Skip to main content

Vous n'avez plus besoin d'une configuration PC sophistiquée pour exécuter Windows 11 - voici pourquoi

Windows 365 Cloud PC
(Crédit photo: Microsoft)

Microsoft ne manque pas de ressources pour élargir l’adoption de Windows 11 au plus grand nombre. Sa dernière mesure en date : proposer un accès au système d’exploitation dans le cloud - une exclusivité destinée à tous les utilisateurs du service de virtualisation Windows 365.

En octobre, lors de la conférence annuelle Ignite, la société a ouvert des PC virtuels Windows 11 aux clients Windows 365 Entreprise (avec plus de 300 déploiements recensés). Dans un communiqué récent (opens in new tab), la firme de Redmond invite désormais les abonnés Windows 365 Business à rejoindre le mouvement, après avoir élargi son parc informatique virtuel.

Microsoft a expliqué que les appareils hébergeant des configurations PC dans le cloud ne seront pas tenus d'adhérer aux exigences matérielles strictes de Windows 11. En lieu et place du module TPM 2.0 qui fait défaut à bon nombre de machines, vous disposerez ainsi d’une puce TPM virtuelle (vTPM) intégrée aux nouvelles configurations Windows 365.

Windows 11 est désormais pris en charge dans toutes les configurations de bureau virtuel dotées d'au moins 2 vCPU et 4 Go de RAM (il en existe onze au total). La configuration la moins chère - livrée avec 2 vCPU, 4 Go de RAM et 128 Go de stockage - est disponible pour 28,20 € par utilisateur et par mois. Elle devrait constituer une option viable pour une petite entreprise (ou même un particulier) peu encline à s'équiper immédiatement d'un PC neuf.

Les avantages de Windows 11 dans le cloud

Microsoft a dévoilé Windows 365 pour la première fois cet été, en promettant aux clients "une nouvelle façon d'expérimenter Windows 10 ou Windows 11".

Ce service de virtualisation permet à ses membres de diffuser un bureau Windows sur n'importe lequel de leurs appareils et depuis n'importe quel endroit, transformant ainsi la machine hôte en client léger. Au lieu d'héberger le système d'exploitation et les applications en local, Windows 365 offre un streaming des applications, des données et des paramètres sur n'importe quel support à disposition - y compris ceux fonctionnant sous macOS, Linux et Android.

Selon Microsoft, le service ouvre une foule de nouvelles possibilités aux entreprises, en termes financier, administratif et géographique (avec une belle plus-value pour les télétravailleurs). Et bien qu'aucun programme dédié au grand public n'ait encore été annoncé, nous ne serions pas surpris de le découvrir dans un futur proche.

En outre, les abonnés Windows 365 pourront désormais profiter des mises à niveau offertes par le nouveau système d'exploitation de Microsoft, ainsi que de la flexibilité garantie par le modèle PC-as-a-service (PCaaS).

En plus du provisionnement de tout nouveau PC cloud Windows 11, les administrateurs peuvent également mettre à niveau les déploiements existants basés sur Windows 10 en modifiant l'image de la galerie dans Microsoft Endpoint Manager et en déclenchant une reprovision. Pour vérifier la compatibilité de ces déploiements avec Windows 11, les administrateurs doivent consulter le tableau de bord Travailler de n'importe où dans Endpoint Analytics.

Pour les entreprises déroutées par les exigences matérielles de Windows 11, ou ne disposant pas du budget nécessaire pour mettre à niveau leur parc informatique, Windows 365 devient ainsi la solution idéale.

Joel Khalili is the News and Features Editor at TechRadar Pro, covering cybersecurity, data privacy, cloud, AI, blockchain, internet infrastructure, 5G, data storage and computing. He's responsible for curating our news content, as well as commissioning and producing features on the technologies that are transforming the way the world does business.