Test Hisense L9G TriChroma Laser 4K

Une qualité d’image incroyable réservée aux amateurs absolus de Home Cinema.

Hisense L9G TriChroma Laser TV
(Image: © Hisense)

TechRadar Verdict

Les images délivrées par le Hisense L9G sont impressionnantes dans les pires conditions et miraculeuses dans les meilleures. Vous oublierez probablement de vous rendre au cinéma, une fois son installation actée dans votre salon. Mais il nécessite un engagement, à la fois spatial car il n'est pas flexible, et budgétaire tant son prix reste conséquent.

Pros

  • +

    Des images époustouflantes

  • +

    Un vrai kit Home Cinema

  • +

    Des modes bien calibrés

  • +

    Un son percutant

Cons

  • -

    Manque de flexibilité

  • -

    Paramètres par défaut à éviter

  • -

    Pas d’application Netflix intégrée

  • -

    Limité à 60 Hz

Pourquoi pouvez-vous faire confiance à TechRadar ? Nos examinateurs experts passent des heures à tester et à comparer les produits et services afin que vous puissiez choisir le meilleur pour vous. En savoir plus sur la façon dont nous testons.

Le Hisense L9G TriChroma Laser 4K en résumé

Le Hisense L9G sonnera comme une révélation pour votre salon, si vous avez les moyens de l’y installer - car une technologie supérieure n'est jamais bon marché. Ce vidéoprojecteur de 4 999 euros présente des caractéristiques de premier ordre, notamment une conception à focale ultracourte, un moteur de lumière laser tricolore, des ports HDMI 2.1 avec eARC, une prise en charge HDR, une interface Android TV et de puissants haut-parleurs de 40 W.

Un avant-goût de la qualité du projecteur s'affiche dès son déballage. Il ne faut que quelques minutes pour l'installer une fois qu'il est sorti de la boîte (bien que ce soit un effort de faire entrer ladite boîte dans votre maison), la nature tout-en-un du projecteur simplifiant tout le processus. La plupart des utilisateurs seront probablement en mesure de le placer devant un mur nu et de profiter d'une image monstrueuse, lumineuse et éclatante.

Hisense ne vend pas ce vidéoprojecteur comme un projecteur de base, mais plutôt comme un téléviseur laser. Et dans le but d'assurer une qualité d'image supérieure pour aller avec l'étiquette de prix, Hisense inclut un écran qui rejette la lumière ambiante et qui est destiné à être installé de façon permanente sur votre mur. Cette dalle anti-reflets de 100 ou 120 pouces (varie en fonction du modèle choisi) annulera une partie de votre déco minimaliste en occupant tout un mur. Non, il ne s’agit nullement d’un écran enroulable, mais pour ceux qui exigent le maximum en ce qui concerne la qualité d'image, vous réduisez ici l'impact de la lumière ambiante et diminuez toute déformation de la forme du mur qui pourrait impacter la projection de n’importe quel programme. Bien sûr, pour ceux qui possèdent déjà une toile pour vidéoprojecteur de qualité, pas de chance - ce remplaçant est inclus dans la boîte et le prix. 

Le Hisense L9G est définitivement destiné aux cinéphiles passionnés. 

Cependant, aussi bonnes que soient ses performances visuelles, le vidéoprojecteur trébuche à quelques endroits. Tout d'abord, il tente d'ajuster la luminosité plan par plan pour certains contenus, en sur-corrigeant d'une manière qui rend l'éclairage assez dérangeant. Le lissage de mouvement peut également poser problème car il permet de réduire les saccades d’un plan panoramique, tout en introduisant des artefacts bien plus flagrants sur tout le reste de l'écran. Heureusement, le Hisense L9G dispose d'une tonne de modes prédéfinis disponibles pour ajuster ces caractéristiques, permettant aux utilisateurs de régler l'affichage comme ils le souhaitent. Il existe également un mode cinéaste plus avancé, pour les professionnels.

On ne peut nier la qualité époustouflante du Hisense L9G, mais c'est un vidéoprojecteur qui demande un engagement certain. Moins important cependant qu'un téléviseur de 100 pouces, car même les modèles abordables coûtent plusieurs fois le prix du L9G. 

Prix et disponibilité

Le Hisense L9G est disponible pour 4 999 € dans une configuration de 100 pouces et 5 490 € pour celle de 120 pouces. 

Par rapport à ses concurrents, le coût du combo projecteur et écran se révèle beaucoup plus élevé. Par exemple, le Xgimi Aura reste assez impressionnant pour moins de la moitié du prix, mais il n'est pas aussi lumineux ou performant lorsque vous ouvrez les rideaux. En revanche, les vidéoprojecteurs à plus longue portée, comme l'Optoma UHZ50 (moitié moins cher) ou l'Epson LS12000 (au tarif similaire), délivrent des images de qualité supérieure, un peu plus de flexibilité dans les configurations, ainsi qu’une fréquence de rafraîchissement plus élevée pour les gamers. 

