Skip to main content

Test du DJI Mavic 3

Sa double caméra et ses commandes premium donnent le vertige - son prix aussi.

Drone DJI Mavic 3
(Image: © Future)

Notre verdict

Le DJI Mavic 3 constitue un véritable bond en avant pour les drones pliables, accompagné toutefois de quelques réserves. À bien des égards, il représente tout ce que les photographes aériens pouvaient espérer, avec un excellent appareil photo 4/3, une ouverture réglable, une autonomie accrue et une prévention des collisions améliorée - le tout dans un ensemble plus léger que le Mavic 2 Pro. Reste que le Mavic 3 est aussi dépourvu de certaines fonctionnalités logicielles premium, qui n'arriveront pas avant une mise à jour du firmware prévue en janvier 2022. Quant à son prix, les non-professionnels auront énormément du mal à le justifier auprès de leur conseiller bancaire.

Pour

  • Capteur photo 4/3 fantastique
  • Ouverture réglable utile
  • Fonctions de sécurité améliorées
  • Téléobjectif pratique

Contre

  • Plus cher que le Mavic 2
  • Certaines fonctions manquantes au lancement
  • Manette de base sans écran informatif
  • Classification européenne complexe

TechRadar Verdict

Le DJI Mavic 3 constitue un véritable bond en avant pour les drones pliables, accompagné toutefois de quelques réserves. À bien des égards, il représente tout ce que les photographes aériens pouvaient espérer, avec un excellent appareil photo 4/3, une ouverture réglable, une autonomie accrue et une prévention des collisions améliorée - le tout dans un ensemble plus léger que le Mavic 2 Pro. Reste que le Mavic 3 est aussi dépourvu de certaines fonctionnalités logicielles premium, qui n'arriveront pas avant une mise à jour du firmware prévue en janvier 2022. Quant à son prix, les non-professionnels auront énormément du mal à le justifier auprès de leur conseiller bancaire.

Pros

  • + Capteur photo 4/3 fantastique
  • + Ouverture réglable utile
  • + Fonctions de sécurité améliorées
  • + Téléobjectif pratique

Cons

  • - Plus cher que le Mavic 2
  • - Certaines fonctions manquantes au lancement
  • - Manette de base sans écran informatif
  • - Classification européenne complexe

Le DJI Mavic 3 en résumé

Le DJI Mavic 3 est le drone pliable le plus puissant que la société ait conçu jusqu'à présent - et en termes de performances pures, c'est aussi le meilleur. Mais les grandes améliorations qu’il apporte après le règne du DJI Mavic 2 Pro ont un coût. Et pour la plupart des pilotes non-professionnels, le DJI Air 2S, plus petit et plus abordable, restera le drone le plus raisonnable qu’il est possible d’acquérir.

Le point fort du DJI Mavic 3 est sans aucun doute son nouvel appareil photo double, qui comporte deux capteurs et objectifs individuels. Impressionnante, la caméra principale abrite un capteur CMOS 4/3 de 20 mégapixels avec ouverture réglable - ce qui offre la meilleure qualité d'image de sa catégorie. Le second téléobjectif du drone est beaucoup plus limité et ne dispose pas de commandes manuelles ni de prise de vue brute, mais il constitue une alternative occasionnellement pratique pour capturer des sujets éloignés. 

Le Mavic 3 est disponible en deux versions - la Standard et la Cine Premium. La principale différence entre les deux, hormis le prix, est que la Cine Premium (utilisée lors de cet examen) dispose d'un SSD intégré de 1 To au lieu de 8 Go de stockage interne, elle prend aussi en charge l'enregistrement vidéo Apple ProRes 422 HQ. 

La double caméra frontale du DJI Mavic 3

(Image credit: Future)

L'amélioration des capacités de prise de vue vidéo du Mavic 3 en fait une mise à niveau significative de la série DJI Mavic 2, et le destine davantage aux photographes et vidéastes professionnels. Il peut filmer des vidéos 5.1K jusqu'à 50 images par seconde, 4K jusqu'à 120 images par seconde, FHD jusqu'à 120 fps en utilisant Apple ProRes, et jusqu'à 200 fps en exploitant les codecs H264/H.265, qui incluent D-Log (Raw).

Le Mavic 3 offre d’autres optimisations, notamment une meilleure réactivité en vol et une meilleure autonomie, bien que nous ayons constaté que les temps de vol réels étaient plus proches de 30 minutes que des 46 minutes annoncées. Malgré toutes ces améliorations, le design du Mavic 3 demeure identique à celui de ses prédécesseurs, faciles à transporter dans un sac à dos. Qui plus est, le poids des deux modèles a été maintenu en dessous de 900 g. Ce qui pourrait les aider, par ailleurs, à obtenir leur certification européenne avant l'entrée en vigueur de la nouvelle réglementation sur les drones le 1er janvier 2023. Ce n'est toutefois pas garanti, il faut donc en tenir compte. 

