Skip to main content

Windows 365 est désormais disponible - combien coûte ce nouveau service idéal pour les télétravailleurs ?

PC dans le cloud Windows 365
(Crédit photo: Microsoft)

Le nouveau service Windows 365 de Microsoft est désormais largement disponible, offrant aux clients une nouvelle façon d'utiliser Windows 10 et, bientôt, Windows 11.

Annoncé le mois dernier, le service de virtualisation permet aux utilisateurs d’activer un bureau Windows et les applications qui l'accompagnent sur n'importe lequel de leurs appareils (y compris ceux qui fonctionnent sous macOS, Linux ou Android) et depuis n'importe quel endroit.

À partir d'aujourd'hui, les entreprises peuvent commencer à déployer des PC dans le cloud Windows 365, qui sont facturés sur une base mensuelle par utilisateur. Microsoft avait gardé ses cartes sous la manche en ce qui concerne les prix. Les voici désormais tous révélés.

Quel coût pour les différentes options de configuration Windows 365 ?

Windows 365 est divisé en deux formules d'abonnement : Windows 365 Business et Windows 365 Entreprise. La première est conçue pour les entreprises de 300 employés ou moins, tandis que la seconde s'adresse aux plus grandes organisations, mais les deux partagent la même gamme de fonctionnalités.

Au total, il est possible de choisir entre douze configurations de PC dans le cloud Windows 365, chacune offrant un niveau de performance et de stockage différent.

L'abonnement le moins cher disponible propose 1 vCPU, 2 Go de RAM + 64 Go de stockage pour , et coûte 21,90 € par utilisateur et par mois. Cette formule est conçue pour les travailleurs de première ligne et les centres d'appels, ou pour les employés qui n'ont besoin que d'un accès à des logiciels de CRM légers.

À l'autre extrémité de l'échelle, les utilisateurs qui effectuent fréquemment des tâches informatiques lourdes (par exemple, les créatifs ou les ingénieurs logiciels) auront accès à une configuration équipée de 8 vCPU, avec 32 Go de RAM et 512 Go de stockage. Cette option coûtera aux entreprises 147,50 € par utilisateur et par mois.

Les prix et les options de configuration sont les mêmes pour Windows 365 Business et Entreprise. Toutefois, les grandes entreprises qui remplissent les conditions requises pour la branche Entreprise bénéficieront automatiquement d'une remise mensuelle de 3,70 € par PC dans le cloud.

Windows 365 Cloud PC

(Image credit: Microsoft)

Les clients de Windows 365 Business peuvent également bénéficier du rabais, mais doivent déjà être abonnés à Windows 10 Pro, la version centrée sur les entreprises du système d'exploitation actuel de Microsoft.

"La remise Windows Hybrid est disponible pour les clients qui possèdent des appareils avec des licences Windows 10 Pro valides. Chaque personne à qui est attribuée une licence Windows 365 Business avec une licence Windows Hybrid Benefit doit être l'utilisateur principal d'un appareil sous licence Windows 10 Pro, et cet appareil doit être son principal appareil de travail", explique la FAQ.

"Pour conserver votre tarif réduit, pendant toute période d'abonnement au cours de laquelle vous accédez au service Windows 365, vous devez également accéder au service depuis votre appareil sous licence Windows 10 Pro au moins une fois au cours de cette même période."

Il est également possible d'essayer gratuitement trois des différentes configurations (dont la plus puissante dispose de 4 vCPU, 16 Go de RAM et 256 Go de stockage) pour une période de 60 jours. Toutefois, la licence d'essai n'est disponible que pour un seul utilisateur par organisation.

Il n'est pas facile d'établir des comparaisons avec d'autres services du marché, car beaucoup sont facturés à l'usage, alors que Windows 365 intègre tout dans un tarif fixe. Néanmoins, la tarification de Microsoft semble être compétitive pour l'ensemble des options de configuration.

À titre d'exemple, Amazon propose un PC virtuel Windows dont les spécifications sont similaires à celles de la configuration Windows 365 la plus abordable de Microsoft pour 28 dollars (environ 23,50 €) par mois.


De nouvelles opportunités

Le nouveau service de virtualisation de Microsoft devrait ouvrir une série de nouvelles possibilités aux entreprises, du point de vue des coûts, de l'administration et de la productivité.

Au lieu d'héberger le système d'exploitation et les applications localement, ce qui absorbe les ressources de stockage et de calcul, Windows 365 diffuse toutes les applications, les données et les paramètres via le cloud, transformant ainsi votre machine en un client léger. En réduisant les exigences de performance du matériel lui-même, Windows 365 pourrait aider les entreprises à réduire les coûts globaux et à remplacer les dépenses d'investissement par des dépenses opérationnelles.

La vraie beauté du système, cependant, est que les entreprises ne sont pas enfermées dans une configuration de performance spécifique ; Windows 365 permet aux clients d'ajuster chaque déploiement de PC dans le cloud à la hausse ou à la baisse, en fonction des besoins de calcul et de stockage de chaque employé. Il est également facile d'ajouter et de supprimer des déploiements selon les fluctuations des besoins tout au long de l'année, avec un effet correspondant sur le coût.

Pour rendre la transition aussi simple que possible pour tout service informatique, les PC dans le cloud apparaîtront aux côtés des ordinateurs Windows physiques dans Microsoft Endpoint Manager et le processus de gestion des correctifs restera identique.

À l'avenir, il n'est pas difficile d'imaginer que Windows 365 s'ouvrira également aux particuliers, bien que Microsoft ait refusé de confirmer ou d'infirmer lorsqu'on l'a interrogé sur ce type de projet.

Joel Khalili

Joel Khalili is a Staff Writer working across both TechRadar Pro and ITProPortal. He's interested in receiving pitches around cybersecurity, data privacy, cloud, storage, internet infrastructure, mobile, 5G and blockchain.