Skip to main content

Premières impressions sur l’Apple Watch 6

Plus de couleurs, plus de capteurs, mais peut-on parler de nouvelle génération ?

Qu'est-ce qu'une prise en main ?
Apple Watch 6
(Image: © Future)

Nos impressions

Il est facile de sous-évaluer les quelques mises à jour de l'Apple Watch 6 en estimant qu'elles correspondent à la progression logique de la conception d’une montre connectée en 2020. Mais bien que les changements soient minimes, le passage de la Watch 5 à la Watch 6 apporte un vrai plus dans certains domaines et pourrait aussi offrir une meilleure durée de vie de la batterie.

Pour

  • Une puce plus puissante
  • Altimètre inclus
  • Nouvelle couleur rouge

Contre

  • Le capteur SpO2 a peu d’intérêt

Ce que vous lirez ci-dessous fait suite à une à une prise en main de quelques heures. Alors que nous testons toujours, à cette minute même, la nouvelle Apple Watch 6. Nous mettrons progressivement à jour cet article avec nos prochaines explorations, découvertes et impressions, pour finir par un examen complet.

La Watch 6 est une mise à niveau assez surprenante de la série de montres connectées Apple, dans le sens où, à l'extérieur, elle se distingue faiblement de la Watch 5 (ou même de la Watch 4). Les principales évolutions résident au cœur de la montre elle-même, avec l’ultime puce S6 plus puissante. Ce composant offre (théoriquement) une meilleure durée de vie de la batterie et un capteur inédit mesurant le taux de saturation en oxygène du sang (SpO2). Confirmant les velléités d’Apple de fournir à ses clients une vraie montre médicale.

Dans les surprises octroyées par la compagnie, nous comptons aussi un altimètre (qui aide à déterminer votre position « au pied près », selon Apple). Et puis un écran qui devient deux fois et demi plus lumineux sous le soleil. De sorte que vous ne manquerez jamais une notification lors d'une randonnée.

C'est aussi l'enfant prodige de watchOS 7, qui introduit le suivi des gestes barrières - comme le contrôle du lavage des mains -, le suivi du sommeil et un nombre incroyable de thèmes pour personnaliser au maximum votre montre. Nous retenons aussi la possibilité (légèrement effrayante) de voir votre propre visage Memoji vous faire des clins d’œil depuis votre poignet.

Date de sortie et prix de l’Apple Watch 6

Le lancement officiel de l’Apple Watch 6 a été fixé au vendredi 18 septembre. Les plus impatients ont pu précommander celle-ci depuis l’Apple Event 2020 qui a introduit la smartwatch le 15 septembre dernier.

Le prix de départ de la Watch 6 est de 429 €, contre lesquels vous obtiendrez le modèle 40 mm. Si vous préférez la variante plus grande de 44 mm, il vous faudra débourser 509 €. Viennent s’ajouter enfin les options GPS et cellulaire : comptez 579 € (pour la version 40 mm) ou 609 € (relatifs à la 44 mm).

Les amateurs de luxe apprécieront l’édition Watch 6 Hermès, habillée au logo de la marque, avec un boitier en acier inoxydable argent et le bracelet Double Tour Attelage en cuir. Le tout pour la modique somme de 1 479 €, minimum.

A noter que l’Apple Watch 6 standard est commercialisée 20 € moins chère que la Watch 5 en septembre 2019 et 40 € plus économique que la Watch 4 il y a deux ans.

Apple Watch 6 : une montre santé ?

Apple Watch 6

(Image credit: Future)

La principale amélioration de la Series 6 est l’intégration du capteur SpO2 ou « d'oxygène sanguin », qui peut surveiller la quantité d'oxygène pompée dans vos cellules sanguines et donner une indication sur tout problème médical sous-jacent (si, par exemple, vos poumons ne fonctionnent pas aussi bien qu'ils le devraient). Il peut aussi vous alerter sur quelques facteurs environnementaux, vous indiquant par exemple les endroits où l’air se raréfie - ce qui a un effet direct sur votre système respiratoire.

L’évaluation de votre taux d’oxygène dans le sang est très simple à relever, sans connaissance médicale aucune. Il vous suffit d’ouvrir l’application « Oxygène sanguin » dédiée, puis de garder votre poignet immobile pendant 15 secondes. L’application procède au décompte et vous délivre une analyse du pourcentage d'oxygène dans votre sang. L'application vous indique ainsi s’il s’agit d’un « bon résultat » (entre 95 et 100%, tous les signaux sont au vert). Apple souligne, par prudence, que cette application ne peut être utilisée dans un cadre médical, ce qui diminue quelque peu la confiance qu'on lui accorde.

La communication d'Apple à ce sujet est très claire : la Watch 6 ne s’avère en aucun cas destinée à diagnostiquer une maladie respiratoire (qui inclurait le Covid-19) et n’exempte pas la consultation d’un médecin.

« Les mesures de l'application Oxygène sanguin ne sont pas destinées à apporter un avis médical ou un autodiagnostic. Elles servent uniquement des objectifs de remise en forme et de bien-être. Si vous avez des questions sur votre état général, consultez un professionnel de la santé », avertit Apple sur la fiche produit de la Watch 6.

