Skip to main content

Razer et Qualcomm préparent une rivale 4K et AR solide face à la Nintendo Switch - mais vous ne pourrez pas l'acheter

Qualcomm Razer Snapdragon G3X
(Crédit photo: Quallcomm / Razer)

Depuis que la Nintendo Switch a réveillé le désir d'une console de jeu mobile, d'autres appareils ont émergé pour répondre à la demande des consommateurs. Mais la prochaine console à voir le jour - un projet commun entre Qualcomm et Razer - ne leur sera pas destinée. 

Le Snapdragon G3x Handheld Developer Kit, comme on l'appelle, est une console de travail réservée aux développeurs qui souhaitent expérimenter la création de jeux mobiles au-delà des smartphones. Il s'agit en quelque sorte d'une pré-plateforme, destinée à habituer les développeurs (et potentiellement les studios de jeux) à une nouvelle catégorie de consoles, avant leur arrivée sur le marché.

Non, il ne s'agit pas de consoles “salon” de poche comme la Steam Deck, dont l'arrivée a été retardée. Le Snapdragon G3X, comme son titre l'indique, utilise le Snapdragon G3x Gen 1, le premier prototype d'une toute nouvelle gamme de puces Qualcomm dédiées aux jeux (qui, par coïncidence, suit la même convention de dénomination que le Snapdragon 8 Gen 1 annoncé récemment). 

En d'autres termes, les consoles auxquelles Qualcomm destine l'industrie vidéoludique seraient axées sur le jeu mobile. On peut supposer que ces consoles exécuteraient les mêmes applications que celles que l'on trouve sur le Google Play Store ou l'App Store d'Apple. Mais avec des spécifications améliorées et des boutons et des sticks analogiques dédiés qui laisseraient les écrans épurés de toute commande tactile.

Qualcomm Razer Snapdragon G3X

(Image credit: Quallcomm / Razer)

Les consoles de jeu mobiles ont connu de nombreux faux départs au fil des ans, comme la console Nvidia Shield Portable. Et en dehors de la Nintendo Switch, aucune n'a pu survivre longtemps. Cela est dû en partie à la domination des smartphones, qui ont involontairement rendu ces consoles inutiles : pourquoi dépenser beaucoup plus d'argent pour du matériel qui supporte les mêmes jeux que votre téléphone ? Pourquoi s'encombrer d'un autre gadget qui doit être mis à jour et rechargé ?

Pour Qualcomm, il s'agit là d'une évolution naturelle du jeu mobile, et l'entreprise a tout intérêt à opérer une transition vers des consoles dédiées, notamment pour que ses nouveaux chipsets Snapdragon G3x puissent les alimenter. 

C'est la raison pour laquelle le fabricant de puces a semblé si blasé lorsqu'on lui a demandé, lors d'une réunion d'information, si le Snapdragon G3x allait être commercialisé. Si un fabricant voulait reprendre son concept et produire des supports grand public, Qualcomm pourrait être intéressé par une collaboration. Le concepteur de puces serait heureux de vendre le silicium qu'il a déjà testé et mis en œuvre dans un appareil fini.

Qualcomm Razer Snapdragon G3x

(Image credit: Quallcomm / Razer)

Qu'est-ce que le Snapdragon G3x Handheld ?

Le kit de développement Snapdragon G3x Handheld est, essentiellement, une plate-forme gaming mobile suralimentée avec un contrôleur dédié construit autour. 

Ce n'est pas exactement un nouveau concept, étant donné que le tout-en-un Steam Deck et la Nvidia Shield Portable l'ont précédé. Mais contrairement aux précédentes configurations similaires qui sont soit des ajouts pour des modèles spécifiques (comme le Kunai Gamepad pour l’Asus ROG 5), soit des contrôleurs optionnels (tels que le Backbone et le Razer Kishi), le Snapdragon G3x Handheld ne sert pas du tout de smartphone. 

Il y a une bonne quantité d'ADN mobile dans le Snapdragon G3x Handheld, cependant : un écran OLED Full HD Plus de 6,65 pouces avec 10-bit HDR et un taux de rafraîchissement de 120 Hz, une webcam 5 Mpx / 1080p, et le système d'exploitation Android constituent une vraie configuration smartphone. De plus, il dispose d'une connectivité mobile, ce qui permet aux joueurs d'emmener la console en déplacement et de jouer en ligne où et quand ils le souhaitent. 

Bien que nous n'ayons pas beaucoup d'informations sur le chipset Snapdragon G3x Gen 1 qui alimente la console portable G3x, la société affirme qu’il dispensera des fonctions haptiques avancées et d'autres options supplémentaires, ce qui devrait élever l'expérience gaming au-delà de ce que l'on ressent en jouant sur un téléphone.

