Test Apple Studio Display

Un nouveau moniteur professionnel destiné aux vidéastes, aux photographes et aux créatifs en tout genre.

Apple Studio Display
(Image: © Future)

TechRadar Verdict

L'Apple Studio Display est un bon écran de 27 pouces, idéal pour les professionnels de la création déjà équipés d’une configuration macOS. Pour autant, l'absence de certaines fonctionnalités rend son prix final difficile à justifier.

Pros

  • +

    Des couleurs vives et éclatantes

  • +

    Haut-parleurs de qualité

  • +

    Design agréable

  • +

    Bonne webcam

Cons

  • -

    Pas de HDR

  • -

    Manque de ports

  • -

    Certaines fonctions sont exclusives au Mac

  • -

    Un rapport qualité-prix qui joue en sa défaveur

Pourquoi pouvez-vous faire confiance à TechRadar ? Nos examinateurs experts passent des heures à tester et à comparer les produits et services afin que vous puissiez choisir le meilleur pour vous. En savoir plus sur la façon dont nous testons.

L'Apple Studio Display est le nouveau moniteur de la société, destiné aux professionnels de la création. Lancé aux côtés du Mac Studio en mars 2022, le Studio Display doit son existence à ce dernier (livré sans écran)... mais, il reste bon de savoir que vous pouvez le coupler à bien d’autres appareils Apple, en tant qu’écran secondaire.

Si l’envie vous en prend, il est même possible de l’associer à un PC Windows, vous serez toutefois privé de certaines fonctionnalités dans cette configuration spécifique. Le Studio Display est un écran de niche, conçu pour un écosystème et un public particuliers : les photographes, vidéastes, graphistes ou développeurs ayant déjà les deux mains et les yeux posés sur une infrastructure Mac. 

Compte tenu de sa cible terriblement exigeante, le Studio Display ne regarde pas à la dépense. Disponible à partir de 1 749 €, il écartera bon nombre de particuliers à la recherche d’un moniteur de 27 pouces pour simplement jouer ou s’adonner au multitâche.

Il reste tout de même beaucoup moins cher que l'écran Apple Pro Display XDR, inauguré il y a deux ans au prix de 5 499 €. Le Studio Display est également livré avec un support réglable en inclinaison ou un adaptateur de montage VESA. Il est vrai que l'inclusion d'un support avec un moniteur ne devrait pas s’avérer aussi remarquable, sauf que la firme de Cupertino corrige ici un oubli qui lui a valu moult moqueries lors de la sortie du coûteux Pro Display XDR.

Apple Studio Display

(Image credit: Future)

Un écran en kit

Cependant, vous devez encore choisir entre le pied ou le support VESA, alors que d'autres moniteurs incluraient les deux par défaut. Si vous optez pour un support inclinable et réglable en hauteur, il vous faudra débourser 460 € de plus. C'est ce genre de coûts additionnels "cachés" qui met à l'épreuve l’intérêt de consommateurs pointilleux pour la marque Apple.

Vous pouvez en outre sélectionner la qualité du verre de l’écran. Le verre nano-texturé vous permet en effet de minimiser les reflets, sauf que là encore il vous faudra ajouter 250 € sur la facture définitive. Nous avons utilisé d'autres appareils Apple équipés du verre nano-texturé et nous avons été impressionnés par l'effet produit, en particulier dans des conditions où vous devez composer avec beaucoup de sources de lumière ambiante - ces dernières provoquant des reflets ou des éblouissements gênants. C'est loin d'être une mise à niveau nécessaire, mais si vous détestez ce type d’imprévus, alors vous serez plus apte à investir un peu plus.

Apple Studio Display

(Image credit: Future)

Un iMac 27 pouces redessiné manque à l'appel depuis un certain temps déjà, et le Studio Display est peut-être ce qui s'en rapproche le plus pour le moment. Le design de l'écran rappelle incroyablement le nouveau look de l'iMac 24 pouces, mais avec une dalle plus grande et sans les composants internes du Mac. Branchez cet écran sur le Mac Studio ou le Mac mini compact, et vous obtiendrez une expérience similaire.

En attendant, les caractéristiques techniques du Studio Display séduiront les créatifs et justifieront en partie son prix élevé. Le moniteur de 27 pouces possède une résolution 5K de 5 120 x 2 880 pixels, ce qui offre une densité de 218 pixels par pouce (PPP). Il en résulte une qualité d'image nette et détaillée.

Il prend par ailleurs en charge un milliard de couleurs, concède une luminosité de 600 nits et se dote de la gamme de couleurs étendue P3. ce qui s’avère particulièrement utile pour les monteurs vidéo. Il y a aussi le support désormais obligatoire de True Tone, la technologie exclusive d'Apple qui ajuste l'image à l'écran en fonction des conditions de lumière ambiante. Cela peut faire une belle différence, mais comme toujours, pour les professionnels qui exigent une grande précision colorimétrique, il demeure préférable de désactiver cette fonction.

