Skip to main content

Windows 11 provoquerait des dommages critiques sur les PC non pris en charge

Le Microsoft Store sur Windows 11
(Crédit photo: Foxy burrow / Shutterstock / Microsoft)

Windows 11 est désormais disponible, mais uniquement pour les configurations PC répondant à des exigences rigoureuses. Pour autant, il reste possible de contourner cette limitation et d’installer le nouveau système d’exploitation de Microsoft sur une machine non conforme. L’éditeur ne le nie pas, mais vous prévient : cette opération s’effectuera à vos risques et périls. Ou du moins ceux de votre ordinateur.

Maintenant que son nouveau système d'exploitation est sorti, Microsoft n’hésite pas à diffuser un pop-up d'avertissement aux utilisateurs audacieux qui entreprendraient une procédure d’installation sans répondre aux spécifications minimales requises. La société met en garde contre des dommages matériels éventuels et surtout l’impossibilité de télécharger et d’installer des mises à jour Windows 11 à terme. Y compris les correctifs de sécurité cruciaux, ceux qui éliminent toutes les vulnérabilités et découvertes. Une mauvaise nouvelle en soi.

Consultez la pop-up en question :

pop-up d'avertissement Windows 11

(Image credit: Microsoft)

Comme vous pouvez le constater, en plus de manquer des mises à jour vitales, la pop-up indique clairement que l'installation de Windows 11 sur un PC non pris en charge peut entraîner des problèmes de compatibilité et, de ce fait, des "dommages" qui ne seront pas couverts par la garantie du fabricant. 

Microsoft explicite les conséquences d’une telle décision : "Votre appareil peut présenter des dysfonctionnements en raison de ces problèmes de compatibilité. Les appareils qui ne répondent pas aux exigences système ne seront plus garantis et ne recevront plus de mises à jour, dont les mises à jour de sécurité.


Expliquer clairement les risques encourus

La société redouble de précaution depuis le lancement de la version bêta de Windows 11 et joue très clairement la carte de la prévention. La mention des garanties rompues et de "dommages" potentiels est révélatrice de sa volonté, ici, de dissuader les quelques curieux et aventuriers qui se risqueraient à une installation trop rapide et sommaire.

Il est certain que nous tiendrons compte de ces points de prudence, en particulier dans les premiers stades du déploiement de Windows 11 fraîchement lancé hier. En toute transparence, nous recommandons de ne pas l'installer sur un PC pour le moment. Il demeure toujours préférable de voir les premiers adoptants d’une technologie remonter les erreurs les plus communes et d’attendre leur résolution, avant de se lancer à son tour.

Si votre appareil ne peut télécharger et installer Windows 11 tout de suite, ne vous inquiétez pas. Il n’y a aucune urgence à passer immédiatement sur le nouvel OS. Vous pouvez utiliser Windows 10 en toute sécurité pour quatre ans encore, le support de ce système d’exploitation perdurant jusqu’en 2025. À ce moment seulement, vous pourriez bien avoir besoin d'une mise à niveau matérielle.

Darren is a freelancer writing news and features for TechRadar (and occasionally T3) across a broad range of computing topics including CPUs, GPUs, various other hardware, VPNs, antivirus and more. He has written about tech for the best part of three decades, and writes books in his spare time (his debut novel - 'I Know What You Did Last Supper' - was published by Hachette UK in 2013).