Test Technics EAH-A800

Il y a peu de nouveaux casques antibruit sans fil capables de rivaliser avec les derniers ambassadeurs de Sony et Bose. Le Technics EAH-800 s’y essaie.

Technics EAH-A800
(Image: © Technics)

TechRadar Verdict

Si vous donnez la priorité à la qualité sonore plutôt qu'à la suppression du bruit, vous trouverez beaucoup à aimer dans le casque circum-aural Technics EAH-A800.

Pros

  • +

    Un son alerte et explicite

  • +

    Autonomie exceptionnelle

  • +

    Compact, confortable et durable

Cons

  • -

    N'annule pas complètement les bruits extérieurs

  • -

    Une concurrence trop présente

  • -

    Un peu cher

Pourquoi pouvez-vous faire confiance à TechRadar ? Nos examinateurs experts passent des heures à tester et à comparer les produits et services afin que vous puissiez choisir le meilleur pour vous. En savoir plus sur la façon dont nous testons.

Le Technics EAH-A800 en résumé

Alors que vous pensiez que le marché des casques antibruit sans fil ne pouvait pas être plus riche, voici que l'une des plus grandes marques du secteur décide de vous gratifier d’un nouveau modèle. Le Technics EAH-A800 a le look, la qualité de fabrication et les spécifications pour rivaliser avec les plus grands. A condition pour vous de bien digérer sa facture.

Il y a aussi quelques domaines où il pourrait s’améliorer. Surtout en ce qui concerne la suppression active du bruit. Mais lorsque vous mettez cela en balance avec l'énorme autonomie qui vous amènera à le porter sans compter les heures, son confort sur de longues distances, sans oublier un son vivace… il devient facile de tout lui pardonner.

Technics EAH-A800 - vue rapprochée

(Image credit: TechRadar)

Prix et disponibilité

  • Disponible dès maintenant
  • Prix conseillé : 349,99 € 

Le casque circum-aural sans fil Technics EAH-A800 peut être acheté dès maintenant, au prix suggéré de 349,99 €. 

Bien sûr, il existe une liste d'alternatives viables de marques crédibles aussi longue que votre bras. Sony se prépare peut-être à remplacer son modèle phare WH-1000XM4, mais cela ne fait que rendre les nouveaux concurrents encore plus intéressants.

Le Bose Headphones 700 reste le casque à réduction de bruit le plus tentant ; le Shure AONIC 50 n’est pas discret mais délivre un son exceptionnel… A vrai dire, vous vous retrouvez ici dans un marché encombré, qui regorge de propositions premium. De sorte que même une société estimée comme Technics a du pain sur la planche pour s’imposer dans la compétition.

Technics EAH-A800 - contrôles

(Image credit: TechRadar)

Design et caractéristiques principales

  • Bluetooth 5.2 avec compatibilité LDAC 
  • Autonomie impressionnante  
  • Contrôle vocal, applicatif et tactile  

Il y a un temps et un lieu pour innover en matière de design, et ce n'est absolument pas le cas lorsqu'on conçoit un casque circum-aural. Si vous pensiez que Technics était sur le point de bouleverser les règles, détrompez-vous : le EAH-A800 a l'apparence, la sensation et (dans une moindre mesure) l'odeur que nous attendons tous d'un casque audio raisonnablement coûteux.

Le Technics EAH-A800 en détails

Conception acoustique : Fermé
Poids : 298 g
Réponse en fréquence : 4 Hz à 40 kHz
Haut-parleurs : 40mm dynamique
Autonomie : Jusqu'à 60 heures
Suppression active du bruit : Oui
En extra : Commandes tactiles, support Alexa/Siri, égaliseur paramétrable 

Il est livré en finition argentée ou noire, bien que notre unité de test noire porte plutôt vers le gris métallisé foncé, du moins en ce qui concerne les parties en plastique. Il est conçu avec la minutie exemplaire qui fait la réputation de Technics. Son poids de 298 g garantit une légèreté appréciée par les audiophiles qui souhaiteront bénéficier de sessions d'écoute prolongées. De même, il se replie suffisamment pour finir rangé dans un étui semi-rigide et compact, de forme ovoïde.

Les oreillettes et la partie intérieure de l'arceau sont remplies de mousse à mémoire de forme et recouvertes de similicuir. Associés à une force de serrage bien dosée, ils rendent le EAH-A800 peu contraignant à porter pendant des heures. De plus, ces matériaux résistent à l'absorption (puis au retour) de la chaleur corporelle pendant un certain temps. 

