Skip to main content

Le Métavers vous rend malade ? Mâchez du chewing-gum

Réalité virtuelle
(Crédit photo: Shutterstock)

Si nous voulons vraiment nous adapter au futur et passer des journées entières dans les métavers, nous devrons aussi apprendre à garder l’intégralité de notre déjeuner dans notre système digestif. Et selon certains chercheurs, le chewing-gum pourrait faire l'affaire.

Ce qui est formidable avec la réalité virtuelle et notre adoption du Métavers, c'est qu'il s'agit d'une expérience immersive à 360 degrés. Il peut s’avérer très amusant de conduire une automobile virtuelle, de résoudre des énigmes dans un puzzle géant, de jouer au tennis contre des adversaires venant des quatre coins du globe sans bouger de chez soi… Toutefois, certaines expériences incluant la course, le combat ou - nous l’avons vécu - le pilotage d'un avion peuvent provoquer des nausées compliquées à gérer.

Bien sûr, cette sensation désagréable ne dure jamais longtemps. Il est possible de se concentrer sur un seul objet virtuel et faire taire la bile qui monte. Mais pour beaucoup de personnes, enfiler un casque VR revient à embarquer sur un bateau qui tangue - et ceci nuit à la démocratisation de cette technologie.

Une équipe de chercheurs allemands a découvert (opens in new tab) que le chewing-gum peut aider à atténuer ces symptômes. Dans le cadre d'une étude réalisée l'année dernière, les participants ont effectué un vol en hélicoptère en VR de 15 minutes (au lieu de prendre les places passagers, ils jouaient le rôle de membres d'équipage). Chacun des 77 participants a été affecté à un groupe test différent. Un premier groupe mâchait un chewing-gum aromatisé à la menthe poivrée, le second un chewing-gum aromatisé au gingembre et le troisième se retrouvait privé de chewing-gum.

Les résultats ont été, eh bien, pas si gonflés que ça. Les chercheurs ont découvert que mâcher du chewing-gum réduisait efficacement le mal des transports induit par la VR.

Au lieu de rendre malade en pilotant un hélicoptère virtuel, la mastication mécanique, bruyante et stimulante a interféré avec ce qui aurait normalement perturbé l'oreille interne ou le système vestibulaire des participants (l'élément responsable du mal de mer). Les chercheurs ont également noté que le fait de mâcher un chewing-gum distrait le participant, lui évitant toute appréhension. Tout comme, selon eux, le plaisir de déguster la saveur d'un chewing-gum parfumé.

Un bilan qui recoupe une enquête similaire menée en 2017 et qui impliquait l'utilisation de chewing-gum pour combattre les nausées postopératoires.

Peu d'entre nous passent encore suffisamment de temps dans les mondes virtuels pour avoir besoin d'une sorte de palliatif contre les nausées. Le Métavers actuel, dans lequel nous commençons à tester quelques activités phares liées à nos loisirs comme à notre profession ou formation, peut s’avérer nauséeux. Aussi, n’hésitez pas à prendre un chewing-gum pour mieux l’apprécier.

  • PSVR 2 vs PSVR : faut-il acheter le nouveau casque de réalité virtuelle de Sony ?

A 35-year industry veteran and award-winning journalist, Lance has covered technology since PCs were the size of suitcases and “on line” meant “waiting.” He’s a former Lifewire Editor-in-Chief, Mashable Editor-in-Chief, and, before that, Editor in Chief of PCMag.com and Senior Vice President of Content for Ziff Davis, Inc. He also wrote a popular, weekly tech column for Medium called The Upgrade.


Lance Ulanoff (opens in new tab) makes frequent appearances on national, international, and local news programs including Live with Kelly and Ryan, Fox News, Fox Business, the Today Show (opens in new tab), Good Morning America, CNBC, CNN, and the BBC.