Skip to main content

La production de 10 millions d’iPhones menacée par la pénurie de semi-conducteurs

iPhone 13 Pro
(Crédit photo: TechRadar)

Les livraisons d'iPhone 13 pourraient bien être sévèrement affectées par la pénurie mondiale de semi-conducteurs. Un nouveau rapport suggère qu'Apple a réduit ses attentes de production, la société envisagerait même de supprimer jusqu'à 10 millions d'unités de sa grille d’objectifs, en raison d'un manque alarmant de composants.

Alors que la pénurie actuelle de semi-conducteurs a déjà affecté les réapprovisionnements de PS5, d’automobiles ou de smartphones Android dans le monde, Apple semblait jusqu’ici tenir bon concernant les expéditions d'iPhone 13. La compagnie s'attendait à produire 90 millions d’appareils mobiles sur la fin de l’année (dont l'iPhone 13, l'iPhone 13 mini, l'iPhone 13 Pro et l'iPhone 13 Pro Max), mais ses fournisseurs Broadcom et Texas Instruments ont aujourd’hui du mal à fournir les composants nécessaires, selon des sources proches du dossier s’étant entretenues avec Bloomberg.

La production mondiale de semi-conducteurs priorise aujourd’hui des clients comme Nvidia, Sony ou Microsoft, dans le but de désengorger la demande colossale propre aux cartes graphiques Ampere et aux consoles next-gen. Ce nouveau rapport se montre toutefois pessimiste sur l'ampleur du problème : pour l'iPhone 13, Broadcom fournit les composants sans fil tandis que Texas Instruments se charge des composants de l’écran. Et ces fournisseurs ne seraient pas les seuls à lutter pour délivrer suffisamment de composants à Apple.

10 millions d'iPhones en moins peuvent-ils affecter la fin d’année d’Apple ?

10 millions d'iPhones disponibles en moins constitue une donnée qui peut sérieusement entamer les résultats d'Apple - avec une perte potentielle de 7,2 milliards de dollars générés par les futures ventes. 

Au cours des années passées, les mois suivant le lancement d'un nouvel iPhone enregistraient le volume de ventes le plus important de l'année : la fin de l'année 2020 a affiché un record de 65 milliards de dollars provenant des livraisons d'iPhones. Le cabinet d'études IDC a estimé qu'Apple a expédié 90,1 millions d'iPhones durant cette période (source : CNBC). 

Si Apple avait dû composer avec 10 millions d'iPhones en moins pendant ce même laps de temps, la société aurait présenté un recul commercial de 11%, soit une baisse des ventes de 7,2 milliards de dollars comme estimé plus haut. 

Cela ne reflète pas les ventes record d’iPhones tout au long de l'année fiscale 2021 : au premier trimestre 2021, elles ont augmenté de 18% (par rapport au premier trimestre 2020). Au troisième trimestre 2021, elles ont augmenté de près de 50% (par rapport aux ventes du troisième trimestre 2020). 

Des chiffres suggérant que tous les indicateurs sont au vert pour vivre une nouvelle année record de ventes d'iPhone pendant les fêtes de fin d’année. Tous les indicateurs sauf cette menace de 10 millions d'iPhones en moins dans les magasins ou en ligne. Et qui pourrait mettre à mal la plus grande période de ventes jamais enregistrée par Apple. 

Pour en savoir plus, nous devrons attendre l’exposé de Tim Cook et des autres dirigeants d'Apple lorsque la société annoncera ses résultats du quatrième trimestre 2021, le 28 octobre prochain.

David Lumb

David J Lumb is Mobile Editor, US for TechRadar, covering phones, tablets, and wearables. He still thinks the iPhone 4 is the best-looking smartphone ever made.