Skip to main content

Les processeurs Intel Alder Lake ne supporteraient pas certains jeux dotés de DRM

Processeurs Intel i9-11900K
(Crédit photo: Intel)

Selon un rapport récent, les processeurs Alder Lake d'Intel pourraient composer avec des problèmes de compatibilité liés à certains jeux classiques qui utilisent une protection DRM.

Intel vient de publier un guide du développeur concernant les processeurs de 12e génération - qui devraient peut-être nous parvenir dans quelques semaines. Comme Gamer's Gospel l'a repéré, en analysant les moindres détails du document, des solutions comme Denuvo et d'autres solutions anti-piratage DRM pourraient nécessiter une mise à jour pour fonctionner avec les puces Alder Lake..

Les DRM détectent chaque processeur exploité, dans le cadre de leurs routines. Problème : ils ne reconnaissent pas les modèles Alder Lake. En effet, comme vous le savez certainement, Intel a adopté une toute nouvelle technologie hybride au sein de ces CPU de 12e génération. Dans la plupart des cas, ils possèdent deux types de cœurs entièrement différents : des cœurs de performance standard et des cœurs à faible consommation d'énergie.

Dans la FAQ incluse au sein de ce guide du développeur, l'une des questions fait référence aux problèmes de compatibilité potentiellement rencontrés avec des DRM. Et Intel a une réponse pour ça : "Si votre jeu existant ou à venir emploie un middleware DRM, vous pouvez contacter le fournisseur du middleware pour savoir s’il supporte les architectures hybrides en général, et la prochaine plate-forme Intel ADL en particulier. En raison de la nature des algorithmes DRM modernes, il est possible qu'il détecte votre processeur, en prenant en compte les prochaines plateformes hybrides. Intel travaille avec les principaux fournisseurs de DRM, tels que Denuvo, pour s'assurer que leurs solutions prennent en charge ces nouvelles plateformes".

Il est probable que les deux ensembles de cœurs distincts puissent être considérés comme une sorte d'anomalie par le DRM. S’il considère le processus comme malveillant, le logiciel empêchera le jeu de fonctionner.

En bref, chaque fournisseur de DRM doit mettre à jour son logiciel - remarquez que la formulation d'Intel mentionne le verbe "pouvoir" et non "devoir". Par la suite, les éditeurs de jeux devront appliquer ce DRM rafraîchi sur leurs titres.


Quels jeux risquent d’être laissés en plan ?

Si le processus de mise à jour des DRM devrait se dérouler assez rapidement pour les jeux récents et les sorties à forte notoriété, des problèmes épineux pourraient survenir avec les titres plus anciens. Les éditeurs vont devoir fixer une liste prioritaire, avec un nombre conséquent de jeux problématiques à corriger - ce qui nous laisse avec une nécessité de laisser les hits les plus datés en plan. 

Naturellement, cela n'affectera que les jeux qui incluent des DRM. Ce qui est le cas de la plupart des titres sortis aujourd’hui, et provenant de grands éditeurs. Bien qu'Intel ne cite que le nom de Denuvo, l’évocation des "principaux fournisseurs de DRM" suggère certainement que le problème de compatibilité interviendrait ici à partir de toutes les formes de contre-mesures anti-piratage.

Nous verrons bien sûr ce qu'il en est, et nous ne le saurons vraiment que lorsque les puces Alder Lake arriveront enfin sur le marché.

Via Tom’s Hardware

Darren is a freelancer writing news and features for TechRadar (and occasionally T3) across a broad range of computing topics including CPUs, GPUs, various other hardware, VPNs, antivirus and more. He has written about tech for the best part of three decades, and writes books in his spare time (his debut novel - 'I Know What You Did Last Supper' - was published by Hachette UK in 2013).