Skip to main content

Test de l’Apple Watch 6

Plus de couleurs, plus de capteurs, mais peut-on parler de nouvelle génération ?

Apple Watch 6
(Image: © Future)

Notre verdict

Il est facile de sous-évaluer les quelques mises à jour de l'Apple Watch 6 en estimant qu'elles correspondent à la progression logique de la conception d’une montre connectée en 2020. Mais bien que les changements soient minimes, le passage de la Watch 5 à la Watch 6 apporte un vrai plus sur certaines fonctionnalités santé. Reste le suivi du sommeil ou la durée de vie de la batterie qu'il conviendrait de mieux maîtriser.

Pour

  • Une puce plus puissante
  • Affichage permanent
  • Nouvelle couleur rouge

Contre

  • Le capteur SpO2 a encore peu d’intérêt
  • Le suivi du sommeil peu détaillé

La Watch 6 est une mise à niveau assez surprenante de la série de montres connectées Apple, dans le sens où, à l'extérieur, elle se distingue faiblement de la Watch 5 (ou même de la Watch 4). Les principales évolutions résident au cœur de la montre elle-même, avec l’ultime puce S6 plus puissante. Ce composant offre (théoriquement) une meilleure durée de vie de la batterie et un capteur inédit mesurant le taux de saturation en oxygène du sang (SpO2). Confirmant les velléités d’Apple de fournir à ses clients une vraie montre médicale.

Dans les surprises octroyées par la compagnie, nous comptons aussi un altimètre (qui aide à déterminer votre position « au pied près », selon Apple). Et puis un écran qui devient deux fois et demi plus lumineux sous le soleil. De sorte que vous ne manquerez jamais une notification lors d'une randonnée.

C'est aussi l'enfant prodige de watchOS 7, qui introduit le suivi des gestes barrières - comme le contrôle du lavage des mains -, le suivi du sommeil et un nombre incroyable de thèmes pour personnaliser au maximum votre montre. Nous retenons aussi la possibilité (légèrement effrayante) de voir votre propre visage Memoji vous faire des clins d’œil depuis votre poignet.

Date de sortie et prix de l’Apple Watch 6

Le lancement officiel de l’Apple Watch 6 a été fixé au vendredi 18 septembre. Les plus impatients ont pu précommander celle-ci depuis l’Apple Event 2020 qui a introduit la smartwatch le 15 septembre dernier.

Le prix de départ de la Watch 6 est de 429 €, contre lesquels vous obtiendrez le modèle 40 mm. Si vous préférez la variante plus grande de 44 mm, il vous faudra débourser 509 €. Viennent s’ajouter enfin les options GPS et cellulaire : comptez 579 € (pour la version 40 mm) ou 609 € (relatifs à la 44 mm).

Les amateurs de luxe apprécieront l’édition Watch 6 Hermès, habillée au logo de la marque, avec un boitier en acier inoxydable argent et le bracelet Double Tour Attelage en cuir. Le tout pour la modique somme de 1 479 €, minimum.

A noter que l’Apple Watch 6 standard est commercialisée 20 € moins chère que la Watch 5 en septembre 2019 et 40 € plus économique que la Watch 4 il y a deux ans.

Apple Watch 6 : une montre santé ?

Apple Watch 6

(Image credit: Future)

La principale amélioration de la Series 6 est l’intégration du capteur SpO2 ou « d'oxygène sanguin », qui peut surveiller la quantité d'oxygène pompée dans vos cellules sanguines et donner une indication sur tout problème médical sous-jacent (si, par exemple, vos poumons ne fonctionnent pas aussi bien qu'ils le devraient). Il peut aussi vous alerter sur quelques facteurs environnementaux, vous indiquant par exemple les endroits où l’air se raréfie - ce qui a un effet direct sur votre système respiratoire.

L’évaluation de votre taux d’oxygène dans le sang est très simple à relever, sans connaissance médicale aucune. Il vous suffit d’ouvrir l’application « Oxygène sanguin » dédiée, puis de garder votre poignet immobile pendant 15 secondes. L’application procède au décompte et vous délivre une analyse du pourcentage d'oxygène dans votre sang. L'application vous indique ainsi s’il s’agit d’un « bon résultat » (entre 95 et 100%, tous les signaux sont au vert). Apple souligne, par prudence, que cette application ne peut être utilisée dans un cadre médical, ce qui diminue quelque peu la confiance qu'on lui accorde.