Précisons, pour notre part, que l’application « Oxygène sanguin » fonctionne parfaitement. Bien que la plupart des mesures ne seront pas utilisées, parce que l’occasion s’y prête rarement. Le capteur peut se montrer pratique au cours d’une randonnée en haute altitude ou si vous avez des raisons de vous inquiéter de votre fréquence respiratoire (comme être sujet aux crises d’asthme ou à des apnées du sommeil). Néanmoins, même dans ces cas spécifiques, vous disposez généralement d’un oxymètre de pouls conventionné à portée de main.

Apple Watch 6

(Image credit: Future)

Afin de pousser l’application dans ses retranchements, nous sommes partis courir un kilomètre, enchainant les montées et descentes sur de grosses inclinaisons - ce qui a aussi permis de tester les capacités de l’altimètre du Watch 6. Nous avons noté un niveau de saturation de 98% au début, et de 96% à la fin (voir illustration ci-dessus). Un manque de fluctuation qui a de quoi intriguer.

En bref, nous avons l'impression que c'est la dernière fois que nous utiliserons cette fonction, à moins que nous ne fassions un trekking en montagne. Peut-être que l'évaluer pendant les phases de sommeil nous donnera des données plus intéressantes. Mais étant donné qu'Apple ne vous donnera aucune information sur des spécificités médicales comme l'apnée du sommeil, il est difficile de voir le vrai bénéfice ici.

L'altimètre, de son côté, répond efficacement à nos premiers tests. Il a toujours indiqué les changements d’altitude - de 15 m - pendant que nous escaladions et dévalions des pentes. L’Apple Watch 6 et l’Apple Watch SE, attachées à nos poignets, concordaient toutes deux sur l'altitude. Un bon point pour la précision des dernières montres de la firme de Cupertino.

Design et écran de l’Apple Watch 6

La ligne esthétique de l'Apple Watch n’a jamais bougé depuis la Series 4, avec un choix à faire entre deux modèles (40 mm ou 44 mm) correspondant aux tailles de poignet les plus prisées. L’écran, lui, s’est élargi agréablement depuis celui, discret, de la Watch 3.

Nous retrouvons en outre les bords incurvés, la bague numérique et le bouton d’allumage dans leur disposition classique, avec une double sensation d’élégance et d’efficacité lorsque vous les faites tourner ou que vous les poussez. Le petit moteur taptic - qui « tape » sur votre poignet lorsqu'une notification arrive - est toujours la meilleure ressource pour attirer votre attention. Le remplacement du bracelet manque encore de fluidité, mais après sept générations, nous commençons à nous y habituer.

Un pari d’Apple que nous tenons à saluer est l'ajout de la couleur rouge. Un choix frappant et bien distinctif qui enrichit la collection Apple Watch. Plusieurs autres coloris sont proposés pour l'Apple Watch 6 : un boîtier bleu en aluminium, une version or en acier inoxydable, une variante noire en graphite - mais le rouge est définitivement notre favori.

L'écran évolue aussi - il embarque la technologie OLED que nous connaissons depuis des années, mais Apple renforce l’option « toujours allumé » (always on) de la Watch 5, avec une luminosité revue à la hausse pour consulter avec plus de netteté l’heure et les notifications de votre montre. Particulièrement en plein soleil, où la luminosité est censée s’amplifier (2,5 fois plus que le réglage par défaut). Lors de nos rapides essais, nous n’avons constaté aucune différence notable de luminosité, ou alors très brève et peu concluante.

Comparé à la nouvelle Apple Watch SE, où vous devez encore tapoter ou relever légèrement le poignet pour obtenir ces informations, la Watch 6 fait figure de compagnon premium. Cependant, cela a aussi été dommageable pour le niveau d’autonomie de la Watch 5, nous espérons donc qu'Apple a amélioré ce défaut - et nous ne manquerons pas de le spécifier de notre test complet à venir.

Pour conclure…

Apple Watch 6

(Image credit: Apple)

L'Apple Watch 6 est une légère amélioration par rapport à l'Apple Watch 5, qui elle-même rehaussait timidement l'Apple Watch 4. Alors que le modèle de l'année dernière était équipé d'un écran toujours actif, l'altimètre et le capteur d'oxygène sanguin de la Watch 6 ne semblent pas offrir beaucoup de nouveautés par rapport au modèle précédent.

Pour un utilisateur qui s'inquiète un peu de son rythme respiratoire, un lieu de plus en plus commun en cette période prolongée de pandémie mondiale, la Watch 6 peut fournir des informations pertinentes. Sinon, cette nouvelle capacité ressemble davantage à un gadget facultatif qu’à un atout indispensable pour monitorer votre santé.

La Watch 6 d'Apple reste une montre connectée haut de gamme. Qui sera sublimé par son écran « toujours actif » mis à niveau - et ce à condition que la batterie ait elle aussi bénéficié d’une optimisation. Nous pourrions même parler d’un impératif, car Apple ne distribue plus la Watch Series 5, son seul autre modèle doté de cette fonction. Ajoutons qu’outre les couleurs attrayantes de l’édition 2020, notre premier aperçu ne lui a rien trouvé de singulier et qui puisse nous enthousiasmer par rapport à la Watch 5 de l'année dernière.

Qu'est-ce qu'une prise en main ?

Nos prises en main reflètent les premières impressions du journaliste sur un produit, après l'avoir utilisé pendant quelques minutes ou quelques heures. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un test approfondi, cela nous permet de vous donner une idée sur sa prise en main et sur ses usages, même si ce n'est qu'une vision embryonnaire. Pour plus d'informations, voir notre page Garantie sur les tests TechRadar .