Skip to main content

Apple interdit le chargement d’applications iOS non autorisées sur les Macs M1

macOS Big Sur
(Crédit photo: guteksk7 / Shutterstock / Apple)

Apple travaille, depuis un certain temps maintenant, à rendre l’ensemble des applications iOS compatible en mode natif sur un environnement MacOS. Un projet qui s’est particulièrement avéré lourd et complexe sur les Macs équipés de la puce M1. Malheureusement, Apple vient de décider de limiter ce programme de compatibilité aux seules applications iOS incluses au sein du Mac App Store.

Avec le lancement de ses nouveaux ordinateurs, Apple avait préalablement fait en sorte de faciliter l’intégration de programmes iOS sous MacOS. Comme les Macs basés sur le M1 - le MacBook Air M1, le MacBook Pro M1 et le Mac mini M1 - ont été construits sur la même architecture ARM que les téléphones et tablettes d'Apple, ils pouvaient exécuter des applications iOS sans que les développeurs n’aient besoin de passer par Catalyst ou de modifier leur code.

Cependant, à l’heure actuelle, tous les éditeurs d’applications ne désirent pas forcément que leurs propriétés soient mises à disposition sur le Mac App Store. Des entreprises de renom, comme Google et Facebook, ont refusé l’offre d’Apple.

Pour contourner ce problème et bénéficier malgré tout des applications récalcitrantes, certains utilisateurs ont décidé d’installer les fichiers IPA de l'application sur leur Mac, manuellement, en employant des outils comme iMazing tel que le précise 9to5mac. La dernière initiative d'Apple vise à bloquer ce contournement sous les versions bêta de macOS 11.2.

Le bras de fer persiste entre Apple et les éditeurs

C'est une modification qui va contrarier de nombreux éditeurs Mac. La décision d'Apple de bloquer les applications à la demande semble en effet correspondre à la stratégie typique de la société de conserver le contrôle sur ce que les utilisateurs peuvent faire ou ne pas faire depuis leur machine Apple.

Bien que MacOS puisse exécuter une application iOS en natif, il n'y a aucune garantie que l’interface utilisateur, au départ pensée pour smartphone, puisse être optimale sur un bureau plus large et sans support tactile. Si un éditeur nourrit des doutes quant à cette transition, il a de bonnes raisons de refuser le déploiement de son application sur le Mac App Store et d’éviter ainsi de potentiels retours négatifs.

La bonne nouvelle dans tout ça ? Selon 9to5Mac, les propriétaires de Macs M1 peuvent toujours installer des applications iOS s'ils ont déjà téléchargé le fichier IPA. Si l’opération a été opérée avant le 15 janvier 2021, alors les applications précédemment installées continueront de fonctionner.

Étant donné que les Macs basés sur la puce Apple M1 s’avèrent assez récents, ce n'est peut-être qu'une question de temps avant que d'autres développeurs commencent à publier officiellement leurs applications iOS sur le Mac App Store, une fois qu'ils auront finalisé les tests et mises au point nécessaires. Tout n’est que question de patience.

Mark Knapp

Over the last several years, Mark has been tasked as a writer, an editor, and a manager, interacting with published content from all angles. He is intimately familiar with the editorial process from the inception of an article idea, through the iterative process, past publishing, and down the road into performance analysis.