La communication d'Apple à ce sujet est très claire : la Watch 6 ne s’avère en aucun cas destinée à diagnostiquer une maladie respiratoire (qui inclurait le Covid-19) et n’exempte pas la consultation d’un médecin.

« Les mesures de l'application Oxygène sanguin ne sont pas destinées à apporter un avis médical ou un autodiagnostic. Elles servent uniquement des objectifs de remise en forme et de bien-être. Si vous avez des questions sur votre état général, consultez un professionnel de la santé », avertit Apple sur la fiche produit de la Watch 6.

Précisons, pour notre part, que l’application « Oxygène sanguin » fonctionne parfaitement. Bien que la plupart des mesures ne seront pas utilisées, parce que l’occasion s’y prête rarement. Le capteur peut se montrer pratique au cours d’une randonnée en haute altitude ou si vous avez des raisons de vous inquiéter de votre fréquence respiratoire (comme être sujet aux crises d’asthme ou à des apnées du sommeil). Néanmoins, même dans ces cas spécifiques, vous disposez généralement d’un oxymètre de pouls conventionné à portée de main.

Apple Watch 6

(Image credit: Future)

Afin de pousser l’application dans ses retranchements, nous sommes partis courir un kilomètre, enchainant les montées et descentes sur de grosses inclinaisons - ce qui a aussi permis de tester les capacités de l’altimètre du Watch 6. Nous avons noté un niveau de saturation de 98% au début, et de 96% à la fin (voir illustration ci-dessus). Un manque de fluctuation qui a de quoi intriguer.

En bref, nous avons l'impression que c'est la dernière fois que nous utiliserons cette fonction, à moins que nous ne fassions un trekking en montagne. Peut-être que l'évaluer pendant les phases de sommeil nous donnera des données plus intéressantes. Mais étant donné qu'Apple ne vous donnera aucune information sur des spécificités médicales comme l'apnée du sommeil, il est difficile de voir le vrai bénéfice ici.

L'altimètre, de son côté, répond efficacement à nos premiers tests. Il a toujours indiqué les changements d’altitude - de 15 m - pendant que nous escaladions et dévalions des pentes. L’Apple Watch 6 et l’Apple Watch SE, attachées à nos poignets, concordaient toutes deux sur l'altitude. Un bon point pour la précision des dernières montres de la firme de Cupertino.

Design et écran de l’Apple Watch 6

La ligne esthétique de l'Apple Watch n’a jamais bougé depuis la Series 4, avec un choix à faire entre deux modèles (40 mm ou 44 mm) correspondant aux tailles de poignet les plus prisées. L’écran, lui, s’est élargi agréablement depuis celui, discret, de la Watch 3.

Nous retrouvons en outre les bords incurvés, la bague numérique et le bouton d’allumage dans leur disposition classique, avec une double sensation d’élégance et d’efficacité lorsque vous les faites tourner ou que vous les poussez. Le petit moteur taptic - qui « tape » sur votre poignet lorsqu'une notification arrive - est toujours la meilleure ressource pour attirer votre attention. Le remplacement du bracelet manque encore de fluidité, mais après sept générations, nous commençons à nous y habituer.

Un pari d’Apple que nous tenons à saluer est l'ajout de la couleur rouge. Un choix frappant et bien distinctif qui enrichit la collection Apple Watch. Plusieurs autres coloris sont proposés pour l'Apple Watch 6 : un boîtier bleu en aluminium, une version or en acier inoxydable, une variante noire en graphite - mais le rouge est définitivement notre favori.

L'écran évolue aussi - il embarque la technologie OLED que nous connaissons depuis des années, mais Apple renforce l’option « toujours allumé » (always on) de la Watch 5, avec une luminosité revue à la hausse pour consulter avec plus de netteté l’heure et les notifications de votre montre. Particulièrement en plein soleil, où la luminosité est censée s’amplifier (2,5 fois plus que le réglage par défaut). Lors de nos rapides essais, nous n’avons constaté aucune différence notable de luminosité, ou alors très brève et peu concluante.

Comparé à la nouvelle Apple Watch SE, où vous devez encore tapoter ou relever légèrement le poignet pour obtenir ces informations, la Watch 6 fait figure de compagnon premium. 

Apple Watch 6

(Image credit: TechRadar)

Autonomie de l’Apple Watch 6

Nous avons remarqué, l'an dernier, que l'ajout de l'affichage permanent avait un impact réel sur la durée de vie de la batterie. Et bien que le nouveau chipset S6 à l'intérieur de la Watch 6 ait définitivement amélioré la consommation énergétique, il n'a pas résolu certains problèmes clés.

