Skip to main content

La Google Pixel Watch et Wear OS 3 impressionnent tout le monde - sauf les propriétaires d’un iPhone

Google Pixel Watch
(Crédit photo: Google)

L'un des points forts de la conférence Google IO 2022 a été la révélation tant attendue de la Google Pixel Watch. Ou du moins, un teasing grand format. Google conserve quelques secrets sur la future montre connectée, mais une grande partie des éléments divulgués a de quoi enthousiasmer les plus impatients. Avec notamment l'intégration de la technologie Fitbit. Reste une grosse tache au cœur du tableau : la smartwatch ne sera pas compatible avec iOS.

Cela signifie que si vous possédez un iPhone, vous ne serez pas en mesure de coupler une Pixel Watch à celui-ci, essentiellement en rendant les fonctions et l’interface de la montre impraticables.

Si vous êtes ancré dans l'écosystème d'Apple, cela ne sera probablement pas une surprise, puisque l'Apple Watch n'a jamais été compatible avec les smartphones Android non plus. Pour autant, la plupart des montres Wear OS fonctionnent avec un iPhone, donc cela ressemble terriblement à une régression.

La Pixel Watch n'est pas la seule montre à rejeter l'iPhone - la Samsung Galaxy Watch 4 et la Samsung Galaxy Watch 4 Classic l’excluent également.

Un fait remarquable car il s’agit des deux seules smartwatches exécutant Wear OS 3 (la dernière version du système d'exploitation). Au moment du lancement de la série Galaxy Watch 4, nous supposions qu'il s'agissait d'une décision propre à Samsung. Avec cet aperçu de la Pixel Watch, nous commençons à penser qu'il pourrait s'agir d'une limitation logicielle.

Si cette crainte se précise, aucune montre Wear OS 3 ne devrait prendre en charge les iPhones dans un avenir proche - bien qu'il soit important de noter que cela n'a pas été confirmé par la firme de Mountain View. Et si d’éventuels modèles Wear OS 3 à venir décident de supporter les appareils iOS, les deux principaux ambassadeurs du système d’exploitation Google s’en passeront de leur côté.


Google IO

(Image credit: Future)

 Quand Google ne devrait pas imiter Apple 

Comme indiqué plus haut, Apple a l'habitude d'enfermer les utilisateurs dans son écosystème et - ce qui est le plus pertinent dans ce cas - elle ne vous laisse pas utiliser l'Apple Watch avec un smartphone qui ne fonctionne pas sous iOS. Google s’est jusqu’ici montrée plus ouverte. Jusqu’ici.

L'un des principaux arguments de vente d'Android (et de Wear OS) est la nature accueillante du logiciel. Vous n'êtes pas lié à une marque spécifique ou même à un store d'applications particulier. C'est votre appareil, vous pouvez donc en faire ce que vous voulez, et y connecter ce que vous désirez.

Même si cette décision ne verrouille pas autant les smartwatches Wear OS, en comparaison des Apple Watches (après tout, il existe encore des centaines, voire des milliers de smartphones Android différents avec lesquels vous pourrez l'associer), c'est définitivement un pas clair dans cette direction. Et il s’agit d’une décision décevante.

Wear OS demeure un outsider sur le marché des montres connectées. Et alors que Google semble enfin accorder une certaine attention au système d’exploitation, bloquer des millions d'utilisateurs potentiels ne peut que défavoriser son développement.

James is a freelance phones, tablets and wearables writer and sub-editor at TechRadar. He has a love for everything ‘smart’, from watches to lights, and can often be found arguing with AI assistants or drowning in the latest apps. James also contributes to 3G.co.uk, 4G.co.uk and 5G.co.uk and has written for T3, Digital Camera World, Clarity Media and others, with work on the web, in print and on TV.