Skip to main content

Test Hisense PX1 Pro

Un projecteur ultra courte focale brillamment équilibré.

Hisense PX-1 Pro UST
(Image: © Future)

TechRadar Verdict

Le projecteur Hisense PX1 Pro fait suite au fantastique L9G de la marque, à un prix bien inférieur. Avec quelques optimisations supplémentaires, il peut s'avérer un système Home Cinema aussi flexible que lumineux.

Pros

  • +

    Compact, tout-en-un

  • +

    Image époustouflante

  • +

    Configuration très flexible

Cons

  • -

    Mieux vaut éviter les pièces trop lumineuses

  • -

    Haut-parleurs de qualité passable

Le Hisense PX1 Pro en résumé

Le Hisense PX1 Pro est un brillant projecteur ultra-courte focale (UST) qui parvient à se faire une place parmi les meilleurs vidéoprojecteurs haut de gamme du marché. À 4 000 € (prix conseillé), il ne s'agit pas d'un système Home Cinema bon marché, mais il apporte une amélioration significative par rapport à certains vidéoprojecteurs plus chers. Ce qui en fait une alternative raisonnable. 

Bien qu'il n'occupe qu'un petit espace sur une étagère ou un meuble TV, le Hisense PX1 Pro peut diffuser une image de 90 à 130 pouces à l'aide d'une source lumineuse triple laser. Il s’avère très lumineux avec ses 2 200 lumens, mais c'est bien moins que les 3 000 lumens du L9G qui se trouve au-dessus de lui dans la gamme de projecteurs UST de Hisense.

L'image lumineuse du PX1 Pro est merveilleusement complétée par ses couleurs, qui proviennent de ces trois lasers rouge, vert et bleu. Dans l'ensemble, le PX1 Pro est éblouissant lorsqu'il se trouve dans une pièce sombre. Reste qu’il ne se révèle pas aussi performant pour embellir les paysages les plus sombres, à moins que l'éclairage ambiant de la pièce ne soit réduit. 

Le Hisense PX1 Pro est tout de même bien équilibré. Les haut-parleurs intégrés feront l'affaire en cas de besoin, sans remplacer une barre de son même modeste. Cependant, ces haut-parleurs peuvent toujours se montrer utiles, car le projecteur est facile à déplacer, avec un peu plus de 10 kg à son actif. Il peut ajuster la mise au point pour différentes configurations, se connecter au Wi-Fi et extraire du contenu via son interface Android TV.

Le PX1 Pro n'est pas aussi performant que le L9G, mais il se veut plus flexible et beaucoup moins cher. Le L9G coûte jusqu’à 1 490 € de plus (pour sa version 120 pouces), sauf qu'une partie de ce coût couvre un écran anti-lumière ambiante inclus. Il explose le tarif du Xgimi Aura, disponible à 2 799 € mais qui ne compte pas d'aussi bonnes performances en matière de colorimétrie. La concurrence est rude du côté d'Epson, puisque le LS11000 apparaît plus lumineux avec 2 500 lumens et coûte un peu plus cher, bien qu'il ne dispose pas d'une plateforme Smart TV, ni de haut-parleurs. 

Si vous recherchez un excellent système de cinéma tout-en-un, le PX1 Pro peut certainement vous satisfaire. D’autant qu’un supplément de 300 euros pour une barre de son et des rideaux occultants peut donner au PX1 Pro un grand coup de pouce qui efface presque toutes ses faiblesses. Si vous disposez déjà d'un dongle TV et de haut-parleurs, l'Epson LS11000 vous conviendra mieux, tandis que d'autres projecteurs UST comme le LG HU85LA CineBeam et l'Optoma CinemaX P2 pourraient servir d'options plus poussées pour les cinéphiles aguerris. 

Prix et disponibilité

Le Hisense PX1 Pro devrait être commercialisé en France au cours du second semestre 2022, pour la modique somme de 4 000 €.

Hisense PX-1 Pro UST

Le PX-1 Pro a un design attrayant, adapté au salon (Image credit: Future)

Design et caractéristiques principales

  • Système Home Cinema tout-en-un
  • Haut-parleurs modestes
  • Interface Android TV 

Le projecteur laser Hisense PX1 Pro UST est un bel ajout dans votre salon, non seulement pour la formidable expérience Home Cinema qu'il peut apporter, mais aussi pour son profil élégant lorsqu'il est placé près du mur. Il est doté d'un petit boîtier élégant qui prend à peu près autant de place qu'un récepteur AV. Malgré ce faible encombrement, le PX1 Pro intègre un système de projection DLP à trois lasers, une plateforme Smart TV et une paire d'enceintes de 15 W. L'unité tout-en-un ne pèse que 9,5 kg, ce qui la rend d'autant plus facile à installer.

Hisense a opté pour une esthétique un peu old school pour accompagner cette technologie pourtant futuriste. Les accents argentés et le style asymétrique vous permettent de le placer sans mauvais goût à côté d’un tourne-disques. Tout comme le Hisense L9G, il y a une petite dalle à l'arrière du projecteur qui semble pouvoir servir de couvercle pour l'optique, bien qu'elle ne bouge pas. Le PX1 Pro utilise une paire de capteurs pour détecter si quelqu'un s'approche et atténue les lasers, pour finalement les éteindre, afin de protéger les yeux des spectateurs. 

Contrairement aux autres modèles Hisense "Laser TV", le PX1 Pro est conçu pour répondre à une installation plus flexible. À cette fin, il dispose d'une mise au point variable qui lui permet de fournir une image de 90 à 130 pouces. Il exploite des lasers rouge, vert et bleu séparés comme sources lumineuses, fournissant 2 200 lumens ANSI tout en offrant une durée de vie de 25 000 heures. 