Un facteur plus important à garder à l'esprit, où que vous soyez, est que le DJI Mavic 3 est dépourvu de quelques fonctionnalités premium au lancement, à l’instar du suivi ActiveTrack 5.0, de la gamme MasterShots (des modes de vol automatisés) et du module Wi-Fi QuickTransfer, qui utilise le protocole Wi-Fi 6 pour un transfert plus rapide de vos photos et vidéos vers votre téléphone. Selon DJI, toutes ces fonctionnalités seront disponibles par le biais d'une mise à jour du firmware le 22 janvier 2022.

Aucune de ces options n'est rédhibitoire ou fondamentale pour la plupart des pilotes professionnels, mais il est dommage qu'elles soient absentes dès le jour 1, en particulier sur un drone aussi cher. Néanmoins, si la qualité d'image est votre principale priorité, tant pour les vidéos que pour les photos, le DJI Mavic 3 ne vous décevra pas et constitue l'un des meilleurs drones que vous puissiez acheter aujourd’hui, si vous disposez de l’investissement nécessaire.

Prix et date de sortie et du DJI Mavic 3

Vous pouvez commander le DJI Mavic 3 dès aujourd'hui, avec un choix de trois configurations possibles. Comme toujours, il y a une version standard, plus le bundle Fly More qui offre une gamme d'accessoires utiles (y compris deux batteries supplémentaires) pour un prix inférieur à celui d’achats individuels. 

Si vous vous sentez particulièrement à l'aise, vous pouvez également opter pour l’édition Cine Premium, qui porte la capacité de stockage du drone à 1 To et inclut tous les accessoires du bundle Fly More, ainsi que le nouveau contrôleur DJI RC Pro et deux jeux de filtres ND. 

La version standard du Mavic 3 coûte 2 099 €. Elle comprend le drone Mavic 3, une batterie de vol intelligente, une télécommande RC-N1, des câbles mobiles, un chargeur de batterie, une housse de rangement et trois paires d'hélices.

Le bundle DJI Mavic 3 Fly More grimpe à 2 799 € et intègre tout ce qui précède, plus deux batteries de vol intelligentes supplémentaires, trois paires d'hélices additionnelles, une station de recharge, un ensemble de filtres ND (ND4/8/6/32) et un sac de transport convertible.

DJI Mavic 3 et caméras

(Image credit: Future)

Le DJI Mavic 3 Cine Premium, quant à lui, est proposé au prix énorme de 4 799 €. Ce kit comprend tout ce qui se trouve dans le bundle Fly More, à l'exception d'un SSD de 1 To au lieu de 8 Go de stockage interne, et il ajoute la prise en charge de l'enregistrement vidéo Apple ProRes 422 HQ. Les autres accessoires inclus sont le contrôleur DJI RC Pro (avec un écran intégré de 5,5 pouces) au lieu du contrôleur RC-N1, ainsi qu'un jeu de filtres ND supplémentaire (ND64/128/256/512) et un câble de données DJI 10Gbps Lightspeed.

La version standard du Mavic 3 et le bundle Fly More coûtent près de 40% de plus que leurs équivalents Mavic 2 Pro au moment de leur sortie. Ce qui suggère que le Mavic 3 s’insère totalement sur le marché professionnel plutôt que grand public. Le DJI Air 2S remplace le Mavic 2 Pro au sommet de la gamme grand public avec un capteur de 1 pouce, tandis que le Mavic 3 dispose d'un capteur principal 4/3.

Design et radiocommande

Le Mavic 3 suit les mêmes lignes de conception que les drones Mavic précédents. Cela signifie que les bras de l'hélice se replient vers l'intérieur pour rendre le drone beaucoup plus petit et plus facile à transporter dans un sac à dos lorsqu'il n'est pas utilisé. Avant de se déplier à nouveau en quelques secondes, lorsque vous êtes prêt à le faire décoller. Malgré sa peinture plus foncée, le Mavic 3 conserve l'aspect et la qualité de fabrication caractéristiques du Mavic.