Derrière chaque écouteur, se trouve un haut-parleur dynamique de 40 mm avec un diaphragme à bord libre dans le dôme et une réponse en fréquence annoncée de 4 Hz à 40 kHz. Il est complété par une chambre de contrôle acoustique conçue pour maîtriser le flux d'air et permettre au haut-parleur de donner le meilleur de lui-même en matière d'expression spatiale et de présence dans les basses fréquences.

Le Technics EAH-A800 exploite une connectivité sans fil Bluetooth 5.2, il est de même compatible avec les codecs SBC, AAC et LDAC. En plus de garantir la réception de gros fichiers audio haute résolution, le Bluetooth 5.2 est très économe en énergie, ce qui vous permet de profiter d’une autonomie de 30 heures (en mode LDAC, avec suppression du bruit activée) à 60 heures (si vous préférez l’AAC, avec suppression du bruit désactivée). C’est un niveau que peu de rivaux peuvent égaler. Une fois à plat, le EAH-A800 peut être entièrement rechargé en trois heures environ, et 15 minutes sur le secteur suffisent pour 10 heures de lecture supplémentaires. 

Technics EAH-A800 - oreillettes

(Image credit: TechRadar)

La suppression du bruit est régie par un système que Technics appelle, avec une certaine suffisance, "technologie hybride double de suppression du bruit". Ce système utilise un filtre analogique avec un micro à rétroaction, ainsi qu'un filtre numérique avec un micro à contre-réaction. Ce dans le but de minimiser les intrusions sonores provenant de l'intérieur et de l'extérieur des oreillettes. En fait, il y a un total de huit microphones répartis sur les oreillettes. Technics est persuadé que la qualité d'appel et la suppression du bruit, obtenues ici, sont comparables à celles de n'importe quel autre modèle. 

Les responsabilités de l'oreillette gauche s'arrêtent là, car presque toute l'action se situe sur le côté droit. L'écouteur droit est en effet doté d'une surface tactile (dont la fonctionnalité est extrêmement limitée) et d'un bouton physique multifonctions en trois parties qui permet d'augmenter ou de diminuer le volume, de lire ou de mettre en pause vos pistes, d'avancer ou de reculer ces dernières et de répondre à un appel ou de le rejeter. Il y a également un bouton "marche/arrêt/appairage Bluetooth", une entrée USB-C pour le chargement et une entrée analogique de 3,5 mm pour l'écoute filaire. 

Le EAH-A800 se veut compatible avec l'application de contrôle "Audio Connect" de Technics, étrangement austère. C'est ici que vous pouvez spécifier l'assistant vocal de votre choix (tant qu'il s'agit d'Amazon Alexa ou de Siri), composer le niveau d'annulation du bruit ou de son ambiant que vous désirez (de 0 à 100 dans les deux cas), étudier quelques modes d'égalisation prédéfinis ou d’ajouter les vôtres à l'aide de l'égaliseur à cinq bandes. L'application se limite toutefois à des variations sur "activation/désactivation de la suppression du bruit/son ambiant" et "répondre/terminer/rejeter un appel". La plupart de vos interactions avec le casque se fera probablement par la voix ou par les commandes physiques.       

Technics EAH-A800 - application mobile

(Image credit: TechRadar)

Performances audio

  • Un son détaillé et expressif 
  • Beaucoup d'ampleur et d'élan 
  • Suppression du bruit passable  

Technics a livré à l'utilisateur final un certain degré de contrôle sur le son de l'EAH-A800 - et c'est incontestablement une bonne chose. Mais là encore, Technics a conçu l'EAH-A800 pour qu'il donne le meilleur de lui-même en laissant les niveaux d'égalisation tranquilles. Après tout, quelle que soit la valeur d’un casque audio, il reste impossible aujourd’hui de trouver un équilibre parfait, au-delà des limites fixées par les ingénieurs en charge du produit. C’est ainsi.

En ignorant les possibilités de réglage de l'égaliseur et en écoutant un gros fichier TIDAL Masters alimenté par MQA (ici l'impérissable Diamonds on the Soles of Her Shoes de Paul Simon), le EAH-A800 produit un son agréable, sans complication, et périodiquement absorbé.

Du haut de la gamme de fréquences (nette, substantielle) au bas de celle-ci (profonde, dextre, correctement contrôlée), le EAH-A800 procure une écoute réaliste et convaincante. Les sons graves s’avèrent puissants mais jamais exagérés, et leur ponctualité en ce qui concerne l'attaque et la décroissance des sons individuels permet au morceau de toujours suivre son cours. 