Hisense L9G

(Image credit: Mark Knapp)

Design et caractéristiques principales

  • Kit complet et compact  
  • Écran de projection inclus
  • Capacités audio puissantes
  • Une autre zone interdite à Netflix 

Avec ses dimensions d'environ 61 x 34,6 x 15,5 cm et son poids de 11,2 kg, le Hisense L9G a rassemblé une quantité étonnante de technologie dans une box compacte, à peine plus grande que deux boîtes à chaussures. Il est un peu plus large et plus haut, mais pas aussi profond que le Xgimi Aura que nous avons récemment testé. Mais il est tout aussi agréable à regarder et même plus.

L'appareil ressemble un peu à une barre de son étroite et robuste, et il ne serait pas anodin de le considérer comme tel. Il embarque en effet son propre ensemble de haut-parleurs compatibles Dolby Atmos avec une puissance combinée de 40 W, ce qui s’avère plus que suffisant pour une soirée cinéma collective dans une pièce de 60 ou même 90 mètres carrés. Malgré la taille du Hisense L9G, il semble n'avoir aucun problème à rester froid avec un bruit de ventilateur minimal.

Le vidéoprojecteur présente un design sombre, quelque peu futuriste, qui demeure relativement subtil. Il pourrait très bien s'intégrer dans un salon à la déco sobre, sauf que vous aurez davantage de mal à y dissimuler l'écran de projection ALR (rejet de la lumière ambiante) de 225,7 x 4,2 x 128,8 cm également livré par Hisense.

À l'intérieur, le Hisense L9G renferme une source lumineuse à trois lasers. Celle-ci utilise des lasers rouge, vert et bleu indépendants pour créer une image brillante et colorée, recouvrant jusqu'à 107% de l'espace couleur Rec.2020. La lumière n'a pas besoin d'être filtrée pour créer différentes couleurs. La source de lumière laser promet également une durée de vie plus longue que les ampoules traditionnelles des vidéoprojecteurs - jusqu'à 25 000 heures dans ce cas précis. 

Compte tenu de la puissance de 3 000 lumens du projecteur et de la concentration du faisceau près de l'objectif, Hisense a intégré une paire de capteurs de proximité qui réduisent l'intensité de l'écran très rapidement lorsque quelque chose s'approche et éteignent complètement les lumières s'ils continuent à détecter un élément intrusif. Il se veut assez sensible, réagissant rapidement à notre présence dans la plupart des cas. Basé sur le mouvement, il permet aux lumières de se rallumer si nous restons immobiles, donc il ne protégera pas vos yeux si vous regardez fixement l'objectif. Curieusement, on dirait presque que le haut du vidéoprojecteur dispose d’un couvercle coulissant pour protéger celui-ci lorsqu'il n'est pas utilisé. Il n’en est rien, le verre de l'objectif demeure exposé à la poussière. Mauvais point.

Hisense L9G

(Image credit: Mark Knapp)

Le système est équipé d'Android TV et d'une connexion Wi-Fi 5 ou Gigabit Ethernet. Malheureusement, comme beaucoup d'implémentations d'Android TV par des marques un peu moins populaires, Netflix n'est pas pris en charge ici. Les performances de l’OS ont parfois des ratés, mais il demeure largement utilisable.

Hisense a par ailleurs inclus trois ports HDMI, dont deux prennent en charge le HDMI 2.1 et un l'eARC, offrant ainsi de nombreuses options pour les signaux vidéo et audio de haute qualité. Le Bluetooth permet d'établir des connexions vers et depuis le système, ce qui vous invite à ajouter des haut-parleurs externes ou d'utiliser le vidéoprojecteur comme une enceinte à part entière. Des connexions audio optiques et WiSA sont de même disponibles. 

La flexibilité est une caractéristique qui fait défaut au vidéoprojecteur. L'objectif a une longueur focale fixe. Trop près du mur ou trop loin, l'image devient floue. Bien qu'il y ait une certaine marge de manœuvre, la mise au point apparaîtra perdue si le projecteur est déplacé trop loin ou trop près du mur. Il ne s'agit pas d'un projecteur de 40 pouces un jour et de 300 pouces le lendemain. Il est plus portable qu'un téléviseur de 100 pouces, mais il est aussi conçu pour servir de téléviseur de 100 pouces. La distance idéale par rapport au mur pour le modèle le plus petit est donc d'environ 30 centimètres. Nous avons néanmoins trouvé qu'il était suffisamment net à une distance d'environ 20 centimètres du mur. 

Quatre pieds réglables sur la partie inférieure du vidéoprojecteur et une correction géométrique numérique en huit points peuvent aider à redresser correctement l'image.Cette correction géométrique peut être effectuée manuellement ou automatiquement avec la caméra d'un smartphone (dans le navigateur, même, donc pas de téléchargement d'application nécessaire).

