Skip to main content

Nvidia cherche à minimiser les ruptures de stock de RTX 3000 en relançant les GTX 1650

Nvidia Geforce GTX 1650
(Crédit photo: Nvidia)

Nvidia peine toujours autant à assurer la chaîne de réapprovisionnement des cartes graphiques RTX 3000. Tant et si bien que la société est actuellement en train de se tourner vers ses anciennes générations de GPU comme solution alternative. Elle pourrait ainsi relancer la GTX 1650 très prochainement.

Une source chinoise, Channel Gate, sous-entend que la production de GTX 1650 sera augmentée dans les mois qui viennent, afin de fournir des cartes graphiques économiques capables de satisfaire la demande. 

On suppose que d'autres GPU Turing pourraient également faire leur grand retour, avec une offre étendue dès le mois de mai. Channel Gate ne précise nullement si cette relance éventuelle concernera uniquement les marchés asiatiques ou si elle sera appliquée plus largement dans le monde entier - même si, bien sûr, la pénurie de RTX 3000 est un problème mondial, de sorte que la seconde hypothèse paraît logique à cet égard.

C’est dans les vieux pots… 

Cette décision n'est pas sans précédent. Nvidia a déjà eu recours à une stratégie consistant à produire davantage de GPU RTX 2060 en tant qu'option alternative pour les acheteurs frustrés par le manque de modèles Ampère disponibles. Nous avons même eu droit, de manière plus surprenante, au rappel du GTX 1050 Ti. Un GPU qui a en fait cessé d'être commercialisé il y a deux ans - il appartient à la génération précédant Turing, à savoir Pascal.

Le GTX 1650 est toujours un GPU plébiscité par les joueurs (pour les jeux 1080p), concentrant de multiples parts de marché particulièrement au sein des PC portables gamer. 

Nvidia reste dans une position difficile en ce moment, bien sûr, et se tourner vers des GPU de dernière génération n'est pas une solution idéale. L’argument “mieux que rien” tient tout de même. Comme le souligne Wccftech, si vous tentez d’acquérir une GTX 1650 à l’heure actuelle, les vendeurs tiers peuvent en demander plus de 400 dollars aux États-Unis - contre 180 euros en France. La volonté de Nvidia serait donc double : s'attaquer aux prix excessifs sur les modèles Ampère comme pour ses alternatives. Et proposer le GPU au tarif abordable qui lui sied.

Comme toujours avec ce type de spéculations, nous devrons patienter quelques semaines avant de découvrir le fin mot de l’histoire. 

Darren is a freelancer writing news and features for TechRadar (and occasionally T3) across a broad range of computing topics including CPUs, GPUs, various other hardware, VPNs, antivirus and more. He has written about tech for the best part of three decades, and writes books in his spare time (his debut novel - 'I Know What You Did Last Supper' - was published by Hachette UK in 2013).