C'est bientôt la fin pour Windows 7 et 8

Menu Démarrer
(Crédit photo: Microsoft)

Windows 7 et 8/8.1 viennent de recevoir un nouvel uppercut. Une autre application primordiale ne recevra pas de futures mises à jour sur ces systèmes d'exploitation.

Microsoft a annoncé que son navigateur Edge cessera la prise en charge de Windows 7 et Windows 8/8.1 dans les prochaines semaines, ce qui coïncide avec la fin du support de sécurité régulier de l'entreprise, prévue le 10 janvier 2023.

"La version 109 du navigateur Microsoft Edge et la version 109 du Runtime WebView2 seront les dernières versions à prendre respectivement en charge ces systèmes d'exploitation", note la société dans un billet de blog (s'ouvre dans un nouvel onglet).

Encore un produit qui s'arrête

"Nous encourageons également les développeurs à mettre fin au support de Windows 7 et Windows 8/8.1", ajoute Microsoft. "Nous reconnaissons que cela peut ne pas être facile à faire pour certains développeurs, cependant, mettre fin au support de ces systèmes d'exploitation aidera à garder les utilisateurs finaux à l'abri des menaces et des risques de sécurité potentiels lorsque les deux systèmes d'exploitation ne seront plus supportés le 10 janvier 2023."

Cette décision fait également suite à l'annonce de la fin de la prise en charge de Windows 7 et 8.1 par le navigateur le plus populaire au monde. Google Chrome a annoncé en octobre 2022 qu'il abandonnerait le système au début de l'année 2023 afin de se concentrer sur Windows 10 et les versions supérieures.

Google Chrome 110, dont le lancement est prévu pour le 7 février 2023, sera la dernière version à prendre en charge l'ancien système.

Après une longue période d'avertissement, le support étendu de Microsoft pour Windows 7 a été abandonné en janvier 2020, l'entreprise passant à sa période de mise à jour de sécurité étendue (ESU) de trois ans. Windows 8.1 arrive également à la fin de sa période de support en janvier 2023, et ne verra pas le lancement d'un programme ESU, marquant la fin de sa vie.

Toutefois, les problèmes ne seront peut-être pas résolus aussi simplement, car des chiffres récents indiquent que Microsoft a du mal à faire en sorte que les utilisateurs passent à ses dernières versions de Windows. 

Selon les données de Statcounter, Windows 11 ne représente que 15,44 % de tous les systèmes Windows, mais plus de 70 % des utilisateurs utilisent toujours Windows 10, tandis que Windows 7 conserve une base d'utilisateurs dédiés d'un peu moins de 10 % des appareils, malgré son manque de support.

Via Ars Technica (s'ouvre dans un nouvel onglet)

Mike Moore
Deputy Editor, TechRadar Pro

Mike Moore is Deputy Editor at TechRadar Pro. He has worked as a B2B and B2C tech journalist for nearly a decade, including at one of the UK's leading national newspapers and fellow Future title ITProPortal, and when he's not keeping track of all the latest enterprise and workplace trends, can most likely be found watching, following or taking part in some kind of sport.