Cupertino, à peine un mois après celle des iPhone 12 et deux suite à la sortie des Apple Watch 6, Apple Watch SE et iPad 10.2.

Attention toutefois à bien considérer cette spéculation avec un minimum de recul, Gurman ayant déjà avancé l’introduction du Mac ARM en octobre, par le passé. Un retard qui pourrait, ceci dit, s’expliquer par le calendrier embouteillé de la marque sur ce troisième trimestre 2020.

Des bruits de couloir contradictoires

En outre, si notre leaker avance que le premier modèle Apple ARM sera un ordinateur portable, il ne peut en dire plus sur la gamme concernée. Qui ouvrira la marche entre le MacBook Pro, le MacBook Air, ou le retour du MacBook 12 pouces ? Découvrira-t-on plutôt une combinaison des appareils susmentionnés ?

Apple a, bien sûr, promis de livrer un Mac équipé de puces ARM avant la fin de l'année 2020, bien que les rumeurs concernant la production de ces ordinateurs laissent entendre que la progression de la pandémie mondiale risquerait d’entraîner un retard jusqu'en 2021. Cependant, nous avons également lu quelques hypothèses avancées sur l’arrivée dudit MacBook en novembre, en soutien des dires de Gurman.

Un autre poids lourd des prévisions Apple, l'analyste Ming-Chi Kuo, pense que nous verrons un MacBook Pro 13 pouces lancé en même temps qu'un MacBook Air, avec des processeurs ARM, au cours du dernier trimestre 2020.

Une ligne d'attaque évidente pour Apple est de produire un ordinateur portable très abordable, afin de mettre en avant l'avantage évident du passage d'Intel à ARM. Voir émerger le MacBook le moins cher depuis des années pourrait convaincre de nombreux utilisateurs Windows de passer le cap vers macOS.