Skip to main content

Test du HTC Vive Focus 3

Réinventer la VR premium, le mal de mer en moins.

HTC Vive Focus 3
(Image: © Future)

Notre verdict

Le HTC Vive Focus 3, destiné aux entreprises, établit une nouvelle référence en matière de matériel VR tout-en-un, avec un design élégant et des spécifications alléchantes. Cependant, son étrange baisse de performances nous rappelle que l'équilibre entre puissance et accessibilité n'est pas chose aisée.

Pour

  • Bel écran
  • Installation facile
  • Léger et confortable

Contre

  • Onéreux
  • Performances inégales
  • Bruyant

Le Vive Focus 3 est le dernier casque de réalité virtuelle (VR) tout-en-un de HTC. Il succède au Vive Focus Plus, et il a tout pour plaire.

Sa fiche technique rivalise avec la précédente génération de casques VR pour PC, avec une résolution combinée de 5K sur les deux écrans, un taux de rafraîchissement de 90 Hz et un champ de vision (FOV) de 120 degrés. Et pourtant, comme son prédécesseur, le Vive Focus 3 s’impose par sa connectivité sans fil, le suivi et le calcul étant gérés à bord.

L'écran s’avère remarquablement net et les performances restent fluides, à l'exception de quelques baisses de régime ici et là. HTC a heureusement réussi à éliminer la latence visuelle donnant au mieux quelques vertiges, au pire la nausée. Un effet “mal de mer” qui a affligé l’ensemble des casques VR tout-en-un dans le passé.

Bien que le suivi de l'intérieur vers l'extérieur soit inférieur aux systèmes dits de phare (vous ne pouvez pas effectuer d'actions avec le contrôleur derrière votre dos, par exemple), vous obtenez le Vive Focus 3 à un prix bien plus raisonnable qu’à l’accoutumée. Tarif en contrepartie duquel nous disposons d’une plus grande portabilité, une prise en main simplifiée et un usage accessible à tous.

HTC Vive Focus 3

(Image credit: Future)

Le casque VR Vive Focus 3 est également agréable à l'œil. Grâce à son châssis léger et à son design soigneusement équilibré, il se révèle des plus confortables à porter pendant de longues périodes. Le joint facial et le rembourrage magnétiques sont également un excellent ajout, car ils permettent de nettoyer l’appareil sans difficulté et de remplacer tout aussi aisément certains composants.

Notez simplement qu'il vous faudra peut-être quelques tentatives préalables pour calibrer l’ajustement parfait, surtout si vous portez des lunettes. Si le casque n'est pas positionné de manière optimale, avec un écart inter-pupillaire (IPD) correct, vous risquez d'être confronté à un flou désagréable.

À première vue, on pourrait croire qu'il s'agit d'un rival du Quest 2, le casque autonome d'Oculus, mais ces deux produits visent des cibles totalement différentes. Le Quest est une rampe de lancement pour tous ceux qui cherchent à s'initier à la réalité virtuelle, alors que le nouveau casque de HTC est carrément destiné au marché professionnel. Si vous êtes à la recherche d'un casque de jeu, il vous faudra donc chercher ailleurs.

Prix et disponibilité du HTC Vive Focus 3

Le Vive Focus 3 n'est pas bon marché, mais ce n'est pas totalement inattendu étant donné qu'il s'agit d'un casque VR professionnel.

Cet appareil sera disponible à la vente à partir du 27 juin 2021, au prix de 1 416 €. Ce tarif comprend le casque, deux contrôleurs, un adaptateur secteur, un câble répartiteur et un chiffon de nettoyage pour conserver l'objectif intact. Les contrôleurs ne peuvent pas être achetés séparément à ce stade, ce qui pourrait devenir un problème en cas de casse.

Design du HTC Vive Focus 3

Il est difficile de faire en sorte que les casques de réalité virtuelle soient sveltes au moment de leur conception, néanmoins HTC réussit peu ou prou ce pari. Le Vive Focus 3 est certainement plus beau et léger que son prédécesseur.

Le châssis en alliage de magnésium noir est juste incurvé comme il se doit et épouse parfaitement le joint facial et le rembourrage en similicuir pour créer une esthétique professionnelle haut de gamme - l'antithèse du Focus Plus blanc porcelaine.

