Google rend gratuit un nouvel outil de protection des données

Un concept de représentation d'un réseau social
(Crédit photo: Shutterstock / metamorworks)

Google a annoncé qu'il mettait gratuitement à la disposition de tous un nouvel outil de protection de la vie privée.

Annonçant l'outil Magritte dans un billet (s'ouvre dans un nouvel onglet) publié sur le blog des développeurs de Google, la société a écrit que ce lancement sera le dernier ajout à l'initiative "Informatique protégée" de Google (s'ouvre dans un nouvel onglet). Selon la firme, cet outil a pour objectif de changer fondamentalement "la manière, le moment et l'endroit où les données sont traitées afin de garantir techniquement leur confidentialité et leur sécurité".

Le nouvel outil, qui sera disponible sur le dépôt de projets open source Github, utilise un apprentissage automatique "de haute précision" pour détecter les objets d'identification tels que les plaques d'immatriculation ou les tatouages et pour les masquer automatiquement.

Les outils de confidentialité de Google

Google affirme que Magritte est le mieux placé pour aider les vidéastes et les journalistes vidéo à protéger la vie privée des autres dans le monde qui les entoure. La firme a souligné qu'il a un faible besoin de calcul et que sa haute précision en fait un outil fiable pour gagner du temps.

Ailleurs, il y a le moins accrocheur "Fully Homomorphic Encryption (FHE) Transplier", qui a pour objectif de permettre aux data scientists de calculer des données cryptées sans accès aux données personnelles. Il a été publié pour la première fois l'année dernière (s'ouvre dans un nouvel onglet) et il a reçu de nouvelles optimisations pour élargir ses cas d'utilisation en garantissant un besoin de calcul plus faible.

Ces outils sont les derniers exemples en date de l'intérêt que Google porte à la recherche et au développement des technologies de protection de la vie privée (PET). En juin 2022,elles sont devenues l'une des priorités (s'ouvre dans un nouvel onglet) de l'Office of Science and Technology Policy (OSTP) du gouvernement américain.

En novembre 2022, le concept a également été présenté dans le cadre d'un concours (s'ouvre dans un nouvel onglet) organisé par les gouvernements américain et britannique, lequel demandait aux participants de développer des solutions permettant l'entraînement de modèles d'intelligence artificielle sans exposer les données personnelles, un principe connu sous le nom de confidentialité différentielle (s'ouvre dans un nouvel onglet).

En 2019, Google a mis à disposition sur GitHub (s'ouvre dans un nouvel onglet) sa bibliothèque de confidentialité différentielle - un ensemble d'outils conçus pour faciliter son utilisation par les développeurs et, dans certains cas, comme le cadre de confidentialité Privacy on Beam, par les non-experts.

Luke Hughes
Graduate Writer

 

Luke Hughes holds the role of Graduate Writer at TechRadar Pro, producing news, features and deals content across topics ranging from computing to cloud services, cybersecurity, data privacy and business software.