Les rumeurs sur la version payante de ChatGPT se multiplient

Logiciel ChatGPT et logo sur l'écran du téléphone
(Crédit photo: Shutterstock / Ascannio)

La popularité de ChatGPT a explosé au cours des derniers mois, mais l'époque grisante de l'accès gratuit et illimité au chatbot contrôlé par l'IA pourrait bientôt être révolue. Certains utilisateurs signalent en effet qu'un plan de mise à niveau vers une version professionnelle coûteuse de ChatGPT pourrait voir le jour.

Le concepteur du chatbot, OpenAI, n'a encore fait aucune annonce officielle concernant un forfait payant de ChatGPT ou son éventuel prix. Cela signifie que les messages concernant une offre professionnelle coûtant 42 dollars par mois (environ 38€), partagés sur Twitter (s'ouvre dans un nouvel onglet) et Reddit, restent des spéculations. Nous avons contacté OpenAI pour avoir une confirmation.

Mais les rumeurs suggèrent que l'édition professionnelle de ChatGPT, pour laquelle OpenAI a récemment ouvert une liste d'attente officielle (s'ouvre dans un nouvel onglet) se rapproche. Et si le message que certains utilisateurs ont déclaré avoir vu après avoir cliqué sur une nouvelle option "Offre de mise à niveau" est correct, cela pourrait avoir de grandes conséquences pour les utilisateurs gratuits.

Selon le message, l'offre professionnelle à 42 dollars par mois donnera apparemment aux abonnés un accès au service "même lorsque la demande est élevée", avec une "vitesse de réponse plus rapide". Elle donnera aussi "un accès prioritaire aux nouvelles fonctionnalités". Mais le revers de la médaille est que l'offre gratuite promet que ChatGPT sera "disponible lorsque la demande est faible", ce qui pourrait aboutir à un accès restreint.

Un message de ChatGPT montrant le prix potentiel de l'offre professionnelle

Des messages comme celui ci-dessus capturé par Shubham Saboo (s'ouvre dans un nouvel onglet) ont apparemment montré le prix potentiel de l'offre professionnelle de ChatGPT à certains utilisateurs, mais il n'y a pas encore eu de confirmation d'OpenAI.  (Image credit: @Saboo_Shubham_)

La fréquence et le moment de cette "faible" demande ne sont pas encore clairs. ChatGPT a régulièrement souffert d'une forte demande pour ses compétences en matière d'intelligence artificielle, et affiche le message "ChatGPT arrive à saturation en ce moment", que les utilisateurs réguliers connaissent bien. Mais si les descriptions des deux plans de ChatGPT sont vraies, cela pourrait signifier que les utilisateurs gratuits seront bloqués pendant les périodes de forte affluence de la journée.

Il y aura certainement des utilisateurs et des entreprises qui pourront se permettre de payer 42 $ par mois (environ 38€) pour ChatGPT. Bloomberg (s'ouvre dans un nouvel onglet) a récemment rapporté que 30 % des professionnels ont essayé le chatbot IA sur leur lieu de travail. De nombreux utilisateurs sur le serveur Discord du service et sur Reddit ont cependant exprimé leur déception quant à la rumeur sur le prix et les ramifications potentielles d'une offre payante. Nous mettrons cet article à jour lorsque nous aurons des nouvelles d'OpenAI.


Analyse : La course aux chatbots commence

Un écran d'ordinateur portable montrant le chatbot Sparrow de DeepMind.

(Image credit: DeepMind)

Les compétences de ChatGPT en matière d'intelligence artificielle ne sont pas les seules à évoluer rapidement : son modèle commercial est également en train de se forger rapidement sous la double pression de forces internes et externes. 

Microsoft a annoncé (s'ouvre dans un nouvel onglet) aujourd'hui une extension de plusieurs milliards de dollars de son investissement dans OpenAI "pour accélérer les percées de l'IA" et a déclaré qu'il prévoyait d'intégrer bientôt le service à son service Azure basé sur le cloud, aux côtés d'Outlook et de Word.  Et le New York Times (s'ouvre dans un nouvel onglet) a également rapporté récemment que Google prévoit de révéler certaines de ses innovations en matière de chatbot lors de la conférence Google I/O, qui débute le 11 mai.

Le rapport suggère que Google fera "la démonstration d'une version de son moteur de recherche avec des fonctionnalités de chatbot cette année", ce qui confirme une citation antérieure de Demis Hassabis (PDG de DeepMind, propriété de Google) selon laquelle Google pourrait lancer un "agent de dialogue" appelé Sparrow pour une version bêta privée en 2023.

La concurrence des chatbots est si féroce que les fondateurs de Google, Larry Page et Sergey Brin, ont apparemment été appelés à donner leur avis sur la manière dont le géant de la recherche devrait s'attaquer à ChatGPT. Bien que cette technologie n'en soit qu'à ses débuts et que certaines craintes aient été exprimées quant à sa capacité à écrire des logiciels malveillants et à faire des commentaires discriminatoires, l'inquiétude de Google quant à l'impact sur son activité de recherche traditionnelle est compréhensible.

Jusqu'à présent, Google s'est montré prudent, DeepMind notant le potentiel "d'informations inexactes ou inventées" avec les chatbots, et l'impact potentiel que cela pourrait avoir sur la confiance des marques. Mais avec ChatGPT Professional qui semble se rapprocher, et Microsoft qui intègre ses compétences en IA dans ses services, il semble de plus en plus que 2023 sera l'année du développement des chatbots.

Mark Wilson
Senior news editor

Mark is TechRadar's Senior news editor. Having worked in tech journalism for a ludicrous 17 years, Mark is now attempting to break the world record for the number of camera bags hoarded by one person. He was previously Cameras Editor at Trusted Reviews, Acting editor on Stuff.tv, as well as Features editor and Reviews editor on Stuff magazine. As a freelancer, he's contributed to titles including The Sunday Times, FourFourTwo and Arena. And in a former life, he also won The Daily Telegraph's Young Sportswriter of the Year. But that was before he discovered the strange joys of getting up at 4am for a photo shoot in London's Square Mile.