Les dimensions du Mavic 3 plié sont de 212x96,3x90,3 mm (assez similaire au Mavic 2 Pro donc), tandis que sa taille dépliée est de 347,5x283x107,7 mm. Le poids au décollage du Mavic 3 est de 895 g pour la version standard et de 899 g pour la version Cine Premium. C'est en fait plus léger que le Mavic 2 Pro (907 g), ce qui est impressionnant si l'on considère que la batterie du Mavic 3 est plus lourde et offre une capacité plus élevée de 5 000 mAh par rapport à la batterie de 3 850mAh du Mavic 2. Car cette fois, la batterie s'insère à l'arrière du corps du Mavic 3, plutôt que sur le dessus.

Bien que la batterie se révèle un élément clé dans l'amélioration du temps de vol du Mavic 3, certains moteurs et hélices plus efficaces (ainsi que le poids légèrement réduit du drone) aident à augmenter lesdits temps de vol et à fournir une vitesse maximale de 75 km/h / 21m/s en mode Sport. 

Image 1 sur 3

A folded DJI Mavic 3 drone resting on a patio

(Image credit: Future)
Image 2 sur 3

The DJI Mavic 3 drone sitting on a patio

(Image credit: Future)
Image 3 sur 3

Top-down view of the DJI Mavic 3 drone

(Image credit: Future)

La radiocommande fournie avec la version standard et le bundle Fly More est la même que celle qui accompagne le DJI Mavic Air 2 et le DJI Air 2S. Contrairement à la manette de la série Mavic 2, il s'agit d'une structure fixe avec un support télescopique en haut de l'unité où le câble du smartphone peut être rangé, tandis que les sticks directionnels peuvent être dissimulés lorsqu'ils ne sont pas utilisés. Il n'y a pas d'écran LCD affichant les informations de vol comme sur la radiocommande Mavic 2, ce qui est dommage compte tenu du prix plus élevé du Mavic 3. Pour autant, ces informations peuvent être visualisées depuis l'application DJI Fly.

La radiocommande RC Pro du DJI Mavic 3 Cine Premium

Ce nouveau contrôleur DJI RC Pro est uniquement livré avec le kit Cine Premium, les bundles Standard et Fly More étant équipés du pad DJI RC-N1. (Image credit: Future)

Cette manette est plus grande que l'ancien modèle pliable du Mavic 2, mais l'avantage reste un meilleur niveau d’autonomie avec six heures entre deux charges. La radiocommande RC Pro (ci-dessus) qui est livrée avec la version Cine Premium du Mavic 3 est essentiellement un nouveau contrôleur intelligent avec un écran tactile de 5,5 pouces - il délivre plusieurs autres fonctionnalités avancées par rapport à la radiocommande standard.

La principale différence entre les versions Standard et Cine Premium du Mavic 3 réside dans la capacité de stockage mise à disposition : 8 Go pour la première, 1 To pour la seconde (dispensés par un SSD impressionnant), avec prise en charge de l'enregistrement vidéo Apple ProRes 422 HQ.

Caractéristiques principales et vol

Le Mavic 3 est un drone agile, beaucoup plus réactif en vol que ses prédécesseurs. À cet égard, il s'apparente davantage au DJI Phantom 4 Pro V2.0. Les commandes sont tout simplement bien plus sensibles en modes Normal et Sport, tandis que le mode Cine offre une sensibilité et une vitesse de contrôle réduites pour des vols plus fluides et des séquences vidéo plus cinématiques.

Le vol se veut aussi agile ou discret que vous le souhaitez. Si les caractéristiques et le prix du Mavic 3 le rendent plus adapté aux pilotes de drones expérimentés et aux vidéastes professionnels, il pourrait également servir de point d'entrée pour les débutants grâce à ses fonctions de sécurité avancées. Néanmoins, il existe des drones d'entrée de gamme plus adaptés, comme le DJI Mini 2, et certaines fonctionnalités adaptées aux amateurs (comme les modes de vol automatisés MasterShots) ne seront pas disponibles sur le Mavic 3 avant une mise à jour du firmware le 22 janvier 2022.

En termes de sécurité, le Mavic 3 utilise plusieurs capteurs de vision pour détecter les obstacles dans n’importe quelle direction. Il octroie également un système amélioré de contournement des obstacles grâce au pilotage assisté APAS 5.0, qui combine six capteurs en forme d'œil de poisson et deux capteurs grand angle pour détecter tout risque quelle que soit la direction empruntée. Lorsqu'il est activé, vous pouvez paramétrer le drone pour qu'il vole de manière autonome. 

