Skip to main content

Black Friday : un tiers des acheteurs en ligne les plus actifs étaient des robots

Robot et commerce électronique
(Crédit photo: Andrey_Popov / Shutterstock)

Si vous avez eu du mal à acheter votre nouveau téléviseur 4K ou votre Xbox Series X lors du Black Friday, des milliers de robots et de faux comptes pourraient en être responsables, selon un nouveau rapport de la société de cybersécurité CHEQ.

Celui-ci, intitulé "The Impact of Invalid Traffic on Marketing (opens in new tab)", a révélé que les bots et les scalpers ont concentré 35,7 % des ventes enregistrées en ligne, durant le Black Friday 2021. Pour compiler son étude, CHEQ a interrogé plus de 42 000 sites web en Amérique du Nord, en Europe et en Asie et a effectué des centaines de tests de cybersécurité sur chaque visite référencée pour déterminer leur authenticité.

CHEQ a découvert une grande variété d’achats programmés, élaborés par des crawlers malveillants, des botnets sophistiqués, des scalpers, des fermes à clics et des utilisateurs de proxy illégitimes commettant des fraudes assez facilement.

Toujours suivre l'argent

Parmi les sites surveillés par CHEQ, les plateformes de commerce électronique se sont révélées particulièrement vulnérables au cours du Black Friday. Avec une exposition élevée aux fraudes par rétrofacturation, aux violations de données, aux fausses inscriptions et à d'autres types d'activités perturbatrices.

Alors que les consommateurs ont peut-être manqué certaines des meilleures offres, CHEQ estime que les dommages causés aux entreprises lors de ce Black Friday pourraient dépasser 1,2 milliard de dollars (environ 1,06 milliard d’euros) en termes de pertes de revenus.

Le PDG de CHEQ, Guy Tytuniovich, a expliqué dans un communiqué de presse pourquoi l'augmentation des achats en ligne pendant la pandémie a conduit les cybercriminels à cibler davantage le e-commerce :

"Le trafic factice sur les sites web est un problème qui se pose toute l'année. Mais durant ce Black Friday, nous avons constaté un pic très net dans le secteur de la vente en ligne. Ce n'est pas une grande surprise pour nous, compte tenu de l'augmentation de l'activité du commerce électronique, une tendance accélérée par la pandémie mondiale. En clair, la cybercriminalité suit l'argent là où il se trouve, surtout dans les secteurs où l'activité commerciale apparaît en hausse".

Bien que faire ses achats depuis son ordinateur portable personnel se révèle très pratique, vous pouvez prendre le risque de vous rendre plutôt dans les magasins si vous voulez éviter de vous battre contre des robots pour profiter des meilleures offres promotionnelles en cette fin d’année.

After working with the TechRadar Pro team for the last several years, Anthony is now the security and networking editor at Tom’s Guide where he covers everything from data breaches and ransomware gangs to the best way to cover your whole home or business with Wi-Fi. When not writing, you can find him tinkering with PCs and game consoles, managing cables and upgrading his smart home.