Specs

Ecran : 2,88 pouces Double LCD
Résolution : 2448 x 2448 pixels par œil (4896 x 2448 combiné)
Taux de rafraîchissement : 90 Hz
Processeur : Qualcomm Snapdragon XR2
FOV : 120 degrés
Tracking : Inside-out 6DOF tracking
IPD : 57-72mm
Batterie : 26,6 Wh
Audio : 2x haut-parleurs, microphones
Connectivité : 2x USB 3.2 Gen-1 Type C, Bluetooth 5.2, Wi-Fi 6

Le nouveau modèle est beaucoup plus léger que l'itération précédente (d'environ 20%), ce qui sera un soulagement pour tous ceux qui ont péniblement tenté de garder sur leur tête un casque VR fonctionnant sur batterie. Pourtant, malgré son poids, l'appareil semble également assez solide, vous pouvez donc le partager avec d’autres utilisateurs sans craindre l’usure ou l’impact d’un choc malencontreux. 

Cette construction légère permet au Focus 3 de rester confortable, y compris pendant de longues heures d’utilisation. HTC a également amélioré la répartition du poids pour éviter les tensions sur le cou, en plaçant la batterie derrière la tête pour contrebalancer.

Le problème le plus important que nous ayons rencontré est celui de l'ajustement, surtout pour les porteurs de lunettes. À moins que l’arceau et le rembourrage ne soient bien serrés mais aussi que l'IPD ne soit correctement réglé, vous allez être confronté à une vision floue parfois déconcertante. 

HTC Vive Focus 3

(Image credit: Future)

La durée de vie de la batterie peut en revanche devenir un obstacle à toute session marathon ; nous avons trouvé que le Focus 3 était à sec après quelques heures d'utilisation. Cependant, la facilité avec laquelle une nouvelle batterie peut s’incorporer facilite les changements rapides entre deux réunions. Dommage que le casque ne soit pas livré avec plusieurs batteries !

Le Focus 3 inclut une paire de nouvelles manettes infrarouges, qui suppriment le trackpad au profit d'un joystick et de boutons traditionnels. Le joystick en particulier est un ajout bienvenu, offrant une alternative plus familière à la téléportation comme moyen de se déplacer dans le monde virtuel.

Les manettes se veulent légères et confortables dans la main. Les différents boutons et gâchettes apparaissent assez tactiles et satisfaisants. La disposition des boutons et de la manette permet d’atteindre toutes les commandes intuitivement, contrairement au bouton latéral des manettes du Vive Pro, par exemple.

Les contrôleurs Focus 3 sont également rechargeables via USB-C, ce qui répond à une plainte fréquente de la précédente itération alimentée par des piles AAA.

HTC Vive Focus 3

(Image credit: Future)

Prise en main du HTC Vive Focus 3

En ce qui concerne son installation, le Vive Focus 3 apporte une véritable bouffée d'air frais, surtout si vous êtes habitué aux casques VR reliés à un PC.

Il n'y a pas besoin de se battre avec des câbles ou de monter des capteurs de suivi sur un mur ; il suffit de mettre le casque sur votre tête et de délimiter une zone d’activité. La seule chose dont vous devez vous souvenir est de vous assurer que le casque et les contrôleurs sont suffisamment chargés.

Il est un peu frustrant de devoir recalibrer le sol et de marquer à nouveau la zone d’activité chaque fois que vous utilisez le Focus 3, même si vous l’activez exactement au même endroit. Cependant, il ne s’agit pas d’un problème majeur.

Ce processus est également facilité par un mode "passthrough" qui permet d'obtenir un flux en direct au sein d’une pièce physique. Cela permet d'améliorer la précision des limites tracées et, par conséquent, de minimiser la probabilité d'une collision qui pourrait endommager le matériel, voire vous blesser. 

La plus grande zone d’activité possible à l'échelle de la pièce est de 7 x 7 m, tandis que le casque peut être utilisé en mode assis ou debout avec seulement 1 x 1 m d'espace libre.

