Les bracelets connectés sont-ils assez précis aujourd’hui ?

Surveillance fitness et santé
(Crédit photo: Getty)

Nous sommes nombreux à nous fier aux bracelets connectés pour mesurer des éléments tels que la fréquence cardiaque, le nombre de pas et la qualité du sommeil - mais sont-ils suffisamment précis ? La réponse dépend des données réelles que vous recherchez. La plupart d'entre eux peuvent vous donner une bonne idée de votre nombre de pas si vous partez en randonnée, mais même les meilleurs capteurs de sommeil ont du mal à enregistrer avec précision les moments où vous dormez et ceux où vous êtes éveillé. 

Nous avons passé au peigne fin les dernières études - et parlé à des experts - pour savoir à quelles mesures vous pouvez vraiment vous fier en 2022, si vous portez un bracelet connecté.

Compter les calories

Une étude menée (s'ouvre dans un nouvel onglet) en 2018 par des chercheurs de l'Université technique de Munich a révélé que les bracelets connectés restaient terriblement imprécis dans le calcul de la dépense énergétique (calories brûlées). Ce rapport accablant conclut que les capteurs utilisés ici ne sont pas assez précis pour être exploités dans le cadre d'activités sportives ou de surveillance quotidienne de votre santé. 

Emily Taylor, coach chez SIX3NINE (s'ouvre dans un nouvel onglet), explique pourquoi il existe une telle imprécision : "Il y a beaucoup de facteurs différents qui entrent en jeu dans l'estimation de la dépense calorique, et tous ne peuvent pas être pris en compte par les formules algorithmiques intégrées ici pour prédire la dépense énergétique."

Certains bracelets connectés ne comptent que le nombre de calories que vous brûlez en faisant de l'exercice, tandis que d'autres examinent votre dépense calorique sur l'ensemble de la journée. Il peut être utile de considérer les calories brûlées comme une sorte de mètre-étalon, déterminant les jours où vous avez connu des périodes plus actives. Mais ne vous y fiez pas trop si vous essayez de calculer l'apport calorique par rapport à la dépense énergétique.

Sport et objets connectés

(Image credit: Getty Images)

Suivi des pas

La plupart des objets connectés utilisent des capteurs de mouvement pour enregistrer le nombre de pas que nous faisons - mais des études ont montré que votre rythme peut affecter la précision. 

Un article publié (s'ouvre dans un nouvel onglet) en 2020 dans l'International Journal of Environmental Research and Public Health a révélé que les longues promenades à vive allure étaient calculées avec plus de précision que les promenades plus courtes. Votre bracelet est donc capable de compter vos pas lors d'une randonnée, mais il n'enregistrera pas vos mouvements dans votre maison même. Une autre étude (s'ouvre dans un nouvel onglet) de 2017, publiée dans la revue JMIR mHealth and uHealth, a avancé que la précision des bracelets connectés était affectée par les aides à la marche, comme l’usage d’une canne ou d’un caddie. 

Aucune étude n'a été en mesure de conclure que les capteurs s’avèrent précis à 100% pour le comptage des pas. Vous pouvez donc prendre cette métrique avec recul, mais elle se révèle généralement plus précise que les calories enregistrées et la fréquence cardiaque.

Contrôle de la fréquence cardiaque

"Certains sportifs utilisent un ECG [électrocardiogramme], qui mesure la fréquence cardiaque à l'aide d'ondes électriques, tandis que d'autres passent par un moniteur de fréquence cardiaque optique qui la mesure par la lumière", explique Mari Thomas, fondatrice de Maaree (s'ouvre dans un nouvel onglet) et ancienne testeuse de bracelets connectés pour TomTom. "La fréquence cardiaque optique est la moins précise des deux car des rythmes externes comme votre cadence de course peuvent interférer s'ils s'alignent trop étroitement.

Une étude menée (s'ouvre dans un nouvel onglet) en 2017 par The Heart and Vascular Institute a testé les bracelets fitness et les moniteurs portés sur la poitrine par rapport à un ECG standard. Les chercheurs ont utilisé un échantillon de 50 personnes, et ont mesuré leur fréquence cardiaque avec les bracelets fitness alors qu'ils marchaient et couraient sur un tapis roulant. Ils ont constaté que les moniteurs portés sur la poitrine demeuraient les plus précis et correspondaient aux résultats de l'ECG. 

Thomas explique pourquoi les bracelets pourraient s’avérer moins précis : "La surface du poignet doit être en contact étroit et constant avec le récepteur, ce qui peut être difficile si l'on a une zone de service plus petite ou plus difficile ici. La perfusion peut également jouer un rôle important - et une faible perfusion aura un effet néfaste sur les performances. Les facteurs qui affectent la perfusion peuvent inclure le teint de la peau et la température extérieure."

Suivi du sommeil

(Image credit: Getty Images)

Surveillance du sommeil

Le moyen le plus précis d'obtenir une lecture précise de la façon dont nous dormons est de passer un test de polysomnographie, qui mesure des éléments comme les ondes cérébrales et la fréquence cardiaque. 

Les bracelets connectés utilisent généralement des capteurs pour mesurer nos mouvements pendant que nous dormons, mais certaines recherches indiquent que leur suivi du sommeil n'est pas à la hauteur des méthodes traditionnelles - en particulier lorsqu'il s'agit de mesurer nos cycles de sommeil, notamment profond, léger ainsi que le REM (rapid eye movement).

Une étude menée (s'ouvre dans un nouvel onglet) en 2019 par des écoles d'infirmières et de médecine via Yale a montré que lorsque les bracelets fitness enregistrent les heures de sommeil et de réveil, ils ne sont précis qu'à 78%. La même étude a suggéré que les bracelets peinaient d’autant plus lorsqu'il s'agissait d'enregistrer réellement le moment où les porteurs s'endormaient, avec seulement 38% de réussite. 

Cependant, même si les bracelets connectés sont parfois imprécis, Emily affirme qu'ils excellent pour une chose : "Les bracelets connectés peuvent fournir la motivation nécessaires pour mettre en œuvre un changement de comportement positif. Avoir un objectif quantifiable à atteindre (comme un nombre de pas et un temps de sommeil) peut s’avérer très précieux."

Sarah is a freelance writer - writing across titles including Woman&Home, Fit&Well, TechRadar, the Independent and the BBC. She covers a variety of subjects, including trends in beauty, business and wellness - but her biggest passions are travel and fitness. She can normally be found trying out the latest fitness class or on a plane to an exotic destination. While she loves to combine the two - signing up to do hiking holidays in LA, intense boot camps in Bali - last year she went on her dream activity holiday: paddleboarding around deserted islands in Croatia.