Skip to main content

John McAfee, vie et mort douteuse du plus excentrique des geeks

mort de John McAfee
(Crédit photo: John Mcafee - https://twitter.com/officialmcafee)

On pourrait facilement écrire pendant des heures sur John McAfee. Sa vie serait un sujet fantastique pour un biopic : en 75 ans, il a vécu tous les extrêmes possibles. Informaticien, il a fondé sa société en 1986, créant le célèbre antivirus qui porte son nom. 6 ans plus tard, son entreprise est cotée en bourse pour 80 millions de dollars. Dès lors, c'est la spirale de la drogue, de la violence et des problèmes judiciaires.

Son existence a été si marginale qu'il en est devenue une légende, bien avant sa disparition. La célèbre chaîne YouTube LGR lui a même consacré une rétrospective il y a quelques années.

McAfee se trouvait dans une prison espagnole, intercepté par la police locale alors qu'il tentait de se rendre en Turquie pour échapper aux autorités américaines. Il devait alors rendre compte d’une évasion fiscale massive, opérée entre 2014 et 2018. L'homme d'affaires a été retrouvé mort, apparemment par suicide, dans sa cellule. 

Breaking Bad IRL

L'informaticien britannico-américain a toujours été un personnage peu conventionnel, connu pour le développement de l’antivirus éponyme, de son jeu du chat et de la souris avec le fisc américain (l’iRS), d’une consommation de drogues exacerbée et même d’un meurtre présumé.

C’est en 2008 que sa vie prend un tournant majeur : McAfee décide en effet de quitter les États-Unis à la suite de deux procès le concernant, le premier lié à la blessure d'un de ses employés et le second après la mort d'un élève de son école de pilotage.

L'homme s'installe à Belize, où il se consacre à diverses activités, dont la fabrication de cigares et la recherche pharmaceutique. Cette ultime entreprise sera au centre de l'une des nombreuses controverses entourant McAfee. La police locale envoyant l'unité de répression des bandes armées dans le laboratoire pharmaceutique de l'entrepreneur : les autorités soupçonnent l'informaticien de s'en servir comme couverture pour la production de substances illégales.

Après s'être vu confisquer son passeport et les armes à feu en sa possession, McAfee est brièvement détenu en prison, mais les charges contre sa personne seront par la suite complètement abandonnées. L’intéressé a toujours maintenu qu'il était victime d'un complot du pouvoir bélizien.

Il aurait pu faire face à Donald Trump

En 2012, l'un de ses voisins, Gregory Faull, est retrouvé mort, tué par balles. McAfee fait figure de principal suspect en raison de sa relation houleuse avec celui-ci. L'informaticien s'enfuit au Guatemala, mais il est arrêté pour immigration illégale.
L'année suivante, McAfee retourne aux États-Unis et, en 2015, il se présente aux primaires du Parti libertarien, dans une tentative ratée d'accéder à la Maison Blanche.

Comme mentionné plus haut, il terminera sa course emprisonné à Barcelone, dans l'attente d'une extradition vers les États-Unis. Il aurait alors pris la décision de se suicider (il nourrissait déjà des tentatives, comme le montre un tweet publié l’an dernier). Ce pour éviter de vivre ses dernières années incarcéré - il risquait au moins 5 ans de prison.

See more