Netflix promet de développer son offre d'abonnement financé par la publicité, malgré un public peu convaincu

Homme regardant Netflix sur son téléviseur
(Crédit photo: Shutterstock / Vantage_DS)

Les patrons de Netflix restent optimistes quant à leur plan à prix réduit, Offre Essentiel avec pub Netflix, malgré un accueil relativement froid des abonnés.

Selon une analyse (s'ouvre dans un nouvel onglet) menée par le cabinet de recherche Antenna, Netflix Essentiel avec pub (Netflix Basic with ads) n'a représenté que 9 % des inscriptions d'abonnés américains au cours du mois qui a suivi son lancement en novembre 2022, mais les dirigeants de Netflix ont assuré aux investisseurs qu'ils étaient "satisfaits" de la croissance de ce plan.

Cette affirmation émane du président de la division Publicité internationale du diffuseur, Jeremi Gorman, qui, lors de son intervention au CES 2023 Entertainment Summit de Variety (H/T TechCrunch (s'ouvre dans un nouvel onglet)), a également déclaré que les conversations visant à renégocier les contrats de contenu qui n'incluaient pas à l'origine les droits AVOD (vidéo publicitaire à la demande) "progressent de jour en jour".

En d'autres termes, la quantité de contenu disponible à regarder via Netflix Basic avec publicités est appelée à augmenter. Actuellement, le niveau d'abonnement le moins cher - qui coûte 5,99 € par mois - propose environ 85 % du contenu disponible en streaming sur Netflix proprement dit (bien que la quasi-totalité des meilleures séries Netflix et des meilleurs films Netflix soient déjà inclus dans le plan). 

Lancé en novembre 2022, Netflix Essentiel avec pub demande aux téléspectateurs de tolérer jusqu'à cinq minutes de publicités par heure et un plafond de 720p sur la qualité vidéo en échange d'un forfait mensuel moins cher. Les abonnés ne peuvent pas non plus télécharger du contenu pour le visionner hors ligne avec cette nouvelle offre.

Une publicité pour Netflix Essentiel avec pub

Netflix Essentiel avec pub coûte actuellement 5,99 € par mois. (Image credit: Shutterstock / Koshiro K)

Ce n'est rien de dire que le nouveau niveau d'abonnement s'est avéré impopulaire dans sa forme initiale, les clients et les commentateurs critiquant sa mise en œuvre incohérente des publicités et sa remise en cause de l'idéal sans publicité que les services de streaming incarnaient autrefois.

Sur le premier point, Netflix n'est pas d'accord. Lors du CES 2023, M. Gorman a expliqué que le diffuseur en continu considérait que sa "grande variété de types de publicité" - c'est-à-dire des publicités provenant "d'entreprises de produits de grande consommation, d'entreprises de luxe, d'entreprises automobiles [et] d'entreprises de vente au détail" - était "bonne pour l'expérience du consommateur."

Netflix n'est pas non plus le seul streamer à mener une offensive publicitaire en 2023. Warner Bros. Discovery continuera à proposer un abonnement moins cher, financé par la publicité, une fois que ses services HBO Max et Discovery Plus auront fusionné en un seul service, plus tard dans l'année, et il semble que la formule similaire de Disney restera bien vivante sur Disney Plus.

Faut-il s'abonner à une offre de streaming avec publicité ?

Principaux logos de services de streaming visibles sur l'écran d'un iPhone

(Image credit: Shutterstock / Daniel Constante)

Il va sans dire que l'intérêt de passer à des offres de streaming moins chères dépend de votre situation personnelle.

Bien sûr, il n'est pas particulièrement agréable de savoir que vos films et émissions de télévision Netflix, Disney Plus ou HBO Max seront interrompus par des publicités pouvant atteindre cinq minutes par heure si vous vous abonnez à leurs forfaits respectifs avec publicité, mais il n'en reste pas moins que ce sont les abonnements de streaming les moins chers que nous ayons jamais vus.

Dans le cas de Netflix, pour 5,99 € par mois, vous pouvez toujours regarder des séries comme Stranger Things, Squid Game, The Crown, Sex Education et Bridgerton à votre guise - vous devrez simplement tolérer de voir une série de publicités de 15 à 30 secondes avant et pendant le visionnage.

L'adoption de la publicité par les sociétés de streaming est, bien entendu, principalement motivée par leur désir d'améliorer leurs résultats, mais cette transition offre également un plus grand choix aux clients qui préfèrent payer beaucoup moins pour le contenu au détriment du visionnage sans publicité. A titre de comparaison, le niveau d'abonnement le plus élevé de Netflix coûte actuellement 17,99 €/mois !

La controverse survient lorsque les diffuseurs augmentent le prix de leurs abonnements sans publicité pour faire de la place à ces nouvelles offres financées par la publicité. Par exemple, alors que le prix des abonnements Netflix existants sont restés identique après le lancement de Essentiel avec pub, les prix de Disney Plus ont explosé dans les semaines qui ont suivi le lancement de son nouvel abonnement équivalent avec publicité.

Si Netflix décide de suivre la même voie en 2023, la confiance de ses dirigeants dans l'avenir de l'offre avec publicité pourrait ne pas être aussi inébranlable.

Axel Metz
Staff Writer

Axel is a London-based staff writer at TechRadar, reporting on everything from the newest movies to latest Apple developments as part of the site's daily news output. Having previously written for publications including Esquire and FourFourTwo, Axel is well-versed in the applications of technology beyond the desktop, and his coverage extends from general reporting and analysis to in-depth interviews and opinion. 


Axel studied for a degree in English Literature at the University of Warwick before joining TechRadar in 2020, where he then earned a gold standard NCTJ qualification as part of the company’s inaugural digital training scheme.