Skip to main content

Traqué par des Airtags ? Apple reconnaît le problème et travaille à sa résolution

AirTags couplés à l'application Localiser
(Crédit photo: Shutterstock / Konstantin Savusia)

Apple vient de reconnaître les faits. Les capteurs Bluetooth Airtags, lancés au printemps dernier, et l'application "Localiser" ont été utilisés pour suivre des individus contre leur gré. Généralement pour repérer leur domicile et ce, à des fins malveillantes. La firme de Cupertino promet de sécuriser le produit via une mise à jour importante - celle-ci enverra entre autres des alertes sonores aux personnes transportant un pisteur Apple à leur insu. 

Les Apple AirTags ont été initialement conçus pour localiser des objets personnels qui peuvent être facilement perdus, comme des clés, un portefeuille ou un sac à main. Hélas, leur usage premier a été détourné depuis, notamment pour suivre des femmes seules. Des rapports récents ont révélé que les ventes d’AirTags modifiés - avec des fonctions de sécurité désactivées - se multipliaient en ligne. 

La dernière annonce d'Apple ne contient aucunes solutions concrètes et proactives au problème, mais indique que la société travaille en collaboration avec les forces de l'ordre pour poursuivre les contrevenants. De même, l’application Localiser recevra ultérieurement une mise à jour incluant un nouveau langage de configuration. Chaque fois qu'un AirTag sera couplé à un appareil Apple, l'utilisateur verra un avertissement indiquant que le suivi des personnes à leur insu est un crime.

Apple réactualise également son support d’assistance, avec un nouveau chapitre relatif au suivi d’individus sans consentement préalable.

"Cette page comprend désormais des explications supplémentaires sur les accessoires de traçage qui peuvent déclencher une alerte de suivi indésirable, davantage de visuels pour fournir des exemples spécifiques de ces alertes, et des informations mises à jour sur ce qu'il faut faire après avoir reçu une telle alerte, y compris des instructions pour désactiver un AirTag, un AirPods ou tout autre accessoire avec tracker", indique le communiqué. "Il existe également des liens vers des ressources que chacun peut exploiter s'il estime que sa sécurité est menacée".

Des solutions suffisantes ?

Les mises à jour les plus prometteuses, mentionnées par Apple, un suivi plus précis pour aider les victimes potentielles à mieux localiser un AirTag inconnu - celui-ci pourrait même intégrer une solution AR capable de vous guider vers l'emplacement exact de l'AirTag. 

Le communiqué reconnaît en outre la menace que représente la modification d’un AirTag, incluant le bridage de son haut-parleur par exemple. L'entreprise étudie la possibilité d'utiliser des alertes modifiées sur votre iPhone pour surmonter ce problème.

Progressivement, la logique du système AirTag devrait être repensée pour identifier les suivis non désirés, afin que les cibles traquées puissent se retrouver averties plus tôt de la présence d'un AirTag inconnu.

Toutes ces idées sont bonnes, mais elles ne permettent pas de résoudre le problème fondamental : un dispositif suffisamment petit pour suivre vos clés peut facilement être dissimulé pour vous suivre à votre insu. À partir de ce point de départ, tout le reste est strictement de l'atténuation, et bien que les solutions développées ci-dessus puissent rendre plus complexe l’usage détourné d’un AirTag, il pourrait se passer un certain temps avant qu'Apple ne les mette en œuvre.

John Loeffler
John Loeffler

John (He/Him) is the US Computing Editor here at TechRadar and he is also a programmer, gamer, activist, and Brooklyn College alum currently living in Brooklyn, NY. 


Named by the CTA as a CES 2020 Media Trailblazer for his science and technology reporting, John specializes in all areas of computer science, including industry news, hardware reviews, PC gaming, as well as general science writing and the social impact of the tech industry.


You can find him online on Twitter at @thisdotjohn


Currently playing: EVE Online, Elden Ring.