Commençons par l'une des manies les plus étranges d'Apple : la société sous-représente constamment le niveau d’autonomie de sa gamme Watch. Depuis le tout premier modèle, la durée de vie de la batterie revendiquée a toujours été beaucoup trop avare - Apple garantit une journée d’utilisation continue, la Watch 6 peut tenir 18 heures en mode standard. C’est-à-dire avec Wi-Fi activé, consultation des applications principales et contrôle de vos playlists musicales.

Cependant, maintenant que WatchOS 7 vous permet de surveiller votre sommeil, vous avez vraiment besoin d'un appareil qui peut vous accompagner toute la nuit et qui conserve un pourcentage d’autonomie optimal au réveil. L'Apple Watch 6 peut à peu près gérer cela, mais vous devrez la charger assez tôt au matin - vous aurez donc besoin d’une fenêtre de chargement quotidienne bien précise.

Sur le plan positif, le chipset S6 de l'Apple Watch 6 est en effet le processeur le plus efficace qu'Apple ait jamais mis dans une smartwatch. Ici, l’écran toujours actif et la consultation du capteur SPO2 tire moins sur la batterie que nous ne l’aurions présumé.

La Watch 6 se charge également beaucoup plus rapidement que les modèles précédents - dans une comparaison côte à côte avec la Watch SE, la Watch 6 passe de 0% à 100% en 75 minutes, tandis que la Watch SE, avec l'ancienne puce S5, nécessite 100 minutes pour la même opération.

En utilisation standard, c'est-à-dire avec le capteur SPO2 actif et l'affichage permanent, la Watch 6 dure 20% moins longtemps que la Watch SE, dans les mêmes conditions de test. Avec tous les paramètres désactivés, vous obtiendrez une autonomie comparable à celle de l'Apple Watch SE, mais avec plus de longévité pendant les sessions d’entraînement ou celles d'écoute audio.

Et n'oubliez pas: il n'y a plus de chargeur dans la boîte (mais vous obtenez un câble).

Apple Watch 6

(Image credit: TechRadar)

Apple Watch 6 et WatchOS 7

L'Apple Watch 6 est la vitrine de la dernière version du système d'exploitation watchOS, mais les mises en garde habituelles s'appliquent: les mêmes fonctionnalités (à l'exception de la surveillance de l'oxygène sanguin) arrivent également sur la nouvelle Apple Watch SE et seront déployées sur toutes les montres connectées Apple, à partir de la Watch 3.

Cependant, nous souhaitons tester les performances de ces nouvelles fonctionnalités sur la Watch 6, pour voir à quel point l'appareil est optimisé spécifiquement pour elles. Trois d’entre elles illustrent plus que les autres cette mise à niveau.

Suivi du sommeil

C'est une fonctionnalité particulièrement bienvenue pour ceux qui ne quittent jamais leur montre, même pour dormir. Vous pouvez régler l'heure à laquelle vous allez vous coucher, l’écran devient alors monochrome et vous empêche de consulter vos dernières notifications pour vous assurer un sommeil le plus réparateur possible.

Le suivi du sommeil lui-même est très basique. Il se met en route au moment où vous entrez dans votre lit et posez votre téléphone. Dès lors, la durée de votre sommeil est calculée jusqu’au lever. Les données sont introduites dans l'application Santé, vous pourrez y surveiller l’évolution du temps de sommeil sur une période définie.

Il n'y a aucune information, en revanche, sur les temps de sommeil profond, sommeil léger ou sommeil paradoxal, ni aucune corrélation avec le suivi du stress. De ce fait, le suivi du sommeil devient rapidement une fonctionnalité standard, alors que nous attendions plus d'Apple ici.

L'écran de réveil est agréable, vous montrant la quantité de batterie restante et les prévisions météo de la journée.

Surveillance des gestes barrière

Le suivi du lavage de mains n’est pas une réponse à la pandémie de Covid-19 (légende urbaine !), mais sa présence sur l'Apple Watch 6 est utile pour assurer la bonne qualité de vos lavages / rinçages pendant 20 secondes minimum. C'est une fonctionnalité qui a commencé de façon assez erratique pour nous, mais en l'espace de quelques jours, elle est devenue plus précise.