Image 1 sur 3

The DJI Mavic 3 drone's battery

(Image credit: Future)
Image 2 sur 3

The DJI Mavic 3 drone's empty battery compartment

(Image credit: Future)
Image 3 sur 3

The DJI Mavic 3 drone's rear sensors

(Image credit: Future)

Une option qui fonctionne parfaitement dans des environnements standards dégagés, moins dans les zones plus denses telles que les forêts où l'APAS peut être dépassé et assurer un vol erratique. Nous l'avons testé dans un environnement très complexe et le drone aurait pu s'écraser sur des branches d'arbres s'il n'avait pas été stoppé manuellement. Lorsque l'APAS a été désactivé, le drone a pu voler de manière beaucoup plus fluide, mais avec un risque de crash beaucoup plus élevé.

Une autre caractéristique sécuritaire est le nouvel algorithme de positionnement du Mavic 3, qui prétend améliorer la précision du vol stationnaire avec moins de dérive en se connectant aux satellites GPS, GLONASS et BeiDou. Cette amélioration est bien sûr bienvenue, mais il est impossible de voir une différence entre le Mavic 3 et les modèles de la génération précédente lorsque le drone évolue en vol stationnaire.

DJI affirme que la nouvelle batterie de 5 000 mAh du Mavic 3 offre une durée de vol maximale de 46 minutes ou sur une distance de 30 km (sans vent). En réalité, ce n'est jamais le cas, car il faut tenir compte du vent, de la température ambiante et de la charge minimale de la batterie avant de déclencher le "retour à la maison" (RTH) de l’appareil. Au cours de nos différents essais, la batterie a bien tenu, même dans des conditions froides et venteuses, néanmoins il fallait attendre plus de 30 minutes avant que le drone ne suggère le fameux RTH.

Image 1 sur 3

The DJI Mavic 3 drone's front arm and propeller

(Image credit: Future)
Image 2 sur 3

A propeller from the DJI Mavic 3 drone

(Image credit: Future)
Image 3 sur 3

A folded DJI Mavic 3 drone resting on a patio

(Image credit: Future)

Le système de détection d'obstacles omnidirectionnel s’accompagne d’une mise à niveau du suivi de sujets, par le biais du système ActiveTrack 5.0 (à venir également dans la mise à jour du firmware de janvier 2022). 

Et puis, il y a QuickShots. Un ensemble de modes de vol automatisés permettant de créer facilement des vidéos de qualité professionnelle. Ces modes se nomment Rocket, Circle, Dronie, Helix, Boomerang et Asteroid. Il existe également un mode Hyperlapse pour créer des vidéos en accéléré et en différé, ainsi que des modes panoramiques, de prise de vue unique, de bracketing automatique d'exposition et de prise de vue minutée pour les photos. Ces modes sont complétés par les modes de prise de vue automatique, priorité à l'ouverture, priorité à l'obturateur et manuel pour gérer sans filtre ses photos et vidéos.

Parmi les autres fonctionnalités, citons le "téléchargement découpé", qui permet de sélectionner une partie d'un clip vidéo à télécharger plutôt que le fichier entier, et QuickTransfer, qui vous permettra de stocker et de traiter les contenus sur votre smartphone en utilisant la technologie Wi-FI 6 pour le relier au drone.

Image 1 sur 3

The DJI Mavic 3 drone sitting on a green surface

(Image credit: Future)
Image 2 sur 3

The DJI Mavic 3 drone's front camera

(Image credit: Future)
Image 3 sur 3

The DJI Mavic 3 drone's front camera

(Image credit: Future)

Qualité photo et vidéo

Le joyau du Mavic 3 est son double appareil photo Hasselblad, l'appareil principal étant doté d'un capteur CMOS 4/3 de 20 Mpx et d'une distance focale équivalente de 24 mm. 

Cet appareil, comme le Mavic 2 Pro, offre une ouverture réglable de f/2,8 à f/11 avec une mise au point automatique et manuelle de 1m à l'infini. La seconde caméra est dotée d'un capteur CMOS de 1/2 pouce avec une longueur focale équivalente de 162 mm, une ouverture fixe de f/4,4 et un zoom hybride 28x.

La qualité d'image du capteur principal est tout simplement excellente, avec juste une petite perte de netteté sur les bords du cadre lors de la visualisation des photos. Mais ce niveau de perte demeure minime, et il faut le chercher minutieusement. Nous sommes loin de la perte de netteté visible sur les clichés du DJI Air 2S. 

Même dans les scènes très contrastées, aucune aberration chromatique n'était visible sur les bords de la prise de vue et la gestion du bruit à haute sensibilité se montre également excellente, avec des résultats utilisables sur toute la plage - même si un léger grain commence à se faire sentir à ISO 800.

Image 1 sur 5

An aerial photo of a river taken on the DJI Mavic 3 drone

(Image credit: Future)

Agrandir l'image.