Apple Studio Display

(Image credit: Future)

Des performances audio et vidéo au rendez-vous

En pratique, le Studio Display délivre une qualité d'image lumineuse et vive, ainsi que de très bons angles de vision. Même si vous êtes assis de biais par rapport au Studio Display, l’affichage reste impressionnant. Ce qui en fait un bon choix d'écran si vous êtes souvent amené à présenter votre travail à une large audience vous entourant, debout ou assise.

Les angles de vision sont toutefois annulés par l'écran réfléchissant. Lorsque vous regardez le moniteur depuis un angle, vous pouvez trop facilement voir des reflets sur l’édition en verre standard. D’où le surcoût nécessaire pour le modèle en verre nano-texturé qui éliminera ce problème (nous n'avons malheureusement pas eu l'occasion d'essayer le Studio Display avec cette configuration).

Le Studio Display est de même équipé d'une webcam 12 Mpx ultra grand angle, avec un champ de vision de 122 degrés, un réseau de trois microphones de qualité studio et six haut-parleurs - tous de qualité suffisante pour que vous n'ayez pas besoin de brancher des périphériques externes.

Les haut-parleurs se révèlent très bons, dispensant une qualité sonore forte et claire avec une bonne profondeur des basses. Visionner des films sur Apple TV+ constitue une expérience agréable, malgré l'absence de mise à niveau HDR. Les haut-parleurs effectuent un excellent travail pour accompagner l'action à l'écran, avec des sons percutants et des dialogues clairs. La musique sonne toujours avec netteté - c’est d’autant plus impressionnant qu'il s'agit d'enceintes intégrées. 

Le support audio spatial brille moins. Nous avons essayé quelques pistes en Dolby Atmos, sans vraiment nous immerger totalement dans l’environnement sonore proposé. Le son surround virtualisé est toujours un défi complexe à relever, et le matériel audio du Studio Display ne peut pas se mesurer ici à la puissance et à la précision d’un système d’enceintes physiques.

Apple Studio Display

(Image credit: Future)

Les microphones, quant à eux, performent à enregistrer les voix tout en minimisant le bruit de fond. Même prouesse pour immortaliser vos compositions musicales au piano ou à la guitare. Bien que les musiciens professionnels et les producteurs studio utiliseront plutôt un microphone approprié, ceux du Studio Display garantissent un enregistrement rapide de vos démos, lorsque l'inspiration vient.

La webcam n’a pas à rougir en termes de qualité. Dans ce nouveau monde où beaucoup d'entre nous comptent sur les appels vidéo pour rester en lien avec leurs collègues, leurs clients, leurs amis ou leur famille, disposer d'une webcam intégrée de haute définition s’avère un vrai plus. Les images sont claires, et la fonction "Center Stage" vous permet de demeurer dans le cadre lorsque vous vous déplacez. Nous avons utilisé la webcam dans un bureau disposant d’une bonne lumière ambiante, ce qui a pu contribuer à de meilleurs résultats.

La webcam, les haut-parleurs et les microphones sont tous optimisés par la puce A13 Bionic que l’on retrouve dans le Studio Display. Il s'agit d'un composant intéressant qui permet au Studio Display de se démarquer sur un marché très encombré. 

La puce A13 Bionic, présente dans les iPhones et iPads modernes, est responsable du contrôle épatant de Center Stage, mais aussi de l’amélioration des performances en basse lumière. Côté audio, elle assure la prise en charge de Dolby Atmos et du son 3D. Vous pouvez, enfin, exploiter Siri - l'assistant virtuel d'Apple - pour un véritable contrôle mains libres.

Ce sont des extras appréciables, pas forcément indispensables. A l’exception de la qualité accrue de la webcam. En outre, ils ne fonctionnent qu'avec les Macs, MacBooks et iPads compatibles. Si vous avez un vieux Mac qui ne peut pas exécuter macOS Monterey 12.3 ou une version ultérieure, voire un iPad qui ne peut pas exécuter iPadOS 15.4 au minimum, vous ne pouvez pas disposer de ces options. Il en va de même pour l’association d'un ordinateur portable sous Windows 11, par exemple. Elle peut se faire, mais vous n'obtiendrez pas les avantages de la puissance de l'A13.

