Skip to main content

Windows 11 fait chuter les performances gaming des PC équipés de processeurs AMD

Processeur AMD Ryzen
(Crédit photo: Future)

Windows 11 pose problème aux configurations PC comprenant un processeur AMD, comme vient de le reconnaître la Team Red - et cela pourrait avoir un impact substantiel sur les performances de certains jeux.

AMD regrette ici "la variation des performances présente sur certaines applications, après installation de Windows 11", soulignant que le problème est dû à la latence du cache L3 (faible quantité de mémoire très rapide embarquée sur le CPU). 

Comme vous pouvez l'imaginer, c'est une mauvaise nouvelle pour les applications et les jeux particulièrement sensibles à ce temps d'accès au cache - désormais trois fois plus lent. AMD estime qu'en général, tous les CPU Ryzen pris en charge sous Windows 11, certains modèles Athlon plus récents, ainsi que les puces Epyc, pourraient ralentir d'environ 3 à 5% les applications concernées.

Plus grave encore, ce ralentissement impacte davantage les jeux PC. Avec 10 à 15% de pertes et des performances particulièrement en retrait sur les références eSports les plus populaires.

Rassurez-vous toutefois : Microsoft a déjà prévu un correctif, qui sera disponible sous forme de mise à jour Windows. A priori, d’ici le 12 octobre.

Un autre problème mis en évidence par AMD est un défaut de performance de l'UEFI CPPC2 (Collaborative Power and Performance Control 2), provoquant une planification plus faible des threads sur le cœur le plus rapide du CPU.

Ce souci peut également affecter les applications qui sont "sensibles aux performances d'un ou de quelques threads du CPU", entraînant une légère baisse des performances. Ce qui s’avère plus évident sur les processeurs de 8 cœurs ou plus, avec des TDP supérieurs à 65W.

Là encore, une solution est attendue assez rapidement. Dans ce cas, il s’agira probablement d’une mise à jour logicielle déployée par AMD.


Windows 11 est-il encore en version bêta (très publique) ? 

Les problèmes techniques s’accumulent pour les utilisateurs de Windows 11 propriétaires d’ordinateurs pilotés par un CPU AMD Ryzen. Et ce sont les joueurs qui vont souffrir le plus, bien évidemment. Les baisses de performances applicatives ne seront pas vraiment perceptibles, mais une perte de fréquence d'images comprise entre 10 et 15% représente évidemment un net recul, notamment pour les compétiteurs eSport, pour qui chaque milliseconde engagée est cruciale. 

Cela dit, ces baisses constituent des "cas extrêmes" comme le rappelle AMD - nous supposons qu'elles concernent essentiellement des jeux de tir au framerate élevé. Ce qui signifie que les joueurs exécutant CS:GO sur des moniteurs à taux de rafraîchissement massivement élevé pourraient compter parmi les principales victimes de cette latence. Les autres ne devraient pas relever une énorme différence au quotidien. 

Pour autant, cette situation renforce clairement la perception que la version définitive de Windows 11 a été rendue publique trop tôt. Plusieurs autres faiblesses ont été signalées en parallèle, telles que des fuites de mémoire ou des coupures de réseau aléatoires. Problèmes qui pourraient également affecter les joueurs.

Nous réitérons donc notre conseil : restez actuellement sur Windows 10. Il faudra un certain temps à Microsoft pour résoudre ces bugs généraux, il est de ce fait préférable d'attendre jusqu'au mois prochain (au minimum), pour bénéficier d’une édition plus stable de Windows 11.

Via Tom’s Hardware

Darren is a freelancer writing news and features for TechRadar (and occasionally T3) across a broad range of computing topics including CPUs, GPUs, various other hardware, VPNs, antivirus and more. He has written about tech for the best part of three decades, and writes books in his spare time (his debut novel - 'I Know What You Did Last Supper' - was published by Hachette UK in 2013).