Skip to main content

Alder Lake n'est plus d'actualité : Intel annonce l'avènement d'une nouvelle ère de processeurs toujours plus rapides

Pat Gelsinger en pleine conférence Intel
(Crédit photo: Horacio Villalobos for Corbis/Getty Images)

Avant la sortie des processeurs Intel Alder Lake la semaine prochaine, le PDG d'Intel, Pat Gelsinger, promet qu'Intel va suivre - et même dépasser - la loi de Moore pour produire des processeurs plus rapides au cours de cette décennie, une course que les rivaux d'Intel ne pourront pas suivre.

On attribue à Gordon Moore, le légendaire fondateur d'Intel, la création de cette loi - un axiome industriel selon lequel le nombre de transistors pouvant tenir sur un processeur double environ tous les deux ans. Plus il y a de transistors sur une puce, plus elle est rapide et puissante. Toutefois, si la loi de Moore a été relativement respectée durant le dernier demi-siècle, elle arrive à ses limites depuis quelques années.

Les transistors se présentent aujourd’hui à une échelle si nanoscopique qu'il est devenu encore plus complexe de les réduire physiquement, ce qui suscite clairement la consternation dans un secteur habitué à des avancées rapides et transformatrices.

Il s’avère donc naturel que l'engagement de M. Gelsinger ait suscité l’attention considérable du marché. "La loi de Moore est toujours vivante", a déclaré M. Gelsinger, repris par PCWorld

"Aujourd'hui, nous prévoyons que nous allons maintenir ou même aller plus vite que la loi de Moore pour la prochaine décennie. Nous entrons dans une période de loi de Moore soutenue. Nous nous attendons même à infléchir la courbe plus rapidement qu'un doublement tous les deux ans. Et nous ne nous reposerons pas tant que le tableau périodique ne sera pas épuisé. En tant qu'intendants de la loi de Moore, nous nous acharnerons à innover avec magie".

De l’avis de M. Gelsinger, les nouvelles avancées dans la conception des transistors ont le potentiel de briser cette impasse et même d'accélérer le rythme de production. Alors que l'industrie des semi-conducteurs s'apprête à adopter la nouvelle lithographie EUV (Extreme Ultraviolet) qui permettra de graver davantage de transistors dans une puce en silicium, Intel va plus loin en adoptant l'EUV High-NA, une technique de lithographie plus avancée.

En outre, le modèle Foveros Omni d'Intel concède une expansion verticale de la puce, ce qui donnera plus d'espace horizontal que sur les puces actuelles.  


Intel veut reprendre une avance confortable

Après quelques années difficiles, Intel semble être dans une position de résurgence grâce à la sortie imminente de ses processeurs Alder Lake. La nouvelle conception des processeurs, qui repose sur l'architecture big.LITTLE mise au point par Arm, est un facteur de différenciation important par rapport à son grand rival AMD - qui ne devrait pas introduire cette innovation architecturale avant le lancement des processeurs Zen 5, voire des modèles Zen 6.

Combiné à la lithographie EUV next-gen, Intel pourrait prendre une avance encore plus grande. Et comme la société s'appuie presque exclusivement sur son propre processus de fabrication, ses innovations ont plus de chances d'être conservées en interne. Ce qui lui donne un avantage certain sur AMD et même sur Apple, qui dépendent tous deux du fabricant de semi-conducteurs TSMC.

"Vous savez, je pense que nous allons obtenir une avance confortable sur n'importe quel autre acteur de l'industrie", lance un Gelsinger confiant.

John Loeffler

John (He / Him / His) is TechRadar's Computing Staff Writer and is also a programmer, gamer, activist, and Brooklyn College alum currently living in Brooklyn, NY. Named by the CTA as a CES 2020 Media Trailblazer for his science and technology reporting, John specializes in all areas of computer science, including industry news, hardware reviews, PC gaming, as well as general science writing and the social impact of the tech industry.


You can find him online on Twitter at @thisdotjohn


Currently playing: Back 4 Blood, Metroid Dread, EVE Online