Apple Studio Display

(Image credit: Future)

Quelques fonctions manquantes

Pour un moniteur de ce prix, il y a quelques fonctionnalités notables qui ne sont pas incluses avec le Studio Display - et c’est regrettable. Particulièrement pour l’absence du standard HDR (High Dynamic Range). Ce mode, qui permet d'obtenir un meilleur contraste et des couleurs plus réalistes, est un pilier des moniteurs (et des téléviseurs) de nos jours - y compris des écrans économiques. Si vous êtes un monteur vidéo travaillant sur un programme qui sera diffusé en HDR, vous ne pourrez pas en prévisualiser le résultat sur le Studio Display.

La luminosité maximale de l'écran Studio Display est de 600 nits et, bien que cela soit tout à fait correct et qu'elle octroie offre une belle image vive, elle n’apparaît pas à la hauteur de l'écran du MacBook Pro 14 pouces et de sa luminosité maximale de 1 600 nits. Le MacBook Pro 14 pouces, ainsi que le modèle 16 pouces, sont dotés d'une dalle Liquid Retina XDR avec technologie mini LED - ce qui fait de ces écrans les meilleurs que l'on puisse trouver actuellement sur un ordinateur portable.

Le fait que le Studio Display ne soit pas pourvu de la même technologie reste donc une déception. Oui, l’intégration de cette technologie au sein de la dalle de 27 pouces du Studio Display ferait grimper son prix à des niveaux effarants, mais cela signifie aussi que le nouvel écran est surclassé par celui du MacBook Pro.

La dalle du Studio Display atteint également une fréquence maximale de 60 Hz. Bien qu'il s'agisse de la norme pour les moniteurs 4K et 5K, les écrans ultra-haute définition les plus récents prennent en charge des taux de rafraîchissement plus élevés. Plus le taux de rafraîchissement est haut, plus la navigation sur cet écran se révèle fluide et réactive. Les nouveaux MacBook Pros supportant ProMotion, qui met à disposition des taux de rafraîchissement allant jusqu'à 120 Hz, il s'agit là encore d'une occasion manquée.

Le Studio Display n'est pas non plus équipé du type de ports que l'on attend d'un moniteur. Il n'y a pas d'options HDMI ou DisplayPort. À la place, vous obtenez une seule entrée Thunderbolt 3 (USB-C), qui peut également charger le périphérique que vous connectez. Il y a de même trois ports USB-C dans un hub, pour connecter des périphériques externes.

Car la conception du Studio Display est centrée sur vos Mac/iPad. Si vous possédez déjà un appareil Apple, alors c'est un ajout agréable qui permet de garder votre bureau libre de divers câbles. L'utilisation d'un seul câble USB-C pour relier le moniteur à votre appareil demeure des plus pratiques.

Cependant, pour les appareils plus anciens ou les PC de bureau qui ne disposent pas d'un port USB-C, le Studio Display ne fonctionnera pas, et vous pouvez d’ores et déjà oublier de brancher une console de jeux. Bien que personne n'achète le Studio Display pour lancer des superproductions AAA, il est agréable d'avoir un écran qui peut être exploité à des fins multiples. Le Studio Display n'est pas ce genre de moniteur.

Apple Studio Display

(Image credit: Future)

Achetez-le si…

Vous êtes un créatif
Le Studio Display est conçu pour les photographes, les vidéastes, les graphistes ou encore les programmeurs. Et, dans la grande famille des écrans de qualité professionnelle, il apparaît raisonnablement abordable.

Vous avez acheté un Mac Studio
Ce n'est pas une coïncidence si le Studio Display a été lancé en même temps que le Mac Studio - ils fonctionnent parfaitement ensemble.

Vous attendiez un iMac M1 de 27 pouces
Apple n'a pas l'intention de sortir de sitôt un nouvel iMac 27 pouces équipé de puces M1. Le Studio Display associé à un Mac mini ou un Mac Studio s’avère donc un bon compromis (bien que coûteux).

Ne l'achetez pas si…

Vous recherchez un moniteur multi-usages
Le Studio Display est uniquement conçu pour le travail créatif et ne dispose que d'une entrée USB-C, ce qui limite son utilité.

Vous montez des clips HDR
L'absence de support HDR se veut décevante lorsque vous visionnez des films et des séries d’abord, mais surtout pour monter vos propres contenus vidéo en haute résolution.

Vous possédez un PC Windows
Bien que le Studio Display fonctionne parfaitement avec les ordinateurs portables et les PC Windows, vous ne bénéficiez pas de certaines de ses meilleures options si vous ne gravitez pas sur un écosystème Mac.


Matt is TechRadar's Managing Editor for Core Tech, looking after computing and mobile technology. Having written for a number of publications such as PC Plus, PC Format, T3 and Linux Format, there's no aspect of technology that Matt isn't passionate about, especially computing and PC gaming. Ever since he got an Amiga A500+ for Christmas in 1991, he's loved using (and playing on) computers, and will talk endlessly about how The Secret of Monkey Island is the best game ever made.