Performances du HTC Vive Focus 3 

Bien que le Vive Focus 3 puisse gérer certains jeux assez confortablement (nous avons trouvé que le FPS multijoueur Hyper Dash se révélait assez agréable à l’emploi), HTC a été très clair dans ses ambitions concernant le nouveau casque.

Le Focus 3 est conçu spécifiquement pour combler le vide du marché en termes de casques VR professionnels accessibles et durables. Un casque VR qui peut de même offrir des performances de haut niveau pour des usages spécifiques en entreprise, à l’instar de la modélisation 3D.

Supportant une version personnalisée de la plateforme Qualcomm Snapdragon XR2, poussée à son maximum par un caloduc en cuivre de 15W et un ventilateur haute performance, le Focus 3 atteint des niveaux de performance et de fidélité assez étonnants pour un casque VR tout-en-un.

La résolution 5K (2448 x 2448 pixels par œil) et le taux de rafraîchissement de 90 Hz rendent l'expérience très fluide, tandis que le large FOV de 120 degrés délivre un environnement on ne peut plus naturel. La mise à niveau par rapport aux générations précédentes est peut-être plus perceptible lorsqu'il s'agit de lire un texte en petits caractères - ce qui s’avérait pratiquement impossible jusqu'à présent.

HTC Vive Focus 3

(Image credit: Future)

Il n'y a pas si longtemps, il était impensable qu'un casque VR décent puisse fonctionner sans fil et sans l'aide d'un PC haut de gamme. De ce fait, le Vive Focus 3 apporte un réel émerveillement. 

La principale mise en garde est que ce niveau de performances n'est pas maintenu à 100% du temps passé avec. Étrangement, nous avons rencontré des problèmes le plus souvent dans la zone d'accueil Virtual Reality System 2.0. Ici, nous avons été occasionnellement frappés par des baisses de framerate et des grésillements de l'écran, en particulier lorsque nous fermions une application.

Nous avons rencontré d'autres problèmes de performances lors de la diffusion de contenu sur un écran voisin, une fonctionnalité que les entreprises sont susceptibles d'employer pour animer des salons professionnels ou des sessions de formation. Si le flux demeure fluide la plupart du temps, il a également souffert d'un décalage assez flagrant à quelques occasions.

Le ronronnement du ventilateur génère en outre un bruit déconcertant lors de l'exécution de certaines applications, bien que ce soit moins un problème si vous faites passer le son par un casque audio secondaire. Si vous êtes un audiophile, cette approche est certainement recommandée, car les haut-parleurs intégrés sont prévisibles et manquent de basses.

Il est enfin intéressant de souligner que le contenu VR peut être diffusé sur le casque à partir d'un PC, pour les cas d'utilisation qui nécessitent une simulation approfondie. Toutefois, notre modèle d’évaluation n'a pas été configuré pour tester cette fonctionnalité.

HTC Vive Focus 3

(Image credit: Future)

Pour conclure...

Le Vive Focus 3 est un produit technologique indéniablement impressionnant qui résout bon nombre des problèmes ayant entravé les casques de réalité virtuelle depuis leur commercialisation. Il est léger et confortable, l'installation est aussi simple que rapide, l'écran s’avère magnifique.

Cela dit, nous avons été déçus de rencontrer des problèmes de performances ici et là, notamment sur l’écran d’accueil. Oui, HTC a fait beaucoup d'efforts pour améliorer la résolution et la fréquence d'images afin de minimiser les effets secondaires désagréables (comme les nausées et les maux de tête), mais les performances inégales sont une tache agaçante sur le cahier des charges.

Inévitablement, le prix élevé sera également un point de friction, réduisant son public à un sous-ensemble d'entreprises capables d’investir dans un tel matériel de pointe. Reste que pour des secteurs avancés tels que l'architecture ou la santé, qui pourraient trouver une utilité à un casque de haute qualité conçu pour un usage intensif, il n'y a rien qui puisse rivaliser avec le Vive Focus 3 à l'heure actuelle.

Joel Khalili

Joel Khalili is a Staff Writer working across both TechRadar Pro and ITProPortal. He's interested in receiving pitches around cybersecurity, data privacy, cloud, storage, internet infrastructure, mobile, 5G and blockchain.