Skip to main content

Les autorités antitrust de l'Union Européenne s'intéressent à l'activité "cloud" de Microsoft

Microsoft
(Crédit photo: Future)

Les régulateurs antitrust de l'Union Européenne ont commencé à interroger les clients comme les principaux concurrents de Microsoft, au sujet de son activité de cloud computing et de ses accords de licence.

Selon une enquête consultée par Reuters, l’entreprise fait l'objet d'un examen minutieux au sein de l'Union Européenne, sur la manière dont ses accords de licence avec les fournisseurs de services de type cloud computing perturbent la compétitivité en Europe.

Au cours de la dernière décennie, la Commission européenne a infligé à Microsoft des amendes d'un montant total de 1,8 milliard de dollars (environ 1,6 milliards d’euros) pour avoir enfreint les règles antitrust locales et ne pas s'être conformé à son injonction de mettre fin à toutes les pratiques anticoncurrentielles.

Cette dernière série d'investigations sur la société est le résultat direct des plaintes déposées contre Microsoft concernant ses pratiques en matière de cloud computing. Plaintes déposées par la compagnie française OVHcloud, l’éditeur de logiciels allemand NextCloud et deux autres acteurs du marché européen.

Des concurrents dépendants ?

Le questionnaire remis aux clients et rivaux de Microsoft par les autorités antitrust de l'Union Européenne expose les derniers griefs de la Commission européenne à l'encontre de l'entreprise :

"La Commission dispose d'informations selon lesquelles Microsoft pourrait utiliser sa position potentiellement dominante sur certains marchés de logiciels pour étouffer la concurrence concernant des services de cloud computing."

Les régulateurs ont demandé aux organismes interrogés si les conditions des accords de licence de l'entreprise avec les fournisseurs de services de cloud computing permettent aux concurrents de Microsoft de se battre efficacement dans cet espace. Selon Reuters, ils ont également interrogé les entreprises sur leur dépendance au système d'exploitation et aux applications bureautiques de Microsoft pour compléter leur propre offre d'infrastructure, afin de pouvoir livrer une compétition efficace.

Les différences de droits de licence et de conditions commerciales ont de même été évoquées. Les régulateurs antitrust de l'UE s'inquiètent également des limitations techniques potentielles des services de stockage en nuage disponibles sur l'infrastructure cloud des clients comme des rivaux de Microsoft.

Une fois ce rapport rendu, nous en saurons davantage sur les intentions de l’Union Européenne, et la possibilité de poursuites antitrust contre Microsoft.

Via Reuters

After working with the TechRadar Pro team for the last several years, Anthony is now the security and networking editor at Tom’s Guide where he covers everything from data breaches and ransomware gangs to the best way to cover your whole home or business with Wi-Fi. When not writing, you can find him tinkering with PCs and game consoles, managing cables and upgrading his smart home.