Image 2 sur 5

An aerial photo of a town taken on the DJI Mavic 3 drone

(Image credit: Future)

Agrandir l'image.

Image 3 sur 5

An aerial photo of a quarry taken on the DJI Mavic 3 drone

(Image credit: Future)

Agrandir l'image.

Image 4 sur 5

An aerial photo of a town taken on the DJI Mavic 3 drone

(Image credit: Future)

Agrandir l'image.

Image 5 sur 5

An aerial photo of a town taken on the DJI Mavic 3 drone

(Image credit: Future)

Agrandir l'image.

L'ouverture réglable du Mavic 3 est plus utile pour contrôler l'exposition que la profondeur de champ, car le capteur 4/3 est encore petit par rapport à un appareil photo plein format. Mais la possibilité de contrôler l'ouverture apparaît comme une fonctionnalité fantastique lors du tournage de vidéos. Vous pouvez ici effectuer des changements d'exposition rapidement, dans les airs, lorsque la vitesse d'obturation doit conserver un réglage spécifique.

La deuxième caméra du Mavic 3 est beaucoup plus limitée et ne peut filmer que des images en JPEG et des vidéos standard (non brutes) en résolution 4K/30fps. Cette caméra hybride n'offre que des fonctionnalités de base et la prise de vue automatique, avec la possibilité de visualiser des scènes éloignées facilement. 

Malgré ses limitations, elle concède certainement quelques utilités, et les filtres ND disponibles dans le bundle Fly More Bundle ou le Cine Premium s'adaptent aux deux objectifs de la caméra - ce qui permet de contrôler la vitesse d'obturation lors du tournage de vidéos. Cependant, la qualité de l'image diminue considérablement au fur et à mesure que l'on zoome, alors ne vous attendez pas à pouvoir capturer des images de haute qualité aux niveaux de zoom les plus élevés.

Faut-il acheter le DJI Mavic 3 ?

DJI Mavic 3 vu de face

(Image credit: Future)

Achetez-le si...

Vous recherchez une qualité d'image professionnelle
Le Mavic 3 est sans aucun doute le leader de sa catégorie en matière de qualité d'image grâce à son capteur 4/3. La gestion du bruit à des sensibilités ISO plus élevées est également excellente, ce qui en fait une option convaincante pour les photographes réalisant des clichés aériens à des fins commerciales.

Vous filmez assidûment des vues aériennes
La version Cine Premium est extrêmement chère, mais pour les professionnels, le coût n'est pas toujours le facteur décisif - et le Mavic 3 se révèle toujours plus rentable que le DJI Inspire 2. Pouvoir tourner des vidéos Apple ProRes sur un SSD interne de 1 To sur un si petit drone s’avère incroyable.

Vous souhaitez remplacer votre DJI Mavic 2 Pro
Le Mavic 2 Pro existe depuis quelques années maintenant, et même le DJI Air 2S est un concurrent solide, malgré son absence d'ouverture réglable. Mais le Mavic 3 est à des longueurs d'avance sur le Mavic 2 Pro. La qualité d’image, à elle seule, légitime cet achat.

Ne l'achetez pas si...

Vous avez un budget limité
Avec toutes ses nouvelles fonctionnalités, y compris ces doubles caméras, il n'est pas surprenant de voir que le coût du Mavic 3 a considérablement augmenté par rapport à la série Mavic 2. Si vous avez un budget limité et que vous cherchez à voyager léger, vous ferez mieux de choisir le DJI Air 2S.

Vous avez récemment acheté le DJI Air 2S
Si vous avez récemment acheté le DJI Air 2S, vous disposez déjà d'un drone exceptionnel. Bien qu'il ne soit pas aussi performant que le Mavic 3, il est considérablement plus léger et plus portable. Si vous trouvez que la qualité d'image ne correspond pas à vos besoins, attendez que le prix du Mavic 3 baisse ou recherchez les offres spéciales drones du Black Friday.

Vous utilisez déjà le Mavic 2 Zoom
Bien que le Mavic 3 offre un téléobjectif avec un zoom hybride 24x, la qualité des niveaux de zoom supérieurs couplée aux commandes limitées ne remplacera pas la qualité supérieure du Mavic 2 Zoom. Peut-être que les mises à jour du firmware amélioreront cela, mais pour le moment, cet ancien modèle Mavic s’installe confortablement sur le marché. 

James Abbott

James Abbott is a professional portrait and landscape photographer, and a freelance photography journalist producing words and pictures for the best photography magazines in the UK. James is also a qualified college lecturer and has taught photography and Photoshop to a wide range of age groups and situations including one-to-one, group and distance learning.