Le PX1 Pro intègre Android TV, à partir du moment où vous le branchez sur secteur et le connectez au Wi-Fi domestique. C'est l'un des nombreux projecteurs connectés qui ne peuvent pas recevoir Netflix, hélas. Heureusement, cette lacune mise à part, il dispose de nombreux paramètres intelligents pour ajuster l'image comme vous le souhaitez. 

Le système peut également se relier à de nombreux autres appareils. Il dispose de deux ports HDMI 2.1, dont un avec eARC, de prises audio numériques optiques et 3,5 mm, d'une antenne, de deux ports USB et Ethernet. Les systèmes audio sans fil Bluetooth et WiSA sont tous deux pris en charge.

Hisense PX-1 Pro UST

Le tableau arrière du PX-1 Pro est équipé de deux ports HDMI 2.1 et dispose également d'une entrée d'antenne pour les programmes télévisés numériques (Image credit: Future)

Qualité d'image

  • Image 4K flexible (90-130 pouces), lumineuse (2 200 lumens ANSI) et éclatante (107% Rec.2020)
  • Faible input lag

Lorsque toutes les conditions sont réunies, le Hisense PX1 Pro constitue un projecteur fantastique. Sa luminosité de 2 200 lumens associée à une large gamme de couleurs peut offrir un spectacle HDR spectaculaire. La diffusion des contenus très haute résolution excelle avec un léger filtrage de la lumière - privilégiez des stores basiques, et tamisez les lumières la nuit. 

Cette belle image perdure même lorsque vous étirez la projection à des tailles considérables. Étant donné que ce projecteur occupe moins de 60 cm² d'espace sur une table basse par exemple, il est stupéfiant de voir la qualité d'une image 4K de 100 pouces qu'il peut produire. Toujours d'une netteté satisfaisante.

Fiche technique

Tailles d'écran : 90 à 130 pouces | 8K : Non | HDR : Oui | Technologie optique : DLP tri-laser | Smart TV : Oui | Dimensions : 547 x 346 x 158 mm | Poids : 11,5 kg (avec support) | 3D : Non | Entrées : 2xHDMI 2.1 (1 avec eARC), sortie audio numérique optique, sortie audio analogique 3,5 mm, deux ports USB, Ethernet, Bluetooth et audio sans fil WiSA

Le principal défaut de ce projecteur est d'afficher des images sombres dans une pièce lumineuse. Il n'y a pas vraiment de solution gagnante dans ces conditions pour un projecteur, bien que certaines options extrêmement lumineuses comme l'Epson LS12000 s'en sortent un peu mieux. La situation pourrait être améliorée par un écran de projection, mais l'installation de rideaux occultants ferait également une énorme différence. Ce dernier résout le problème de la luminosité.

Si le Hisense PX1 Pro ne peut pas aller au-delà d’une définition 4K/60Hz, il parvient à concéder un input lag suffisamment faible pour en faire un écran gaming agréable. Nos sessions Smash Bros sont rapidement affichées à l'écran, suivant le rythme frénétique du gameplay.

Les haut-parleurs sont le seul élément de l'ensemble qui ne tient pas la route. Ils peuvent remplir une petite pièce avec suffisamment de son, mais il y a des lacunes dans les basses, un peu trop de détails dans les médiums - et ils ne résistent même pas à une barre de son économique fournie avec un caisson de basses.

Faut-il acheter le projecteur Hisense PX1 Pro UST ?

Hisense PX-1 Pro UST

L'image brillante et détaillée du PX-1 Pro apparaît optimisée dans un environnement sombre (Image credit: Future)

Achetez-le si...

Vous désirez un système Home Cinema complet
Comme pour un téléviseur, le PX-1 Pro vous permet d'obtenir l'image, le son et l'accès à vos plateformes de streaming dans un seul et même produit. 

Vous disposez d’une pièce raisonnablement éclairée
Tant que vous pouvez tamiser la lumière d'une pièce, le Hisense PX1 Pro peut gérer le reste. Son image est excellente dans une pièce sombre, et il peut diffuser des films d’animation ou des sitcoms dans une pièce modestement éclairée.  

Vous aimez regarder vos contenus un peu partout
Le Hisense PX1 Pro bénéficie largement de sa nature tout-en-un et de sa portabilité décente. Vous pouvez le déplacer aisément d’une pièce à une autre.

Ne l'achetez pas si...

Vous ne pouvez pas régler la luminosité de votre pièce
Si de nombreuses pièces peuvent être facilement tamisées avec quelques stores, ce n'est pas forcément le cas au sein de certains foyers très lumineux. Si vous appréciez regarder vos programmes en journée mais que vous ne pouvez pas réduire la lumière ambiante, ce projecteur (et bien d'autres) aura du mal à vous satisfaire pleinement.

Vous avez besoin de bons framerates
4K/60p, c’est une bonne résolution. Mais il existe d’autres options qui permettent d'aller plus loin. Certains projecteurs se contentent d’une diffusion en 1080p mais avec un taux de rafraîchissement de 240 Hz, tandis que d'autres, comme le LS12000 d'Epson, peuvent atteindre 4K/120 Hz. 

Vous n'êtes pas difficile en matière de qualité visuelle
Le PX1 Pro coûte très cher, mais il vous permet d'obtenir une belle image que vous pouvez régler à votre guise. Si vous n'êtes pas très regardant, vous pouvez économiser un peu et profiter d'une expérience similaire avec le Xgimi Aura

Over the last several years, Mark has been tasked as a writer, an editor, and a manager, interacting with published content from all angles. He is intimately familiar with the editorial process from the inception of an article idea, through the iterative process, past publishing, and down the road into performance analysis.