Son GPU Adreno disposera également de pilotes actualisables. Si les puces phares de Qualcomm peuvent télécharger des mises à jour depuis le Play Store pour leurs GPU Adreno à partir du Snapdragon 865 de l'année dernière, il reste concevable qu'un fabricant de consoles mobiles puisse obtenir ces mises à jour plus rapidement.

Qualcomm Razer Snapdragon G3X

(Image credit: Quallcomm / Razer)

Le matériel est par ailleurs plus adapté aux jeux - ce qui est probablement dû à l'influence de Razer, depuis les poignées de contrôle, les boutons et les sticks inclinés jusqu'au système de refroidissement qui aspire l'air frais à l'arrière de la console et expulse l'air chaud par le haut. Idéalement, cela empêchera la console G3x de surchauffer et de perdre ses cadres, ce qui peut arriver avec des smartphones moins puissants ou mal refroidis.

Un port USB-C est présent sur la partie supérieure, ce qui permet d'envoyer des signaux 4K HDR et jusqu'à 144 Hz vers un téléviseur ou un moniteur connecté, pour jouer sur grand écran - à la manière du dock de la Nintendo Switch, la 4K en plus. Le port peut également être relié à une "visionneuse XR" (comme des lunettes de réalité augmentée), qui, selon Qualcomm, devrait prendre son essor dans les années à venir.

La console portable G3x possède de même des haut-parleurs à 4 voies, une webcam 1080p pour le streaming, et de micros au centre et en haut de l'appareil. Au moins une version se connecte également en 5G,ce qui permet de jouer sur mobile plus rapidement encore. L’autre offre une connectivité WiFi 6E.

Qualcomm Razer Snapdragon G3X

(Image credit: Quallcomm / Razer)

Tout cela fait de la G3X un support impressionnant pour ceux qui ont de l'argent à dépenser. Ce qui distingue la console des autres périphériques, c'est le logiciel fourni par AKSys Games Localization, qui adapte automatiquement les commandes à l'écran aux boutons et aux sticks.

Si vous avez déjà joué avec des périphériques de jeu sur téléphone, vous savez à quel point cette affirmation est audacieuse : peu importe la conception de votre manette, elle ne vaut rien si vous ne pouvez pas synchroniser les pressions sur les boutons avec les commandes tactiles à l'écran. Si Qualcomm et Razer y parviennent, la console portable G3x et les consoles de jeu mobiles autonomes pourraient devenir suffisamment attrayantes pour justifier un investissement conséquent.

Qualcomm Razer Snapdragon G3X

(Image credit: Quallcomm / Razer)

Un bel avenir pour les consoles mobiles Snapdragon ?

La console portable Snapdragon G3x semble certainement être un dispositif étrange… du point de vue du consommateur. Qualcomm veut en effet faire comprendre aux éditeurs de jeux et aux producteurs de consoles que cette niche de produits n'est pas seulement possible, mais inévitable. L'entreprise mise sur une toute nouvelle gamme de puces.

À qui s'adresse donc cette console mobile ? Qualcomm et Razer considèrent que les joueurs modernes sont nomades et passent d'une plateforme à l'autre, même pour exécuter les mêmes jeux. La console portable G3x s'adresse à ces gamers nomades, désirant stocker des jeux populaires ou les streamer depuis le cloud grâce à sa connectivité mobile. 

En tant que dispositif dédié aux développeurs, le G3x Handheld a la liberté d'offrir de nombreuses fonctionnalités qui pourraient être supprimées sur une console grand public - la compatibilité avec les lunettes XR mentionnée plus haut est un bon exemple, compte tenu de son adoption limitée jusqu'à présent. 

En fin de compte, la console portable G3x est un prototype voué à devenir tendance, du moins selon Qualcomm et Razer. Les jeux mobiles ont représenté 52 % des 175 milliards de dollars générés par l'industrie vidéoludique mondiale l'année dernière. Et leur part ne cesse de croître (à titre de comparaison, les jeux PC représentent 21% et les jeux consoles 28%). Les jeux mobiles vont continuer à évoluer, et la console G3x est un moyen pour les fabricants de périphériques d'introduire de nouvelles façons de servir un marché en constante croissance. 

David is now a mobile reporter at Cnet. Formerly Mobile Editor, US for TechRadar, he covered phones, tablets, and wearables. He still thinks the iPhone 4 is the best-looking smartphone ever made. He's most interested in technology, gaming and culture – and where they overlap and change our lives. His current beat explores how our on-the-go existence is affected by new gadgets, carrier coverage expansions, and corporate strategy shifts.