Skip to main content

GOG.com revient à ses racines en proposant une bibliothèque de jeux sans DRM triés sur le volet

Les best-sellers de la plateforme GOG.com
(Crédit photo: GOG.com)

Nous venons d'apprendre que GOG.com perd de l'argent et a décidé de changer d'orientation en conséquence, en restaurant le modèle économique original de la société.

La boutique numérique, qui appartient à CD Projekt, adopte ainsi une approche audacieuse (du moins pour 2021) en revenant à sa philosophie d'origine - à savoir se concentrer sur une sélection plus restreinte de jeux PC qui ne sont pas entravés par un logiciel DRM.

Comme l'a rapporté The Verge (opens in new tab), le directeur financier de CD Projekt, Piotr Nielubowicz, a explicité le virage du service : "En ce qui concerne GOG, ses performances présentes et futures représentent un véritable défi, et nous avons récemment pris des mesures pour améliorer sa situation financière. Avant tout, nous avons décidé que GOG devait se concentrer davantage sur son activité principale. Ce qui signifie offrir une sélection de jeux triés sur le volet et surtout sans DRM. En accord avec cette approche, il y aura des changements imminents dans la structure même de l'équipe en place".

À savoir que certains développeurs seront transférés hors de l'exploitation de GOG.com, suite à l'annonce de la perte d'environ 1,14 million de dollars (environ 1 million d’euros) dans son ultime bilan financier. Ce, même si le revenu global a légèrement augmenté.


Le retour du bon vieux temps ?

GOG.com s'éloigne de sa récente stratégie générale consistant à essayer de concurrencer les grandes plateformes de jeux en ligne sur PC - à savoir Steam et Epic Games - et revient à ses premiers amours. Du moins à ceux des fans originels. 

Le service proposera exclusivement des jeux sans DRM - les DRM suscitant toujours l'ire d'un bon nombre de joueurs - et de vieux classiques (n'oubliez pas que GOG est l'abréviation de "Good Old Games") qui sont convenablement remasterisés pour fonctionner sur des PC contemporains, et éviter ainsi tout blocage matériel lors de leur exécution. Plus récemment, nous avons vu GOG.com proposer des titres légendaires de la franchise Star Trek tels que Bridge Commander sorti en 2002 (et livré ici avec le patch v1.1).

Dans l'ensemble, cette nouvelle stratégie se veut pertinente. En effet, GOG.com a toujours fait des pieds et des mains pour tenter de rivaliser avec les grands acteurs du jeu à la demande… mais qui peut lutter contre un Epic Games occupé à jeter une tonne d'argent sur des titres gratuits sans fin (Fortnite) pour attirer de nouveaux utilisateurs.

Espérons que GOG.com puisse revenir sur le devant de la scène PC, via une niche plus rentable. Nous - et beaucoup d'autres - voulons profiter le plus longtemps possible de leur service qualitatif.

Darren is a freelancer writing news and features for TechRadar (and occasionally T3) across a broad range of computing topics including CPUs, GPUs, various other hardware, VPNs, antivirus and more. He has written about tech for the best part of three decades, and writes books in his spare time (his debut novel - 'I Know What You Did Last Supper' - was published by Hachette UK in 2013).