Nous avons testé la fonction à la fois sur la Watch SE et la Watch 6 : entre l’ouverture du robinet et le rinçage des mains, nous comptons une disparité de cinq secondes entre les deux. En outre, si vous lavez vos mains vigoureusement alors que le robinet d’eau est fermé (ce qui est tout de même plus écologique), la montre mettra en pause le compte à rebours. Une drôle d’anomalie.

En toute honnêteté, ce type de manipulation semble aujourd’hui trop complexe, il faudra accomplir certains mouvements plutôt que d’autres pour satisfaire le capteur, tout en laissant l’eau couler - la montre détectant aussi le son du débit. Peut-être qu’une prochaine mise à jour corrigera cette austérité.

Traduction en temps réel

Les capacités de traduction de Siri sont également mises à jour sur l'Apple Watch 6, l’assistant s’avérant toutefois plus sensible que prévu et s’activant même lorsque vous ne parlez pas à votre montre.

Cependant, lancez une phrase aussi pointue que « Traduis moi en anglais J'ai un joli bouquet de noix de coco, toutes en rang bien droites, des grosses, des lilliputiennes, certaines aussi énormes que votre tête » et l'assistant vocal vous retournera rapidement la traduction ? Avec le bon accent, s’il vous plaît ! Siri peut tout traduire dans un large éventail de langues, dont le mandarin, l’allemand, l’italien et l’espagnol.

Apple Watch 6

(Image credit: TechRadar)

Une option que nous avons peu utilisée est le mode Talkie-walkie. Et pour cause, d’hilarante en phase de test, elle devient très vite irritante lorsque son usage devient régulier. Vous aurez l’impression de tomber en permanence sur le répondeur de vos correspondants. Frustrant.

Nous avons enfin jeté un œil au Watch App Store, pour vérifier s’il avait progressé depuis l'année dernière. À certains égards, il y a plus d'applications Apple Watch disponibles que jamais - mais l'écran d'ouverture de l'App Store sur la montre vous donne l'impression de traverser un désert. Il n'y a pas de catégories à l’intérieur desquelles naviguer, ni de longues listes de recommandations personnalisées, juste une courte liste d'options apparemment aléatoires. A quoi bon perdre quelques minutes sur un petit écran pour obtenir ce que l’on cherche en quelques secondes sur le grand de son iPhone ?

Faut-il acheter l'Apple Watch 6 ?

Apple Watch 6

(Image credit: TechRadar)

Achetez-la si...

Vous recherchez une montre connectée durable
Si vous savez que vous allez la conserver pendant quelques années, vous devriez toujours opter pour la version la plus moderne d’une Apple Watch - elle sera prise en charge plus longtemps, avec des mises à jour régulières, une durée de vie de la batterie plus optimale et une plus large gamme de fonctionnalités.

Vous aimez la couleur rouge
Nous savons que cela semble peu profond, mais la couleur rouge de l'Apple Watch 6 est vraiment sublime et unique - c'est assurément l’édition préférée que notre poignet ne quitte plus.

Vous vous inquiétez pour votre santé (ou celle des autres)
Attention : Apple ne veut pas que vous utilisiez la Watch 6 comme un appareil de surveillance médicale. Mais être en mesure de contrôler son rythme cardiaque régulièrement ou même son taux d’oxygène sanguin est utile. Avec des alertes envoyées à distance aux contacts que vous souhaiteriez prévenir en cas d’urgence.

Ne l'achetez pas si...

L’affichage permanent des notifications vous agace
C’est une spécificité de la Watch 5 et elle a été améliorée sur la Watch 6. Le mode toujours actif laisse votre écran vous envoyer des alertes à tout va. Si vous préférez un écran plus économe et moins invasif, optez pour la Watch 3 ou la Watch SE et économisez de l'argent.

Vous avez besoin d’une montre résolument sportive
Si vous utilisez une Apple Watch depuis un certain temps, vous savez que la série n’est pas idéale pour vous accompagner sur des sessions d’entraînement intensives. Déterminer les bonnes cadences, évaluer votre vitesse de pointe ou le temps de repos nécessaire n’entreront pas dans le cahier des charges de la Watch 6. Apple a besoin d’une Watch Pro, et vite !

Vous voulez des informations plus détaillées sur votre sommeil
Bien qu'il soit cool de pouvoir évaluer combien de temps vous dormez réellement chaque nuit, il est plus utile d’analyser la qualité de ce sommeil - et la Watch 6 n'offre pas cette fonction de manière native. Si vous avez besoin d'une application spécialisée pour suivre les différentes phases de sommeil, la Fitbit Sense vous conviendra davantage.