Hisense L9G projetant Dune

(Image credit: Mark Knapp)

Qualité d'image

  • Grande (image 4K de 100 pouces)
  • Lumineuse (3 000 lumens)
  • Et vive (107% Rec.2020)
  • Nombreux modes proposés
  • Aussi appréciable pour les gamers que pour les cinéphiles 

Il n'y a pas grand-chose à redire sur le Hisense L9G. Ce vidéoprojecteur utilise une technologie exceptionnellement performante et la met magnifiquement en œuvre. Même sans l'écran de projection ALR, le Hisense L9G peut créer une image si lumineuse que nous sommes à l'aise pour regarder n'importe quoi dans notre salon au milieu de la journée. S'il y a du soleil, nous pouvons nous contenter de regarder des dessins animés, mais si les stores sont tirés ou si le temps est couvert, le L9G n'a aucun mal à présenter une image satisfaisante.

Pour les soirées cinéma ou une session gaming prolongée, l'image reste un régal. Le vidéoprojecteur réussit à obtenir des couleurs exceptionnellement vives et un contraste riche qui rend les scènes d'autant plus dramatiques. Il est d'autant plus impressionnant de constater à quel point les détails des ombres demeurent présents dans l'image globale. Même en regardant en plein jour, les détails des vêtements sombres et des cheveux des personnages apparaissent largement visibles. 

Tout cela est restitué avec une netteté propre à la 4K. Dune et Nightmare Alley, agrandis aux proportions dont le L9G est capable, concèdent une expérience digne d'une salle de cinéma, avec la possibilité de faire des pauses. Les films d’animation sont vivants avec des couleurs exceptionnellement vives. Pour les jeux aussi (la campagne japonaise de Ghost of Tsushima se révèle époustouflante). L’input lag est suffisamment faible pour permettre de s'attaquer aux boss sans trop de problèmes.

Aussi bonne que soit l'image, tout ne paraît pas parfait sans compromis. Le vidéoprojecteur tombe dans les mêmes pièges que les téléviseurs 4K. Ses tentatives de lissage des mouvements peuvent entraîner de nombreux mouvements buggés des personnages et des éléments à l'écran. Tandis que la luminosité peut changer radicalement lorsque le vidéoprojecteur tente d'optimiser l'image d'un plan à l'autre. Le lissage du mouvement aide à réduire les saccades pour les plans panoramiques, du moins. 

Ces problèmes sont généralement un peu gênants lors de la première utilisation du vidéoprojecteur. Pour autant, vous pouvez aisément vous en débarrasser grâce aux nombreux modes proposés par Hisense. Il est ainsi possible de régler à votre convenance la fluidité des mouvements, l’éclairage ou les ajustements de couleur. Ces paramètres peuvent être enregistrés pour différentes sources d'entrée, ce qui permet aux utilisateurs de créer un profil spécial pour un lecteur Blu-ray 4K et un autre plus distinctif pour une ou deux consoles de jeu.

Faut-il acheter le Hisense L9G ?

Hisense L9G

(Image credit: Mark Knapp)

Achetez-le si...

Vous recherchez un pack Home Cinema tout-en-un
Le Hisense L9G comprend tout ce dont vous avez besoin pour obtenir une configuration vidéo incroyablement agréable avec le vidéoprojecteur, ses haut-parleurs, son interface Smart TV et même l'écran de projection. L’emballage est lourd mais exceptionnel.

Vous ne regardez pas les écrans au rendu inférieur à 100 pouces
Avec le Hisense L9G, il n'est pas question de voir petit. Il est conçu pour offrir une image de 100 ou 120 pouces. Tentez de réduire cette prouesse et vous obtiendrez des vidéos quelque peu floues.

Vous adorez jouer avec les paramètres vidéo
Le Hisense L9G délivre aussi une large gamme de couleurs et des tonnes d'options pour adapter le programme que vous regardez à votre goût.

Ne l'achetez pas si...

Vous ne disposez pas de pièce assez grande pour l’accueillir
La longueur focale fixe est une limitation majeure pour le L9G. Bien qu'il soit suffisamment léger pour être déplacé d'une pièce à l'autre, vous devrez toujours le positionner de la même manière et trouver un espace suffisant pour son image.

Vous êtes un compétiteur eSport
Le Hisense L9G sublime la qualité d’image de vos jeux AAA, mais c'est aussi un écran 60 Hz qui ne satisfera pas les joueurs compétitifs à la recherche des fréquences de rafraîchissement les plus rapides. Certains vidéoprojecteurs affichent des taux plus convaincants de 120Hz et même 240Hz - ils coûtent même moins cher.

Vous n’avez pas besoin d’un écran de projection
Le Hisense L9G n'a absolument pas besoin de l'écran pour obtenir une expérience brillante, mais il est inclus dans la boîte et gonfle le prix final. Un grand écran ALR n'est pas bon marché, donc vous pourriez trouver un meilleur rapport qualité-prix ailleurs. 

Over the last several years, Mark has been tasked as a writer, an editor, and a manager, interacting with published content from all angles. He is intimately familiar with the editorial process from the inception of an article idea, through the iterative process, past publishing, and down the road into performance analysis.