Des modèles moins accomplis peuvent laisser traîner les basses, mais pas l'EAH-A800. Et la reproduction des aigus se révèle tout aussi alerte - l'élan de l'enregistrement est porté de la manière la plus naturelle qui soit. Par moments, il est à deux doigts de devenir nerveux ou saturé, sans jamais y parvenir.

Technics EAH-A800 - contrôles tactiles

(Image credit: TechRadar)

Entre ces deux extrêmes, le Technics concède un milieu de gamme articulé, expressif et impressionnant de détails. Les voix apparaissent pleines de caractère et de nuances, et communiquent de manière éloquente. Si un chanteur a une attitude ou une émotion à exprimer, l'EAH-A800 lui permet de le faire sans surjouer ou minimiser sa performance.

L'équilibre tonal est également convaincant, et le Technics supporte une scène sonore cohérente. Chaque élément d'un enregistrement, même le plus complexe ou le plus impliqué, bénéficie d'un peu d'espace pour respirer - et est donc facile à suivre. 

Les grands changements dynamiques sont gérés avec une certaine confiance - le EAH-A800 ne met pas la plus grande distance entre le "quasi-silence" et le "crescendo final du refrain", mais il n’est pas - non plus - le plus inhibés à cet égard. Il effectue un travail tout aussi respectable avec les variations harmoniques plus fines, mais non moins importantes, qui donnent à un enregistrement un caractère et une saveur réels. L'expression rythmique est par ailleurs très bonne. A vrai dire, dans l'ensemble, le EAH-A800 ne descend jamais en dessous du niveau "décent". C’est un véritable expert en action.

Pour ce qui est de la suppression des bruits extérieurs, il s’agit d’une autre histoire. Pour écouter votre musique sans être dérangé par les bruits extérieurs, vous aurez un résultat  un peu plus mitigé. Certes, il est capable de minimiser les sons ambiants sans affecter leur tonalité ou introduire une sensation d'opposition (ce que tous ses concurrents ne peuvent pas faire), mais il n'élimine pas les sons externes de la manière dont, par exemple, le Bose Headphones 700 performe. Tant que vous vous contentez d'une "réduction" plutôt que d'une "suppression", le Technics est plus qu'adéquat. 

Faut-il acheter le Technics EAH-A800 ?

Technics EAH-A800 - réduction de bruit

(Image credit: TechRadar)

Achetez-le si...

Vous aimez porter des marques luxueuses sur les oreilles
Peu de marques ont la capacité de briller comme celle de Technics. Avec une conception premium et robuste, l’EAH-A800 mêle l’esthétique à la qualité sonore.

Vous n'êtes jamais à la maison
L'autonomie de l’EAH-A800 peut être qualifiée d'épique. Vous courrez rarement à la recherche d’une prise murale pour le recharger, ne serait-ce qu’une fois par semaine (et nous parlons d’une semaine très active).

Il vous faut un son puissant, détaillé et convaincant
Le Technics EAH-A800 offre une écoute captivante, sans fausse note et sans saturation. Ce, en vous contentant de rester sur le mode d’égalisation défini par défaut.

Ne l'achetez pas si...

Vous préférez abuser des commandes tactiles
La surface de contrôle capacitive n'est pas d'une grande utilité. Et vous passerez souvent par les commandes vocales pour guider votre casque. 

Vous ne jurez que par Google Assistant
Pas de chance pour vous, les interactions avec le casque Technics s’exécutent uniquement via Amazon Alexa ou Siri.

Vous êtes misanthrope
Vous ne bannirez jamais complètement le monde extérieur avec l’EAH-A800, car ce casque se contente de réduire les bruits environnants plutôt que de les supprimer.

Simon Lucas is a senior editorial professional with deep experience of print/digital publishing and the consumer electronics landscape. Based in Brighton, Simon worked at TechRadar's sister site What HiFi? for a number of years, as both a features editor and a digital editor, before embarking on a career in freelance consultancy, content creation, and journalism for some of the biggest brands and publications in the world. 


With enormous expertise in all things home entertainment, Simon reviews everything from turntables to soundbars for TechRadar, and also likes to dip his toes into longform features and buying guides. His bylines include GQ, The Guardian, Hi-Fi+, Metro, The Observer, Pocket Lint, Shortlist, Stuff T3, Tom's Guide, Trusted Reviews, and more.